Atelier Médias RFI Paris recrute un journaliste blogueur !



Les Ateliers Médias Paris :


Pour une mission en CDD de 6 mois, une ou un jeune rédacteur, blogueur à tendance geek (amateur de wordpress si possible)  qui s’exprime aisément à l’écrit et à l’oral en Arabe et Français.

L’élu(e) rejoindra rapidement l’équipe de l’Atelier des médias RFI à Paris et travaillera en étroite collaboration avec les Observateurs de France 24.
Une connaissance de la Libye serait appréciée. Merci d’envoyer vos CV à
atelierdesmedias [at] gmail.com le plus vite possible (l’annonce sera désactivée dès que nous aurons trouvé)

Première expérience acceptée (le poste est adapté à un profil chef de projet, débrouillard, junior)

Les points clé :

-journaliste
-blogueuse/blogueur
-geekette/geek
-parfaitement bilingue arabophone-francophone (indispensable)
-Parisienne/Parisien


Bonne chance

Découverte : Livraison à domicile d'eau !

Les packs d'eau à faire monter au 2ème, 4ème étage sans ascenseurs à Paris c'est une vraie corvée pour tous ! Danone a donc lancé un service innovant, evianchezvous.com qui entre dans le cadre de sa démarche de développement durable !

En effet Evianchezvous.com est un service de proximité avec une touche écologique et citoyenne destiné aux Parisiens et aux habitants des banlieues ( Boulogne Billancourt, Issy les moulineaux, Neuilly sur seine, et Levallois Perret. Désormais, les habitants de ces zones peuvent se faire livrer des packs d'eau à domicile, il suffit de passer leur commande sur le site !


En ce qui concerne la passation de commande, nous avons trouvé le site très sympa, en fonction de la composition du foyer familial (enfant, couple, femme enceinte ...), le site vous propose des recommandations pour guider votre choix, ensuite c'est un véritable jeu d'enfant on choisit une fréquence de livraison (mais on peut opter pour le choix d'une commande ponctuelle s'il s'agit juste d'un test, on choisit un jour et une plage horaire, ensuite il vous reste à fournir vos données personnelles !

Evianchezvous.com est une initiative alternative à la distribution classique, qui a nos yeux a essentiellement pour objectif d'améliorer l'image de la marque : "sympathique" et "écolo"

N'est ce pas sympathique de se faire livrer for free à domicile des pack d'eau ?  (si la commande dépasse 15 euro ) ! La corvée n'est plus une corvée, mais sans doute un moment de plaisir !

Ensuite cette démarche marque l'esprit des consommateurs, mais aussi de l'entourage direct. En effet lors des livraisons se font au bord de petits véhicules électriques (aux couleurs de la marque rose, bleu, blanc). Cette stratégie de proximité génère sans aucun doute du BAO (bouche-à-oreille) qui renverra sur des commandes potentielles ou des parrainages potentiels ! Il existe sur le site une rubrique parrainage !

Quelques chiffres sur cette initiative :

- 2 ans que le service existe
- 0 euro de frais de livraison si la commande dépasse 15 euros
- 12 références d'eaux peuvent être sélectionnées
- 1000 clients / mois

L'équipe Surf'n'Taste a souhaité vous faire découvrir ce service, pour expliquer que les corvées et les maux  (ici le mal de dos, et la lourdeur des packs d'eau) sont les sources de l'émergence de e-business (ici evianchezvous joue plus sur l'image de marque) ! 

Quels sont les maux sont se plaint souvent le Tunisien et qui pourraient trouver écho dans l'émergence de e-business reconnus ? 

La balle est dans votre camp !

Surf'n'Taste

Un week end sous le signe de la solidarité !


Que faites vous ce wend ? les 1,2 et 3 juin 2012 ?

Aux portes de Versailles se tiendra le 4ème salon des Solidarités ! Mais qu'est ce que c'est ? La Tunisie sera t- elle représentée sachant qu'il y aura 250 exposants et 10 000 visiteurs attendus ...?






Le salon des solidarités est devenu le rendez vous incontournable des humanitaires mais aussi des entreprises citoyennes et responsables ! Ce Salon a pour but d'informer les différents acteurs sur les problématiques terrains rencontrées au quotidien par les associations et les ONG, le salon des solidarités est donc un moment opportun pour échanger, tisser des liens en vue de coopération pouvant aboutir à des solutions solidaires pouvant répondre aux besoins des personnes marginalisées ayant besoin d'un coup de pouce solidaire (femmes, enfants, handicapés .....).

Pour ce qui est de la participation tunisienne à ce salon, nous savons que l'association "La Voix de L'Enfant Gabès" participera à cet évènement, n'hésitez pas à consulter son communiqué de presse  ! Aux cotés de cette Association, on trouvera la fameuse agence de voyage Djerba Autrement ...il semblerait qu'une synergie solidaire s'est créée entre Gabès et Djerba ...attendons de voir ce que ça donnera au Forum des Solidarités ...en Tout cas d'après ce que nous savons c'est que ça risque d'être coloré, sympathique et constructif !

Donc que faites vous ce wend ? Vous allez sûrement suivre comme nous les infos du salon des solidarités virtuellement à défaut d'être présent à Paris ! 

Surf'n'Taste

Pour en savoir plus sur le salon des solidarités :

Social Business - Competition 2012-


La Tunisie compte aujourd'hui 800 000 chômeurs et 25 % de la population tunisienne vit en dessous du seul de pauvreté, deux chiffres alarmants n'est ce pas ?

Le constat est sûrement plus alarmant dans les régions internes, où les populations sont délaissées et exclues de toute avancée économique et sociale ! Doit on attendre quelque chose de l'Etat ? Honnêtement dans un contexte de flou comme celui que traverse la Tunisie, c'est à la société civile de jouer un rôle de proximité vis à vis des populations les plus fragiles (femmes, enfants, handicapés ...).

Nous avons repéré un petit concours visant à promouvoir des business qui répondrait à des problèmes sociaux repérés organisé par Tunisian Center for Social Entrepreneurship.

Pour comprendre le principe une petite vidéo a été réalisée et mise en ligne sur Youtube :




Nous trouvons cette initiative fort intéressante pour le promoteur du projet et pour les bénéficiaires potentiels, dommage qu'elle ne fait pas vraiment le buzz sur le net !

