Hkeyet Tounseya: 1ère chaîne Histoire Tunisienne

Fin de semaine, assez de boulot, assez de courses, besoin de trêve ? Si vous ne profitez pas du beau temps, vous seriez alors tenté de vous évader quand même, sur place devant votre grand écran.. ou petit écran, afin de choisir vous-même votre bouquet de séries, films, documentaires, reportages, tutoriels (si vous souhaitez quand même travailler encore), astuces de la vie pratique,  

Nous lançons à partir d'aujourd'hui TuniTune, une rubrique hebdo consacrée à la web TV qui ne cesse de prospérer grâce à des plateformes aussi populaires que généreuses (rémunératrices oui! et cela constitue un sujet à part entière que nous allons développer avec vous). Nous allons particulièrement nous intéresser aux chaînes tunisiennes, celles créees par des internautes ordinaires comme vous et nous, et qui ont tout de même réussi à offrir une alternative aux mass-médias qui ont un peu trop puisé dans le show, dans le politique, et surfant sur des.. "ondes" tantôt négatives, tantôt... inutiles. 

Connaissez-vous assez une de nos villes historiques, Tunis ? Quelle est l'histoire derrière "Sabbat el 3roussa" ? Pourquoi cette appellation? 

"d5khal mel beb khraj mel khoukha", comment ce dicton populaire a-il été inventé ? Derrière chaque coin de nos médinas, et chaque expression de notre langage de tous les jours, il y a mille et une histoires presque oubliées, qui font pourtant partie de notre patrimoine immatériel. 

Partant de ce constat, une chaîne Youtube 100% tunisienne, fond et forme, a vu le jour il y a quelques mois, sous le nom de "Hkeyet Tounseya Mensiya" qui est aussi fort présente et réactive sur Facebook qui demeure la première source d'information de nos internautes et... bon nombre de nos journalistes.  

Hkeyet Tounseya vous raconte des légendes urbaines, "khrafet", comme au bon vieux temps. Aux questions soulevées ci-dessus, vous allez justement trouver des réponses aussi inédites les unes que les autres, apportées par des vidéos qui sont à notre sens si bien travaillées, compte tenu d

Le concept a visiblement du succès, mesuré non seulement par les quelques 10,000 abonnées entre Facebook et Youtube, mais aussi par l'engouement de ces fans qui n'ont pas hésité à exprimer leur reconnaissance par rapport cette web TV, et impatience. 

Nous sommes parmi ces internautes en quête d'originalité. Nous apprécions l'idée de cette chaîne qui aurait pu être une émission encore plus sophistiquée si elle était adoptée par une chaîne de télé ou une station de radio. 

Hkeyet Tounseya a réussi ce que nombreux articles et discours n'ont pas réussi:
reconcilier le Tunisien avec son passé et .. son identité propre à lui. Les sujets traités couvrent notre histoire relativement récente qui a fort modelé notre culture et personnalité tunisienne, mais aussi, des légendes antiques faisant la gloire de Carthage, première puissance commerciale. Le patrimoine Amazighe est aussi à l'honneur.

Nous apprécions d'autant plus l'initiative et surtout l'endurance, la chaîne s'efforce de raconter toujours plus d'histoires, malgré les contraintes que tout webmaster/entrepreneur peut connaître en manque de financement et de monétisation. Chaîne et Affaire à suivre..

Fièrement!  
 
https://www.facebook.com/SurfnTaste/


Update (16 février 2017):

La web TV Hkeyet Tounseya vient de lancer son propre site-web portant le même nom, hkeyetounseya.com, reprenant exactement le contenu de la chaîne Youtube, vidéos et playlists incluses. Un site que nous souhaitons voir se développer pour s'ouvrir aux questions innombrables des internautes curieux et avides de notre histoire. 

 




OutShot Tunisia: we hope that you stand Out!

OutShot Tunisia est une autre application mobile Made-in-Tunisia qui a débarqué il y a peu sur le Google Play, dans le but de rapprocher encore mieux l'internaute tunisien des évènements un peu partout. 

A voir certains (e-)magazines entièrement dédiés aux Outdoors, sans oublier les émissions radio et télé, il est évident que cette application a adopté une idée déja prise et reprise, et cela fait toute l'originalité du projet. Comment OutShot Tunisia peut être il s'imposer au milieu de toute cette concurrence ?