Pourquoi ne pas prolonger la date de clôture de quelques jours ? En tout cas on espère que cet évènement trouvera échos et des solutions pour les régions internes de la Tunisie, pour lesquelles on peut développer des projets pour la promotion du tourisme éthique et solidaire, la promotion du commerce équitable, la promotion de coopératives artisanales etc ...les idées ne manquent pas, cette initiative devrait être connue des 2400 associations post révolutionnaires qui comptent de nombreux jeunes (au contact quotidien avec les personnes les plus défavorisées)  et qui sûrement ont identifier des problématiques (malnutrition, inacivité, handicap....) pour lesquelles ils ont des réponses mais n'ont pas de fonds ... les appels à projets sont nombreux, il faut savoir répondre présent au bon moment !

Bonne chance à Tous !

Infos supplémentaires :

Page Facebook de Tunisian Center for Social Entrepreneurship
Page de l'évènement - Competition 2012- 

Mplus négocie les privilèges des cadres !

Tout au long de cette nouvelle semaine nous allons vous parler de consommation en Tunisie ! Nous avons pu voir depuis une année l'émergence des sites d'achats groupés destinés au grand public essentiellement sur la Région de Tunis ( la majorité des deals sont négociés su la région de Tunis). 

Nous allons vous faire découvrir aujourd'hui, une nouvelle carte (nous avons déjà parlé de la OUI Carte auparavant). Mplus privilèges est un nouveau produit lancé sur le marché "tunisois" (pour le moment les partenaires se concentrent sur Tunis et sa banlieue. Mplus est une  carte multi enseignes destinée aux "cadres" d'entreprises et les "professions libérales". Le programme Mplus propose des "privilèges" (mot employé par la société) négociés auprès d'un réseau de partenaires divers et varié (prêt à porter, sorties, bien-être , offre spécial maman, hôtel...) . 

On peut noter que les partenaires chez qui Mplus négocie ne sont pas des partenaires exclusifs à Mplus, en effet Natura Spa et les Instituts Mahler semblent très sollicités par les nouveaux acteurs du e-commerce (après, les offres proposées sur tel ou tel site sont plus ou moins différentes).
Cela dit, les partenaires sélectionnés sont des partenaires d'une gamme un peu plus au dessus de ce qu'on a pu voir chez certains sites d'achats groupés. 

Il y a sûrement un avantage à avoir recours à la carte mais il paraît moins sensationnel que le recours à un site d'achat groupé, comprenez seulement qu'une remise ou un cash back de 5% ou 15 % voire 50 % au mieux des cas, c'est moins attirant que des deals à -50 % ou -70  % comme l'affichent certains sites d'achats groupés !

Une nouvelle carte fait donc son apparition, avec un programme de points qui se cumulent et qui permettent le paiement d'achats dans le réseau d'enseigne de la carte Mplus. Pour plus d'informations pratiques vous pouvez consulter la page Facebook suivante

Mplus est un outil de motivation de plus entre les mains des DRH qui auront le choix entre Mplus et d'autres acteurs déjà présents ! 

Le marché de la consommation se segmente petit à petit, ici ce sont des privilèges destinés aux cadres, peut être que dans l'avenir nous verrons des structures qui négocieront pour le compte des comités d'entreprise en Tunisie et pourquoi pas à l'Etranger !

Surf'n'Taste


Les achats groupés Halal existent !


Dans les jours qui suivent, nous allons consacrer beaucoup de temps à vous parler (enfin à vous reparler) des achats groupés en Tunisie ! Cela va faire un an qu'ils ont fait leur apparition en Tunisie et il est temps de faire une petite synthèse sur les acteurs (disparus, toujours présents, et nouveaux).

Mais avant de lancer la série d'articles consacrés aux achats groupés en Tunisie, on souhaite vous parler d'un phénomène qui émerge depuis le début de cette année en France. En effet, des sites de deals d'un nouveau genre que l'on pourrait répertorier dans la catégorie des sites d'achats groupés "Halal".

Nous avons choisi de vous présenter Islamic Deal, et Oriental Deal, en grosso modo, ces deux sites sont basés sur les techniques d'achats groupés que l'on connait très bien et qui ont fait apparition en 2009 avec Groupon. Ces deux sites ont la même cible à savoir la communauté musulmane de France.

De ce constat naîtra un marketing différent pour attirer ce type de consommateurs. Le marketing adopté se base sur les principes de l'islam. Tous les deals proposés se doivent d'être halal et donc non contraires aux préceptes de la religion. Ces sites proposent donc deals dans des resto 100% halal, des vêtements islamiques (jelbab), des livres, équipements de prière, de la déco orientale ou encore la possibilité de soutenir des projets de construction de mosquées !

Il y a 30 ans la seule chose qui se devait d'être Halal en France c'était la viande (les animaux doivent être égorgés dans la religion musulmane et à l'époque manger Halal n'était pas si simple), aujourd'hui le halal se décline et il a de beaux jours devant lui ...Suivons ce marketing Halal !

Le site d'Islamic Deal se veut Halal dans ses moindres détails ! Lorsque vous choisissez d'acheter un article vous ne cliquez pas sur Acheter mais sur Bismilleh ... eh oui il est de l'éducation musulmane d'invoquer le nom de dieu avant tout acte !

Bonne découverte


Surf'n'Taste

Développeur : vous êtes votre propre Marketer ! #droidconTN 2012

Certes, c’est l’enseignement le plus retenu par l’équipe Surf’n’Taste au bout de deux jours d’interventions et de démonstrations par des geeks, pour des geeks. Les stéréotypes veulent que les développeurs soient enfermés dans leur monde… crypté et codé, tandis que les marketers sont perçus comme des gens qui sont juste bons pour vendre.

Nous avons sélectionné pour vous trois de ces interventions qui illustrent, exemples à l’appui, la parfaite synergie entre développement et marketing, deux rôles clé dans la réussite de tout projet numérique, quelle que soit la plateforme.

1 - Tunisiana App Store : Comment optimiser sa visibilité et ses revenus en tant que développeur ?

Un an après son lancement, Tunisiana AppStore, représenté par Jihene Ben Abda, responsable contenu et multimédia, tente de répondre à une question qui ne laisse personne indifférent :  « Comment réussir le lancement de son application mobile ? ». 

Avant de s’emballer dans la programmation, parfois longue et fastidieuse, le créateur doit vérifier (et revérifier pendant le développement) que son idée et sa conception correspondent à une application intuitive, ergonomique et dynamique. Voici quelques recommandations :

- Concevoir une interface et un système de navigation de sorte à éviter à l’utilisateur de faire des actions inutiles et de se perdre.
- Prévoir des fonctionnalités qui permettent à l’utilisateur de personnaliser son application (exemple : articles marqués favoris) et d’y revenir souvent (contenu régulièrement mis à jour).
- Eviter de surcharger l’écran avec des images, des polices sophistiquées, et des couleurs. Compte tenu des dimensions réduites des terminaux (smartphones et tablettes), le simplisme est de mise !

Les moindres détails comptent pour réussir ce pari ! Mais ce n’est pas tout ! Le programmeur, au moment de mettre son application sur l’App Store, devra tenir compte de quelques facteurs, il importe de :

- Bien choisir le screenshot / thumbnail, image accompagnant la description de son application. Il faut l’admettre, nos jugements et nos choix sont souvent fondés sur un simple visuel.
-    Référencer son application sur les réseaux sociaux et des plateformes autres que l’App Store lui-même.



Avis de SurfnTaste sur l’intervention de Tunisiana :

Nous avons aimé l’abondance et la pertinence des conseils, communiquant dans le langage des développeurs.

Nous avons déploré, comme bon nombre de développeurs, l’absence des statistiques sur les téléchargements effectuées à partir de la plateforme. Avant de se plonger dans la programmation d’une application, le créateur aurait besoin de savoir quel genre d’applications ont eu le plus de succès auprès des Tunisiens ? Aussi, quel serait le prix optimal pour une application ? Pour répondre à ces questions parmi tant d’autres, on doit se baser sur des faits, plutôt que sur des évaluations subjectives ou sommaires.

Autre question - subtile -  soulevée par un participant : peut-on compter seulement sur Tunisiana AppStore ? Bien entendu, cette plateforme ne tient pas face à un annuaire d’applications international comme le Google Play (ex- Android Market). La réponse est catégorique : il faut se lancer sur toutes les plateformes pour maximiser ses chances. Au-delà de cette présentation, nous avons des remarques à faire sur le Tunisiana AppStore, nous y reviendrons.

2 -  Crowdsourcing ou comment générer une foule d’utilisateurs satisfaits

Crowdsourcing, un de ces termes de la nouvelle ère, composé de : crowd (foule) et sourcing (externalisation). Nous n’allons pas faire l’exposé de ce concept, amplement expliqué sur Wikipedia, avouons-le.

D’ailleurs, cette fameuse encyclopédie compte parmi des dizaines de sites non moins populaires, qui sont tous des exemples réussis de Crowdsourcing.

En bref, il s’agit d’une communauté d’utilisateurs ayant souvent le même profil, et qui cherchent un certain profit : une rémunération, de la visibilité, etc. Nous citons deux exemples : 

- TestFlight : plateforme pour tester des applications iOs (iphone/ipad) nouvellement lancés et proposés sur le site par des éditeurs et des développeurs qui vont gagner en peu de temps un retour riche de la part de milliers de testeurs.

- ODesk : vaste réseau réunissant freelancers et employeurs, ces derniers bénéficient d’un coût réduit, pas de frais d’annonce, ni de salarié, tandis que le candidat - freelancer - a juste besoin d’un compte, tout au plus vérifié, pour gagner un revenu supplémentaire sans pour autant quitter son domicile.

Quel rapport avec le Droidcon Tunis ? Le concept ci-dessus a été présenté et vulgarisé par un de ses acteurs, en la personne de Philipp Kandall, fondateur d’un système de géo-localisation lié à plus de 2 millions d’utilisateurs de la fameuse carte collaborative, Open Street Map

Simple démonstration de force ? Nous pensons qu’en faisant ce déplacement en Tunisie, Philipp Kandall se considère parmi les siens. Il vient juste partager son expérience avec une communauté qui peut faire autant que lui ! En d’autres termes, nos développeurs sont appelés à penser aux diverses opportunités offertes par le crowdsourcing, afin de créer une plateforme qui profite à tout le monde, et qui cartonnera dans le Monde, pourquoi pas !

3 - L'art d'être pionnier !

Nous sommes particulièrement intéressés par l’intervention du polonais Adam Mencwal, créateur de ARnav, système de réalité augmentée consistant à aider les piétons à reconnaître leurs parcours quand ils battent des sentiers inconnus ! Cette application fera le bonheur des touristes se rendant en Pologne pour assister au championnat Euro 2012. ARnav est aujourd’hui partenaire de l’Office du Tourisme polonais, après avoir été la première application de son genre sur la plateforme Android.


Ce succès n’a pas de secrets ! Le fondateur de ARnav nous a raconté la vie de sa startup, où il a mis l’accent sur l’importance de participer à des compétitions et événements à l’échelle mondiale.

Concluons, en allant vers vos  concurrents, et vers les pionniers de votre domaine, vous devenez plus compétitif, et forcément plus créatif. Voila, n’hésitez pas à saisir les prochaines occasions pour discuter avec ces professionnels et des experts venus des quatre coins du monde rien que parce qu’ils croient en vous, cela peut changer le cours de votre carrière !


Impression générale

Parole aux professionnels et aux fondateurs du Droidcon ! Nos invités de renommée venus spécialement des Etats-Unis, de l’Allemagne ou encore de l’Inde, ont tous exprimé leur contentement de l’organisation, et d’avoir découvert autant de talents et d’ambitions en Tunisie. Nous vous invitons à découvrir quelques des réalisations de nos développeurs dans notre revue sur le Best Apps Challenge.



En marge du Best Apps Challenge #droidconTN 2012

Le verdict est tombé, le jury, c’était les quelques deux-cents invités et participants, qui ont noté les applications présentées dans ce concours. Ce dernier consiste en une série de démonstrations de 3 minutes chacune !

Là, une remarque s’impose : on peut avoir développé l’application la plus sophistiquée qui soit, mais avec cette contrainte-temps, on n’arrive pas à la présenter comme elle le mérite, et c’est dommage ! Il faut non seulement être bon développeur, mais aussi avoir le réflexe marketing, non seulement être un bon orateur, mais aussi savoir profiter des quelques minutes dont on dispose.

Revenons au Droidcon : au bout d’un concours, assez serré, le duel a finalement opposé :
-  Un jeu de cartes : Chkobba (La Scopa)
-  Une application de contrôle parental (contrôle du téléphone, bien entendu). 



Et c’était cette dernière qui a remporté le prix. L’application devrait son succès d’abord à l’idée osée et polémique (permettant l’espionnage) qui l’avait motivé, puis à ses fonctions nombreuses et convenablement implémentées.