Nous avons fort apprécié la fluidité de cette application à l'ergonomie simple et attrayante. Nous avons bien accroché, mais... nous avons aussi eu un goût d'inachevé. L'interface est clean, certes, mais un peu trop, n'offrant pas certaines fonctionnalités que nous aurions aimé profiter: 

- Partager notre évènement favori avec nos amis,
- Aller sur le site de billeterie, Eventbride ou autre, pour réserver sa place avant d'oublier tel ou tel bon plan, 
- Ou au moins, enregistrer l'évènement pour y revenir plus tard, via un bouton "ajouter aux favoris", par exemple, 

Nous nous permettons, en tant que simples utilisateurs, d'espérer encore plus.. pourquoi pas connecter cette application aux réseaux sociaux, voire même à Google Calendar ou à l'Agenda par défaut du smartphone. 

Nous aurions également aimé pouvoir filtrer les évènements par catégorie, et par lieu d'organisation.  

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.outshot&hl=en
Pour le moment, OutShot Tunisia joue le rôle d'une application informative, et nous sommes certains que les développeurs de ce nouveau produit sont en train de nous préparer des surprises. 

Deux faits qui ont particulièrement attiré notre attention: 

- L'équipe OutShot Tunisia est réactive sur Google Play et répond aux requêtes et remarques des utilisateurs. Les créateurs de l'application sont donc à l'écoute de leurs fans.

- La présence de cette application sur les réseaux sociaux est remarquable, avec quelques 5200+ abonnés à la page Facebook, autant sur Instagram et 800 followers sur Twitter, un réseau qui reste bien mieux maillé et interactif que Facebook. encore, les développeurs de l'agenda sont très réactifs aux messages reçus sur la Page Facebook, à croire le fameux bouton vert

https://www.facebook.com/OutShot.Tunisia/about/
 

C'est pour dire que, OutShot Tunisia se prend très au sérieux, investissant temps et ressources pour s'imposer, et ce, malgré que l'idée même du projet ne soit pas aussi .. "out of the box". 

OutShot Tunisia, we hope that you will stand Out!  


Si vous disposez d'un Androphone, vous pouvez télécharger 
l'application à votre tour et la tester, sur cette adresse
https://www.facebook.com/SurfnTaste/

WeCode Land tout près de vous!

Cinq dinars: tel sera le montant que vous pouvez investir pour... vous offrir une autre voie dans votre carrière, une voie parsemée d'opportunités et de trésors (qu'il faudra bien dénicher).

Cinq dinars, outre un PC portable (et une multifiche s'il vous plaît :)), c'est tout ce dont vous aurez besoin samedi prochain pour vous initier aux ABC du développement mobile et de la création de projet dans le cadre d'un atelier de formation.

Ce n'est plus un secret: Les applications mobiles sont devenues elles-mêmes des projets à part entière, ayant le potentiel de vous rapporter un revenu intarissable généré par les App Stores des principales plateformes mobiles (Android, iOS et Windows). Bien entendu, la rentabilité d'une application mobile est tributaire non seulement d'un bon développement, mais aussi d'une ergonomie sans faute, d'un marketing optimisé, et par dessus tout, d'une idée qui séduit, avec la concurrence croissante.

Une session de formation sera organisée le 10 décembre 2016 sous l'égide du collectif WeCode Land regroupant aussi bien des compétences techniques que des jeunes entrepreneurs qui seront là pour partager avec vous leurs débuts et.. leurs prouesses.

WeCode est une initiative associative (Youth Decides - الشباب يقرر) présente dans les différentes régions du pays, en partenariat avec la fondation Orange, l'incubateur esprit, l'Académie Piolte des Arts de Création APAC, l'agence web tunisienne Webhost, l'Institut Français et Le label La France Engage dédié aux projets sociétaux. 

Le Workshop débutera samedi à 17 heures, au Lycée Pilote Menzah 8, et sera bien évidemment ouvert à toutes et à tous!



Save the Date ! 12/10 
Pour vous inscrire et payer votre place, une seule adresse: 

Pour plus d'infos, contactez le 94 089 187

https://www.facebook.com/SurfnTaste



Nour Bouakline: Arrêt sur un Parcours

Elle fait la une de notre fil d'actualité sur Facebook, nous initiant aux dernières tendances du monde du marketing digital. Quelques fois, elle ne mâche pas ses mots, critiquant certaines bourdes digitales, ou des manquements dans tel site ou telle campagne, suscitant des débats.

Nour Bouakline, consultante et formatrice en digital marketing, a marqué sa présence avec ses comptes professionnel sur Facebook et LinkedIn, non seulement auprès des professionnels, mais aussi auprès du commun des internautes qui souhaitent s'initier au marketing web et mobile. Ainsi, nous avons été interpellés par Nour Bouakline qui fait constamment connaître son métier à travers des réflexions, des articles courts et des vidéos parlant dans un langage ludique et compréhensible par tous.

Aujourd'hui, elle nous fait le plaisir de découvrir les dessous de son parcours long de 8 ans dans le domaine du Digital. Les débuts ne sont pourtant pas évidents à deviner. Parole à Nour!

1. Nour Bouakline, nos lecteurs voudraient en savoir plus sur tes débuts 

Mon histoire est assez atypique… disons, qu’elle me ressemble : imprévisible. J’ai rencontré le marketing digital un peu au hasard… Je suis centralienne de formation, fraîchement diplômée, je suis rentrée en Tunisie où je me suis mariée et j’ai eu un enfant. Consciente que mon rôle de jeune maman n’était pas simple, je voulais durant les premières années me consacrer à mon bébé et j’ai donc décidé de chercher un boulot qui ne me prenne pas trop de temps. Je suis tombée sur une offre d’emploi « référenceur web »… à l’époque je ne savais même pas ce que c’était ! Nous sommes en 2009, j’ai eu le coup de foudre et j’ai su que le marketing digital serait ma plus belle histoire d’amour !   

2. Nour et le Digital.. un mariage de raison ? un coup de foudre inattendu ? Ou un peu des deux ?

Rires. Un conte de fée, je dirais ! Parce que dans les histoires qu’on nous racontait enfant, on rencontre le grand amour et on fait sa vie avec… Moi, c’est pareil ! je vis la passion depuis 2009 et tous les matins, je me lève en me disant, quelle chance d’aimer ce qu’on fait ! Mais j’avouerai que la raison dicte aussi ma conduite puisque je m’estime visionnaire et je prends des orientations stratégiques mais TOUJOURS dans le digital !   

3. Visiblement, cette année, Nour adopte une stratégie de Self-Branding plutôt offensive, quels en sont les motifs ? Qu'est-ce qui a changé ?

Oui, c’est vrai ! je dirais : une orientation internationale… et puis une bonne étude du marché. La concurrence est bien là et si je souhaite me démarquer, c’est bien mon nom sur lequel il faudra jouer.  

4. Comment jugerais-tu la compétitivité au sein de la sphère digitale (le webmarketing en partuculier) en Tunisie ?

Il y a plutôt une bonne ambiance ; On se connait tous, on se respecte. Mais il est dommage qu’il n’y ait pas assez d’événements qui nous réunissent. Nous avons d’excellents talents mais un peu dispersés… nous gagnerions beaucoup à nous réunir pour collaborer sur des synergies. Avec ma vision sur l’international, je suis certaine que nous pourrions devenir un vrai pôle en marketing digital.

5. Y- a-il de "nouveaux métiers" digitaux peu ou pas du tout développés en Tunisie ?

Oui, bien sûr… mais c’est un peu « normal », je dirais. Nous obéissons à la maturité du consommateur et c’est lui qui nous impose ces nouveaux métiers. Je ne doute pas de nos professionnels et de leur capacité à évoluer. Ce qui m’inquiète un peu c’est le cursus académique qui a du mal à faire peau neuve. 

6. Votre TOP 5 des grandes entreprises à la meilleure stratégie digitale ?

Je ne veux vexer personne (rires) puis j’aurais peut-être tendance à citer mes clients (rires). Je dirais juste que je suis très optimiste car la prise de conscience est bien là !

7. Quid de vos meilleurs commerces et artisans engagés dans la transformation digitale ?

Pareil… j’espère que les autres suivront.