Le jeu quant à lui est un grand classique, il a déjà fait des milliers de fans parmi les jeunes de la génération numérique : d’abord sous forme de jeu sur PC (la fameuse La Scopa), puis en tant que site communautaire et application sur facebook. Aujourd’hui, chez les jeunes, le smartphone a tendance à se substituer partiellement à l’ordinateur. Le développeur de l’application l’a bien compris, et il serait sur le point de lancer une deuxième version de Chkobba mobile, permettant un jeu en réseau. 

Le divertissement a décidemment la côté au Droidcon Tunis. Notons aussi l’abondance des applications destinées aux conducteurs, nous citons quelques unes:
- Co-voiturage
- Détection et prévention de radar à 1000 mètres.
- Diagnostic auto.
- Apprentissage du code de la route.

Nous avons jugé plusieurs de ces créations utiles, difficile de voter pour un seul gagnant ! Nous avons toutefois un penchant pour une application censée représenter un journal électronique (Al Raya) : simpliste, élégante et fonctionnelle. Elle servira d’exemple à plusieurs sites d’actualité souhaitant se doter d’applications mobiles, faciles à utiliser, difficiles à abandonner !

Nous enchaînons dans l'article suivant avec un Best-Of de quelques idées pour monétiser votre génie créatif ! 

TuniSEO 2012 : 1er event b2b dédié au Search Marketing !

Décidemment, le domaine du Marketing s'envole à son tour après la Révolution, les rencontres et les échanges entre professionnels se multiplient, et se rendent de plus en plus affinés et précis !

Le 1er juin, la Tunisie accueillera le premier salon tout juste offert aux experts du Search Marketing ! Cette discipline ne date pas d'aujourd'hui, et comparée au marketing viral et social, elle ne fait pas autant de... buzz, et pourtant, le search marketing demeure un pilier du web-marketing, que tout chacun doit maîtriser pour rendre son site... visible lorsqu'on recherche son contenu ! Elémentaire ! 

Dans le Search Marketing, on distingue le Search Engine Optimization (SEO), aussi appelé référencement naturel, ça se construit (link building) et c'est une affaire de confiance entre le site et le moteur de recherche (on parle du page rank), une confiance qui ne se gagne pas du jour au lendemain ! 

 Différence entre SEO (référencement naturel) et SEM (liens sponsorisés)


D'où la deuxième facette du Search Marketing : les liens sponsorisés. Le propriétaire de la e-boutique peut acheter des mots clé pour mettre ses promotions en première position, c'est beau, mais c'est cher, et c'est aux enchères, d'où la nécessité d'une étude préalable pour optimiser le retour sur investissement, parfaitement calculable. 

TuniSEO s'adresse ainsi aux marketers et aux techniciens du référencement au même titre. Le thème est certes unique, mais multidisciplinaire par excellence ! L'équipe Surf'n'Taste se félicite de l'émergence d'évènements Business-to-Business pareils. Nous nous attendons à ce que cette rencontre, d'une journée entière, permettra de traiter en profondeur les techniques et les problématiques du Search Marketing. Nous vous tiendrons au courant !

Pour vous inscrire, une seule adresse ! 


Retour sur le premier spot d'El Mazrâa, campagne 2012



Il y a un an, lors du MCOM Expo, la communication politique a certes été un des sujets les plus débattus par les pros de la com dans leur premier grand meeting après la révolution. 

A l’époque, deux partis ont déjà publié leurs affiches, à savoir Ettakatol et le PDP. Ce dernier a particulièrement suscité la polémique de par l’ampleur de sa campagne, et certains observateurs présents dans le salon n’ont pas hésité de parler de l’inexpérience de nos agences de communication en matière de politique.  Quelques questions ont alors été posées et discutés :

Comment promouvoir son parti politique ? Faut-il percevoir le programme d’un parti tel un produit à vendre ? A-t-on le droit d’assimiler le corps électoral à des consommateurs potentiels ? 

Eté 2011, pendant des semaines et des mois, nous avons tous vu et entendu des spots, des vidéos d’animation, des affiches, … c’était tout juste un appel de la patrie. La campagne fût longue, persévérante, au bout de laquelle, la Tunisie a enregistré un taux de participation record, en comparaison aux « élections » du passé, voire même à des vieilles démocraties.

La campagne était incontestablement réussie et appréciée, au point d’inspirer des partis et … des marques de grande consommation !


Nous avons voulu revenir sur le premier spot de la campagne d’El Mazrâa que vous pouvez visualiser dans la suite : un véritable remix de quelques clichés de la campagne «تونس تنتخب ».

Comme quoi, la marque en question est tout aussi capable de faire l’unanimité, tout en étant plurielle, avec tous ces produits. Ingénieux, mais non mois provocateur. Nous attendons des répliques pour le prochain Ramadan.



On a testé ICARE Magazine !

L'équipe Surf'n'Taste s'est procuré le nouveau magazine "ICARE : Initiatives CArrières & Emploi". Nous avons lu avec attention, et honnêtement nous ne sommes pas fans tant sur la forme que sur le fond du premier numéro !

Vous pouvez avoir un aperçu de ce magazine sur leur site internet ainsi que sur leur page Facebook qui compte 400 fans à ce jour.



Pour ce qui est de la forme, parlons d'abord du prix, à 2d500, nous trouvons qu'il n'est pas forcément abordable pour les étudiants, cible majeure du magazine. Le format est sinon  standard, agréable au toucher. Voici en revanche notre synthèse, vous serez en mesure de juger.

La date du lancement du magazine est mal choisie, à notre sens, il aurait été judicieux de lancer en début d'année universitaire (et ceci aurait du être couplé avec une campagne marketing efficace ...). Le premier numéro lancé en mai, ne contient pas d'informations pour des étudiants qui sont sur le point d'achever leur année universitaire. Et oui quand on finit une année universitaire, on est amené à chercher un stage ou peut être même à devenir employable sur le marché du travail, non ?  Ce premier numéro ne présente aucune info sur comment trouver un stage, comment écrire un CV ou une lettre de motivation, les attitudes lors d'un premier entretien d'embauche, etc...aucune info sur les emplois d'été (petits boulots ...).

Publicité et annonceurs : on pouvait s'attendre à de la publicité ciblée pour les "étudiants", "jeunes diplomés", le premier numéro propose entre autre deux publicités qui nous paraissent un peu éloignées (pour un premier numéro) de la thématique de l'emploi, Alyssa Etanchéité, Epaflex, Electro Fluides...c'est pas très sexy ! il aurait été bon de nous dire si ces entreprises recrutent ou pas... ICARE semble avoir de bons sponsors un peu éloignés des initiatives, des carrières et de l'emploi ...