8. De part ton expérience, à quel point les prospects sont-ils prêts à investir dans la publicité et la communication digitales ?

Ça dépend réellement des convictions des décideurs ; aujourd’hui, je rencontre des entreprises tunisiennes qui ne voient pas l’apport du marketing…. Que dire alors du marketing digital !! Le chemin est encore long même s’ils prennent conscience de l’enjeu du digital, il est difficile pour eux d’évaluer la rentabilité du digital

9. Afin d'inspirer confiance et courage à nos jeunes entrepreneurs, nous te demandons de nous raconter les moments forts et difficiles/échecs qui t'on marqué 

Les jeunes entrepreneurs qui m’ont rencontrée savent que j’ai toujours eu un message optimiste pour eux… Les moments forts sont ceux qui nous induisent un changement… aussi petit soit-il. Je pense bien sûr aux déceptions, quand un client décide d’arrêter la collaboration… ou aux moments forts quand un client m’appelle pour me féliciter de ses résultats ! Je préfère plutôt leur dire que chaque parcours est semé d’embûches… qu’il ne faut pas voir la partie visible de l’iceberg uniquement… je leur dirais qu’à chacune de mes chutes… en me relevant, j’ai pris la peine et le temps nécessaire pour comprendre pourquoi j’ai chuté et de trouver une réponse avant de reprendre le chemin.   

10. Comment te vois-tu dans un an ? 

Bien loin! En tout cas, sur le chemin que je me suis tracée… L’année 2017 sera sous le signe de l’Afrique.  J’ai également 2 autres projets sur lesquels je travaille… top secret, pour l’instant! J’ai aussi repris les cours d’Anglais… pour une ouverture sur les pays anglophones (Golfe et Afrique anglophone). 

11. Ton rêve professionnel le plus fou ? 

Rien n’est fou… ou tout est fou… je pense que dans tout mon parcours, il m’a fallu un soupçon de folie !  

12. Parce que notre vie n'est pas que boulot, comment fais-tu pour consacrer assez de temps à ton premier bébé.. euh ton blog "Un peu de Tout, Beaucoup de Moi

Je l’ai abandonné comme une mauvaise maman ! (rires) c’était un début dans le digital, il m’a permis de me faire connaître… mais il faut parfois couper le cordon ombilical ! Hors boulot, je suis maman et j’essaye de donner un max de temps à ma famille. Les amis sont également très présents et ils me soutiennent beaucoup ! C’est aussi l’occasion, je pense, de remercier ma famille qui a toujours cru en moi et m’a soutenue… ils étaient essentiels !

13. Tu es beaucoup plus qu'une consultante assidue; quel conseil donnerais-tu à une femme professionnelle, mère de famille et qui serait de surcroît engagée dans des activités extra-professionnelles ?

Je suis une grande bosseuse pour ne pas dire hyperactive … mais il faut dire que tout ce que je fais aujourd’hui, je le fais avec passion ! C’est mon secret : aimez ce que vous faites et vos journées seront tout simplement merveilleuses. Ne vous encombrez pas de personnes inutiles et gardez votre énergies pour des actions qui vous apportent beaucoup !   

* * * 

Avec un peu de recul, nous nous permettons de deviner que Nour essaie de démocratiser le métier du web digital marketer car, elle s'identifie à ces jeunes diplômés qui peuvent eux-aussi se convertir au Digital et accéder à un monde passionnant, évolutif et riche en opportunités.

Pour anecdote, Nour Bouakline s'est arrangé pour nous faire parvenir ses réponses rédigées en moins de 24 heures malgré ses différentes préoccupations.
 
Bravo et Bonne Conquête !

https://www.facebook.com/SurfnTaste/

Ptit Chef : Je cuisine donc je suis traiteur


P'tit Chef: Voici un site dont le nom nous intriguait depuis quelques semaines. A vrai dire, nous avons décidé de découvrir le site avant même de lire sa présentation sur sa page Facebook.

Nous sommes rentrés sur P'tit Chef sans aucune idée, tout curieux, et nous avons été surpris par le menu: une interface des plus simples où nous avons très vite saisi la particularité du site: des menus faits maison, préparés par gens comme vous et nous, en contre de partie de certains prix. 

Le concept est tout juste.. succulent! Nous avons donc découvert les instructions de P'tit Chef en moins de 5 minutes grâce à une vidéo d'animation, celle-ci: 


Mais.. P'tit Chef, comment survit-il ? 

Le site offre sa plateforme aux utilisateurs sans prétendre à une commission quelconque sur les ventes/achats. Comme la quasi-majorité des sites web tunisiens, P'tit Chef s'efforce de convaincre les annonceurs pour sponsoriser son site. Point fort: ce site offre par essence la cible exacte recherchée par les marques agro-alimentaires, entre autres.

Il y aurait au moins un partenaire commercial, visible non seulement sur le site via une bannière, mais également sur les vidéos partagées sur la page Facebook. Vidéos, vous dites ? 

P'tit Chef part à la conquête de sa communauté ! 
P'tit Chef se définit comme un espace de cuisine collaborative et assume son choix, allant à la rencontre de la communauté des p'tits chefs sur Facebook, Instagram et Pinterest. Nous nous rappelons tous de certains groupes Facebook qui sont devenus un lieu d'échange priviligiée pour les fans de la cuisine et de la bouffe ! 
P'tit Chef n'a pas lésigné sur les moyens, arborant le format le plus apprécié par les internautes: des vidéos sont montées, à la façon de Tastemade, pour valoriser les recettes de la communauté. Les séquences sont par la suite partagées sur Facebook et YouTube.

Un travail colossal, paraît-il, mais comment P'tit Chef se débrouille-il pour faire plaisir aux demandes croissantes de ses adhérents, souhaitant chacun sa propre vidéo ? Y aurait-il une sélection ? Suivant quels critères ? Nous allons très bientôt en savoir plus avec les fondateurs de ce projet innovant, qui fait le plaisir des p'tits chefs en quête de quelques sous, et des consommateurs/travailleurs qui ont en marre du fastfood. 

A ce que nous voyons, le site a tous les ingrédients de la réussite: une plateforme intuitive et agréable à utiliser, et une communication sans répi, créative et avec une certaine touche d'humour. 

Bien que le site soit optimisé pour être affiché sur des terminaux mobiles, une application à part entière serait encore plus efficace pour fidéliser et séduire ses utilisateurs grâce aux notifications et alertes, un peu à la manière de Foursquare.

Nous ne pouvons finir sans faire un clin d'oeil sur les bannières publicitaires du site: certains emplacements, visiblement non réservés, ont tout de même été utilisés par les gérants du site affichant des messages comme suit: 


 et un peu plus bas


 

Voila un autre geste que nous apprécions fort: faute d'annonceur, le site fait la promotion du Made in Tunisia. 
 
Longue vie, P'tit Chef!  


https://www.facebook.com/SurfnTaste/


3aslemaRadio.com - Hello Dubai, Here is Tunisia!

C'est vendredi, jour de repos hebdomadaire de certains de nos compatriotes installés loin, loin de chez eux..

Mois après mois, le sentiment de nostalgie peut être si intense et envahissant.. Partant de ce constat, 3aslemaRadio.com a vu le jour, depuis Février 2015, s'adressant à nos ressortissants aux Emirats Arabes Unis en particulier, et ailleurs.
Axé autour d'une web-radio dédiée nos ressortissants aux Emirats Arabes Unis. 3aslemaRadio.com s'efforce d'être à l'image d'un média en ligne compet, offrant un peu d'actualité assez bien balancée entre les deux pays, outre des rubriques pour se divertir.

En survolant la section Hits, nous n'avons pas été déçus, la musique tunisienne est au rendez-vous, pour tous les goûts! 

Conscient des nouvelles habitudes numériques, ce projet en herbe s'est doté d'une application mobile fonctionnelle sur la quasi majorité des smartphones (Android et iPhone ). 

Nous encourageons vivement ce projet à s'épanouir et à faire participer sa communauté pour alimenter encore plus le contenu du site. Pour l'instant, la webradio s'active sur Facebook pour assurer une continuité, des publications quotidiennes, un lien permanent entre nos expatriés et leur premier amour, ce que nous apprécions. 

Nous gardons un oeil, et nous écouterons encore 3aslemaRadio.com, souhaitant son évolution.

https://www.facebook.com/SurfnTaste/



Chronique d'une blogueuse culinaire

Je ne vais pas être longue ! En tant que blogueuse culinaire je préfère passer du temps à mélanger les ingrédients et à prendre en photo le résultat !