Pour ce qui est du visuel, nous avons été un peu choqué par des visuelS ne reflétant pas le contexte tunisien ! On pouvait s'attendre à des "visuels tunisiens", on a vu beaucoup de têtes occidentales...c'est un peu gênant pour un magazine souhaitant être "Patriote" et "qui ne vend pas du rêve". Pour le premier numéro, ICARE aurait pu faire des efforts d'image pour refléter le contexte tunisien des questions liées à l'emploi !

La mise en page "agresse" les yeux, elle peut être améliorée afin de rendre plus attractif et fluide la lecture du contenu des articles.

Il serait bon aussi de faire une relecture des articles pour éviter des fautes de traitement de texte ainsi que les oublis dans le sommaire ! Coté signature des articles, elle n'est pas homogène, certains signent avec des initiales, d'autres avec un prénom, d'autres avec un nom et un prénom... quand on lit des articles on attache beaucoup d'importance au contenu et on cherche à en savoir plus sur l'auteur ...

Le choix des rubriques du magazine est bien, mais ce qui cloche c'est le contenu ...Le fond de ce magazine nous a vraiment interpellé !

Commençons par la rubrique Formation / Emploi , mis à part l'article sur FICRA, les autres n'ont pas su nous convaincre ! Il y a un manque de pragmatisme dans la façon d'exprimer les idées, nous pensons à l'article "Culture d'enseignement, Culture d'apprentissage" il est rédigé d'une façon un trop académique ...passons, on s'est dit on va lire "travailleur autonome" et voir ce qu'il en est de ce statut en Tunisie, il en est rien c'est un canadien qui nous parle de ce statut, pourquoi ne pas avoir fait un parallèle avec ce qui existe en Tunisie ? et pourquoi pas avoir donné des pistes de réflexion pour ce statut dans un contexte de crise de l'emploi ?

La rubrique Partenariat n'est pas mal, cependant ICARE se positionne plus dans une posture de promotion de telle ou telle initiative, les articles restent donc très descriptifs, et il n'y a pas de place pour le débat !

La rubrique "nouveaux métiers", est une rubrique pertinente. Malheureusement le contenu nous a beaucoup déçu ! On s'attendait à des articles plus élaborés et structurés qui nous montrent réellement les nouveaux métiers en nous présentant les filières et formations qui y conduisent ainsi que les débouchés chiffrés sur le marché du travail ! Cette rubrique reste théorique et abstraite !

Nous avons trouvé déplacé... l'emplacement prévu pour Téléperformance, on joue sur les mots on parle de "centre de contacts" et non plus de centres d'appels c'est sans doute plus sexy ! Il est surprenant de faire autant de place à un centre d'appels alors qu'en page 60 on nous raconte le quotidien des jeunes qui s'engagent dans des centres d'appels ! On ne peut pas prêcher tout et son contraire (au moins pas dans un premier numéro, censé être la vitrine des numéros qui vont suivre !)

"Intellect Art", cette rubrique est totalement déconnecté de la réalité des problématiques de l'emploi, "Que véhicule le port du pantalon?" le qamis ou le refus du pantalon ...c'est très axé Initiatives ? Carrières ? Emplois ? oui ça a sûrement un avenir dans notre Tunisie post révolutionnaire mais ça ne nous donne pas les clefs pour être employable sur le marché  de l'emploi !

Avez vous vu la bande dessinée de Nizar, nous avons trouvé cet humour de mauvais goût, heureusement que les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

L'équipe Surf'n'Taste a une petite suggestion pour ICARE, la prochaine fois pour la rubrique "Sports futés" on vous propose de parler du Bowling, parce qu'en Tunisie il y a plus de joueurs de Bowling que de pétanque, et les joueurs de bowling correspondent plus à vos lecteurs cibles que les joueurs de pétanque !

Cela dit, on vous souhaite de faire des Strike :) Bonne chance.

Surf'n'Taste




"7ell.. ti 7ell" Haut et Fort, au Forum Citoyen !


Il y a quelques jours, le groupe citoyen pour la transparence et l'ouverture des données OpenGovTN, a lancé sa deuxième campagne de cette année, baptisée #7ell2

A la différence de sa  précédente, cette campagne ne se contentera pas du buzz via le web et le fameux slogan "7ell - حل", OpenGovTN compte frapper plus fort en s'exposant au grand jour, à l'occasion du Forum Citoyen qui réuniera environs 200 associations et initiatives de toute la Tunisie, avec quelques responsables politiques ainsi que des bailleurs de fonds.

Surf'n'Taste, partenaire média de l'OpenGovTN sur le projet "#OpenMosques", se félicite de ce nouveau pas sur le terrain, ce qui permettra de vulgariser le concept OpenData/OpenGov, ses avantages, ses outils, et les obstacles qui freinent sa mise en application. En approchant le citoyen, en allant vers lui, OpenGovTN et ses collaborateurs finiront par mettre plus de pression sur les responsables divers, dans le Gouvernement, dans l'Administration et au sein de l'Assemblée Constituante.

Liens Utiles : 

- Afin d'avoir une idée sur les principales revendications de #7ell2, visitez le site officiel de la campagne.

- Si vous souhaitez faire connaître la cause auprès de vos amis, OpenGovTN vous propose un badge sur cette adresse.


A propos de l'événement : 


Touensa.org , association post- révolutionnaire qui co-organise avec la Banque Mondiale, l'ATUGE, l'UTIL, SAWTI  et la TUT  le deuxième Forum Citoyen Actif le 18/19 mai à la Cité des Sciences à Tunis.

Shems FM a interviewé Mouna Ben Halima, cette dernière a mis l'accent sur les 6 bailleurs de fonds (IFT, La fondation de France, La Banque Mondiale, Ambassade de Finlande, Amabssade des Etats Unis, Unesco et le PNUD) qui seront présents dans ce Forum. Mouna Ben Halima met en avant le chiffre de 2400 associations créées après le 14 janvier, tout en mettant l'accent sur la fédération des associations, et la synergie des compétences entre elles. 

Environs 200 associations prendront part au Forum Citoyen, dont 90 pour représenter les différentes régions de la Tunisie.

Surf'n'Taste




Les plateformes de notation débarquent !


Au début du mois de Mai, nous vous avions parlé de Khedma.tn qui est une plateforme permettant de noter son entreprise.

Aujourd'hui en Tunisie, le site  webannunciu.com développe cinq plateformes dans différents domaines :

- plate forme pour noter son lycée
- plate forme pour noter sa faculté/son école
plate forme pour noter son club sportif
plate forme pour noter son entreprise
plate forme pour noter son parti politique



Ces plateformes ont pour vocation de noter de façon anonyme et selon des critères les études (lycées, facultés), les loisirs (clubs de sport), les entreprises et les partis politiques !

Nous trouvons cette démarche intéressante quand il s'agit de noter les lycées et les facultés, sachant qu'il n'y en a pas à nos connaissances un classement annuel. Cela dit, il serait intéressant que ces deux plateformes affinent les critères de notation afin que  parents, lycéens, et étudiants aient une information exhaustive, claire et précise sur ce qui va déterminer leur avenir professionnel dans le moyen terme.

En ce qui concerne la carrière, le site propose de noter les entreprises, nous vous renvoyons à notre article Khedma.tn.

Webannuncio propose également de noter son club sportif préféré ....sur ce coup on est vraiment sceptique ... qu'est ce que ça peut apporter de concret pour un internaute de noter son équipe préférée (ça n'aidera même pas à remplir les grilles du promosport !)

Nous trouvons qu'il aurait été plus judicieux de développer une plateforme sur les clubs de sport non pas professionnels mais de loisirs (par catégorie de sport et par ville ) et les salles de sport en Tunisie... Exemple : une internaute cherche une salle de zumba à Sfax, Sousse ou Gabès ...il est important pour cette internaute de se faire une idée sur les salles de la ville etc... Il faut raisonner en valeur ajoutée pour l'internaute.

Pour ce qui est des partis politiques, une notation des partis politiques ne remplacera jamais une bonne émission politique ...la politique regroupe des sujets assez suggestifs et il est difficile de se faire un avis avec une simple grille de notation.

Et les mosquées seront elles notées dans le cadre du projet de l'open Mosques ? Et la Société civile pourra-t-elle donner son avis sur les associations qui pullulent en Tunisie ?

Le phénomène de notation n'est qu'à son début ....saura t-il attirer les internautes ?

Surf'n'Taste


L'information est gratuite, la connexion aussi !

Wikipedia, the Free Encyclopedia, est de loin la source d'information et de documentation la plus consultée en Tunisie, si l'on croit les classements Alexa, Wikipedia a constamment gardé sa place dans le TOP 10 des sites web les plus visités en Tunisie

Normal, quand on sait que cette encyclopédie ouverte est actualisée et révisée d'une manière presque instantanée dans un monde où l'information se fait de plus en plus abandondate et volatile, raison pour laquelle la légendaire Britannica "se contente" du web après 200 ans d'impression...

Evidemment, Wikipedia devient un incontournable du web qu'on aimerait porter avec soi  tout comme sa boîte de messagerie, twitter, etc. 

Et ce n'est plus un rêve ! Orange Tunisie vient d'annoncer la gratuité d'accès à 9 sites de Wikipedia (entre autres les versions arabe, française et anglaise) pour tous ses clients disposant d'une simple connexion Internet sur leur téléphones. 

Autrement, pas besoin d'avoir un smartphone ou de s'abonner à la 3G, un simple navigateur présent sur la majorité des téléphones en vente est suffisant pour se connecter gratuitement sur Wikipedia, au même titre que Facebook il y a quelque temps.

De là, nous tirons deux petites réflexions : 
- Les grandes compagnies et les causes peuvent faire bon ménage, 
- Il était grand temps d'inviter nos jeunes à avoir le réflexe Wikipedia, à l'heure où  Facebook semble devenir une école pour plusieurs.







Mr President likes to look at things

Il est omniprésent, ses rencontres et ses visites se font par dizaines, il ne cesse de lancer des promesses et de tenir des déclarations plus ou moins osées...

Mais en réalité, il ne peut quasiment rien décider seul, ce qui a lui valu un tas de caricatures, de textes satiriques, de montages de photos, mais aussi des simples photos réelles, pour le moins qu'on puisse dire, subtiles !


Moncef Mazouki looking at things, blog récemment inscrit sur TN-Bloggers, n'a pas trouvé plus simple et plus subtil que de regrouper ces clichés qui ont fait le tour du facebook tunisien.Que des photos, sans retouches ni commentaires... à vous d'interpréter.


Certes, c'est un photoblog banal d'apparence mais qui en dit long sur l'image de notre cher Président auprès d'une partie de la population si ce n'est pas la majorité : un président qui trouve de quoi remplir son emploi du temps. Un président qui s'intéresse à tout, et à tous, il observe, il découvre, parfois il s'indigne, parfois il apprécie, pas plus...

Publicité, Marketing et Médecine : l'émergence du neuromarketing

Le neuromarketing est une discipline dispensée dans les plus grandes écoles de commerce et d'ingénieurs. C'est une matière qui a pour but de comprendre les mécanismes cérébraux dans les comportements d'achat des consommateurs. Le neuromarketing est un outil de plus dans les mains des grandes marques pour ne pas manquer leurs cibles.



Nous mettons à votre disposition une vidéo qui résume la naissance du neuromarketing, ses enjeux et ses applications.

Surf'n'Taste

Droidcon Tunis 2012 : Développeurs : il n'est jamais tard pour entamer une carrière... à l'international !

L'événement se tiendra sur deux jours à la Cité des Sciences à Tunis : le samedi 12 mai, un barcamp est prévu, et qui sera sous forme d'ateliers, le lendemain, une série de conférences animées par des professeurs et des professionnels de renommée de Tunisie et du Monde.

Oui, Droidcon Tunis jouit d'une réputation internationale, en effet Tunis compte désormais parmi les stations de cet événement qui a fait le bonheur des développeurs à Berlin, à Londres ou encores Bruxelles.


Androïd, le système d'exploitation pour mobile, voit sa communauté s'élargir d'une façon exponentielle depuis quelque temps, et pour cause, Androïd est en open-source; autrement, tout développeur peut apporter une brique à ce système, ce qui lui permet d'évoluer plus rapidement que ses concurrents.

Surf'n'Taste se réjouit de faire le cap sur un événement de cette taille, et de vous raconter le best-of des expériences et des idées partagées par nos jeunes développeurs et par ceux qui viennent nous faire profiter de leur savoir-faire.

A suivre...


Pour participer aux ateliers et workshops et assister aux conférences, rendez-vous sur cette page


Une édition "citoyenne et solidaire" du Resto Tour

Resto Tunisie est la plate forme gastronomique tunisienne spécialisée dans la comparaison des resto du pays !

Resto Tunisie organisera sa 4ème édition du Resto Tour sous une forme citoyenne !

En effet, ce rendez vous culinaire se fait avec la collaboration de l'association Afreecan (association qui agit sur le continent africain en finançant entre autres des micro projets afin de donner le coup de pouce nécessaire à des familles pour sortir de la misère).

Et comme le veut la tradition, la seule information dont nous disposons pour le moment c'est la date de cet évènement culinaire ! Périple Africain aura lieu le 9 mai et le menu est fixé à 55 dinars, les bénéfices seront reversés à l'association Afreecan.

Comme quoi papilles et solidarité peuvent se retrouver à la même table ...et quelle table ...une table africaine, tous les paris sont ouverts pour trouver cet endroit gardé encore mystérieux.

En surfant, sur le net nous avons aussi vu que le site Bigdeal d'achats groupés fait la promotion de cet évènement, la soirée du 9 mai réservera donc certainement des surprises et pouvues qu'elles soit BIG !

On vous tient au courant dès qu'il y a du nouveau.

Surf'n'Taste


Acombien.com ...nème guide d'achats en ligne ?

 Acombien.com est un site internet qui se définit comme le 1er guide d'achat tunisien ainsi qu'un centre commercial en ligne !

Pour ce qui est d'être le premier guide, il existe en Tunisie, un site internet Ajidoo.com, lancé en 2009, on peut donc dire qu'il est le précurseur en la matière.

Nous avons testé le site acombien.com, c'est un site que nous trouvons assez descriptif, c'est une sorte de catalogue segmenté en catégories (informatique / Télé & Adsl/ Hi-fi & photo &vidéo/ Santé & Beauté / Maison & jardin/ Mode & Accessoires). Les catégories sont plus ou moins fournies en références, le site affiche à son lancement 4000 références sur 17 boutiques inscrites.

Acombien.com est un site internet qui a compris les enjeux des réseaux sociaux (il possède une page FB) et nous explique que nous sommes en plein dans la tendance "j'aime et je partage". Pour répondre aux exigences de ce mouvement "j'aime et je partage" il faut être en mesure de proposer au consommateur une plateforme collaborative qui sort de la simple description. En effet nous sommes en période de crise et le pouvoir d'achat du consommateur tunisien dégringole tous les jours (ce n'est plus un secret pour personne), il serait donc intéressant de nous proposer les meilleurs endroits pour faire les bonnes affaires !

C'est vrai qu'il existe une rubrique "Promotions" sur ce site, mais si c'est pour gratter 4 ou 5 dinars sur une écharpe ou un coffret hammam et qu'il n'y a pas la possibilité de paiement en ligne donc on va mettre ces 4 ou 5 dinars en frais d'essence c'est pas vraiment ce qu'on appelle promotions.

Le fait que les boutiques présentes sur ce guide d'achat ne donne pas la possibilité au consommateur de payer en ligne, c'est un point négatif (à nos yeux). Depuis mi-2011, les sites d'achats groupés pullulent sur le web, donc c'est une nouvelle forme de e-commerce qui s'installe difficilement mais petit à petit. L' objectif des ces nouvelles plateformes est de faire évoluer le mode de consommation des Tunisiens, et plus précisément en essayant d'inculquer le paiement en ligne dans leurs habitudes.

Acombien.com se définit comme une guide d'achat, malheureusement les conseils d'achats et les comparaisons entre produits équivalents de marques différentes sont inexistants.

Acombien.com n'est qu'à ses débuts...nous suivons pour vous son évolution.

Surf'n'Taste


Nawaat : Passage d'un électron à un noyau dur de l'information !

Depuis sa création, Surf'n'Taste suit de près pour vous les campagnes de Street Marketing, et nous partageons celles que nous trouvons originales et qui apportent un plus dans le débat marketing ou le débat citoyen.

L'affiche que nous partageons avec vous est une affiche de Nawaat.

Pour ceux qui ne connaissent pas Nawaat, c'est une plate forme collaborative citoyenne qui existe depuis 2004. cette plate forme a su porter la voix des sans voix à l'heure où les médias tunisiens étaient muselés  sous Ben Ali, et aujourd'hui encore Nawaat nous permet d'avoir des avis objectifs au milieu d'un brouhaha médiatique et journalistique qui manque de neutralité et qui penche vers un parti ou l'autre en fonction de la météo politique du moment.

Après le 14 janvier 2011, on voit émerger des acteurs de la société civile qui parlent de journalisme citoyen. Soyons honnêtes, le journalisme citoyen n'est pas né suite à la révolution ! Le précurseur le plus connu de ce mouvement serait Zouhair Yahyaoui, qui à partir de 2001 tenait un site internet via lequel il dénonçait la censure, les manquements en matière de droit de l'homme etc. suite à ce site, on a vu l'apparition de Nawaat qui a joué un rôle important dans ce combat qui fut la quête de la liberté.

Aujourd'hui, en nous promenant dans les rues de Gabès, notre joie fut énorme de voir cette belle affiche qui nous rappelle nos soirées d'étudiants passées sur Nawaat !

Que voit-on ?  La liberté d'expression est représenté par Un poing levé dont la base est un tronc d'arbre, et et le feuillage un cerveau humain ...l'image est vraiment percutante !

Oui la liberté d'expression est un processus qui grandit petit à petit et qui se gagne par la force de la réflexion  (eh oui on a besoin de neurones et personne ne peut prétendre réfléchir à votre place) qui est à la base de la force de l'argumentation le tout dans un environnement culturel créatif (cinéma, théâtre, caricatures, etc ...) ...

Bref c'est une image qui fait émerger de l'espoir, et qui nous fait dire qu'une certaine liberté est enfin acquise en Tunisie !

Ne soyons pas des moutons et soyons des acteurs pour notre nouvelle Tunisie !

Pour finir, Nawaat possède une page FB, n'hésitez pas à vous y rendre si ce n'est pas encore fait (faites vous parties des 52 000 fans ?)

Surf'n'Taste

Internet au bureau : Cas des entreprises françaises


Comme chaque année Olfeo, éditeur de logiciel de filtrage du web, réalise une étude (il est intéressant de la consulter pour comprendre la méthodologie utilisée) sur la réalité de l'utilisation d'internet dans les entreprises françaises !


Bien évidement il y a des enjeux commerciaux derrière cette étude et comme on dit on Tunisie, "Mefemech katouss yistad lrabbi" !

Que nous apprend cette étude ?

Cette étude nous révèle que le temps moyen passé par jour est de 89 minutes. 58% de ces 89 minutes sont consacrées à un usage privé (donc non professionnel). Ramené à l'année, le salarié français passerait 26 jours par an à surfer (pas mal non ? )

Le surfing en entreprise a une conséquence directe sur la productivité des salariés, cela se fait ressentir par une baisse de la productivité évaluée à -12.4%.

Le coût annuel pour l'entreprise est s'échelonne de 5048 à 13 535 en fonction de la catégorie socio professionnelle.

L'étude Olféo est fine elle va dans le détail de cette consommation web au bureau, en analysant les pics de fréquentation, les sites consultés en fonction du moment de la journée. On apprend ainsi que :

- les sites d'actualité et les réseaux sociaux sont très consultés le matin entre 8 et 10H,
- les sites de jeux et d'émission télé sont consultés sur le temps de midi
- les pages jaunes, la météo et la circulation sont consultés entre 17 et 18H (ce qui parait logique quand on connait les embouteillages parisiens).

Dans la catégorie des sites les plus consultés au bureau, nous ne sommes pas surpris de voir que Facebook et Youtube arrivent en tête ! Par contre nous sommes un peu surpris de voir que certains se servent de la connexion du bureau pour visualiser des sites pornographiques !

En tant que bon commerçant Olfeo met en évidence les risques face auxquels se trouve confrontée l'entreprise et bien évidement il existe des solutions à ces risques. Nous ne sommes pas les avocats d'Olfeo, pour mettre en avant l'ensemble de leur argumentation commerciale.

Par contre cette étude est vraiment intéressante, et serait d'une importance cruciale dans notre environnement  tunisien. Nous pensons qu'il serait intéressant que cette étude soit faite d'urgence sur la perte de temps et la qualité de service rendu pour le secteur public tunisien (tout le secteur public n'a pas accès à internet..on est d'accord...!)


Surf'nTaste

Khedma.tn...."Le travail, ça ne mène à rien, ça tue plus vite !"

Khedma.tn est une plate forme qui a pour but de donner un avis objectif sur la réalité du travail au sein des entreprises tunisiennes.

Elle se définit comme étant un outil pour les demandeurs d'emploi, afin de pouvoir se faire un avis objectif sur le travail au sein d'une entreprise A ou B.

Si cette plate forme arrive à se faire connaître et arrive à attirer les foules, elle pourrait être intéressante par l'information exhaustive qu'elle pourrait transmettre à Tous (et non pas aux seuls demandeurs d'emploi).

Elle pourrait en effet être une mine d'informations et les politiques RH appliquées dans les entreprises seraient connues de tous ...

Enfin cela sous entend aussi, que les propos partagés sur cette plate forme doivent être rationnels : sommes nous à l'abri de mensonges de la part des salariés? et sommes nous à l'abri des pressions que pourraient exercer les dirigeants pour ne pas divulguer certaines informations ?

Bref dans le monde du travail tout n'est pas rose, et en nous penchons sur les notes attribuées à Sungard, nous sommes tombés sur une phrase qui nous a fait rire aux éclats mais c'est bien dommage d'arriver à ces conclusions (ceci dit le mal être, le stress au boulot sont des maux qui existent et sur lesquels nous devons mettre des mots pour les combattre!)

"Le travail, ça ne mène à rien, ça tue plus vite !"

A l'heure où notre pays connaît 800 000 chômeurs dont 200 000 diplômés de l'enseignement supérieur, nous pensons que Khedma.tn est un peu en avance sur ce créneau qu'est la notation des entreprises. En effet le demandeur d'emploi qui est en recherche active a pour seule préoccupation de trouver un premier poste, après il réfléchira et pourra comparer les politiques RH et voir dans quelle entreprise il sera le plus épanoui.

Si la crise de l'emploi n'était pas aussi accentuée, Khedma.tn (page FB) serait sans aucun doute un outil complémentaire dans la recherche active d'emploi, mais aujourd'hui malheureusement les demandeurs d'emploi n'ont pas vraiment ce luxe de pouvoir comparer !

Ceci dit nous restons optimiste et nous souhaitons bonne chance à Khedma.tn.

Surf'n'Taste

Big Deal où le plaisir de devenir Dealer !



Big Deal est la dernière plateforme d'achats groupés créée en Tunisie.

La communauté se regroupe sur une page FB, autour de la thématique " Je suis un Dealer. J'achète sur BigDeal.tn" et je le fais savoir !

La communauté des dealers se retrouve autour d'une page FB qui regroupe  plus de 500 membres !

Lorsque nous avions entendu parler du lancement de ce site, nous étions un peu surpris par le nom choisi.Eh oui on fait partie de la génération qui a grandit avec Vincent Lagaf et Bigdeal.tn nous a fait penser au Bigdil !

Ah le fameux jeux présenté par Vincent Lagaf et les gafettes ça vous dit rien ? on va vous rafraîchir les mémoires avec une petite séquence où l'on voit les gafettes et Vincent Lagaf !



La semaine dernière, sur la page FB, un jeu était lancé et aujourd'hui nous avons lu sur cette page :

Bonjour, le jeu est terminé . La bonne réponse est 
Prix de vente chez STANLIVER : 599 DT 
Prix de vente sur Bigdeal : 286 DT 

Malheureusement aucun membre n'a pu deviner le juste prix.
Restez connecté...L'ouverture du site est pour très bientôt


Alors le Big Deal à la tunisienne serait il également une version du juste prix ? en parlant de juste prix connaissez vous cette vidéo sympa de Vincent Lagaf ?



Bref, avec le nom de BigDeal et une campagne qui tourne autour d'être dealer en toute légalité on se dit qu'il y a beaucoup à gagner (à première vue) et que ce site va sûrement s'inscrire sur une niche différente des concurrents.
On espère vraiment que l'équipe saura s'inspirer de Vincent Lagaf par sa créativité et surtout par les cadeaux qui nous faisaient rêver quand nous étions mômes.

Ceci reste à voir et Surf'n'Taste se fera un plaisir de vous en rendre compte une fois le lancement du site effectué. 

Et comme le veut la tradition, on souhaite à l'équipe du BigDeal.tn de rassembler beaucoup de dealers et de nous dire s'il faudra dépénaliser cette drogue appelée les achats groupés (LOL).

Surf'n'Taste