Pour cette chronique je vais vous proposer des applications qui pourraient vous aider dans votre vie de femme.

La première est l’application Yazio, c’est une application qui va devenir votre partenaire minceur, sinon votre stabilisateur de poids ! Cette application prend en compte vos données personnelles, et vous demande votre objectif quant à la stabilisation ou la perte de poids.

Par la suite c’est très simple, elle vous calcule un nombre de calories à ne pas dépasser par jour ! Votre journée est décomposée en petit déjeuner, déjeuner, dîner, il y a également la possibilité de rajouter les goûters !

Depuis que j’ai découvert Yazio, c’est devenu un automatisme, je prends 5 minutes pour introduire dans l’application le contenu de mes repas, ça me permet de savoir à l’heure du goûter si j’ai une marge pour une petite sucrerie.

Actuellement je me contente de la version gratuite qui est largement suffisante, à mon objectif de blogueuse culinaire, à savoir, cuisiner et manger sans grossir !

La deuxième application que je voulais vous présenter est Recipay ! je connais cette application depuis 2013, je me suis inscrite et je vais vous en dire deux trois mots !

Bon c’est une application par l’intermédiaire de laquelle vous pouvez relever des défis culinaires et gagner 10 ou 15 euros par recette proposée. C’est une application qui permet de se faire quelques dizaines d’euros par mois, ça peut être sympa pour une blogueuse de faire une recette gratos … l’interface Recipay, est très bien structurée, donc si vous connaissez vos ingrédients, vos étapes, n’hésitez pas à partager vos recettes gourmandes !
 

Pour info, d’après ce que j’ai lu le site ne retiendrait que 25% des recettes reçues … 

 Blogueuse: "Aventures d'un Papillon bleu", Tunisie

https://www.facebook.com/SurfnTaste/?fref=ts

Vos investisseurs à deux clics! Crowdfunding loading #1

Aujourd'hui et demain, la Tunisie est sur son trente et un, avec l'arrivée de quelques milliers d'investisseurs et d'officiels pour adopter des idées de méga-projets ambitionnés

Mais.. qu'en est-il des petits projets individuels ou associatifs, et qui peinent à voir le jour pour manque de financement ? 

Surfant sur cette vague.. épousant ces ondes positives, nous lançons à partir d'aujourd'hui une rubrique périodique traitant d'une belle opportunité offerte par le Web: le crowdfunding, ou financement participatif, assimilable au principe de la collecte de dons avec toutefois des particularités que nous allons survoler à travers nos escapades sur la toile. 

Cette nouvelle option est toujours si séduisante bien qu'elle ne date pas d'aujorud'hui; et pour cause, les voies traditionnelles de financement à l'instar des crédits demeurent peu accessibles au commun des entrepreneurs. 

Nous allons tester pour vous quelques plateformes internationales et régionales de Crowdfunding, susceptibles de mettre votre projet unique (faut le croire!) au coeur d'une communauté généreuse sans frontières! 

Faut-il y croire? Absolument! Nous vous invitons à jeter un premier coup d'oeil sur ces deux projets bien de chez nous, qui ont brillamment réussi leur collecte de fonds grâce à Internet. 

https://www.kisskissbankbank.com/tunisie-verticale?ref=category

 Voici un projet de nature à dynamiser le tourisme écologique dans la région de Zaghouan. Les protagonistes de Tunisie Verticale ont espéré collecter 5,000 euros, ils ont eu 5,434. Les internautes ont clairement crû dans le projet si bien présenté


https://www.leetchi.com/c/solidarity-soumaya-bou-said

Retour aux Jeux Paralymiques de Rio 2016, savez-vous que notre athlète et championne mondiale Soumaya Ben Saïd doit sa participation à... la société civile ? En effet, l'association "Tunisie, Terre des Hommes" a pris en charge la collecte des fonds nécessaires pour couvrir les frais, face à une participation insuffisante de la part de la fédération de tutelle... Sur les 1200 euros nécessaires, l'association a pu récolter... quelques 2500 euros, soit plus que le double.


Soyez sûrs que les success-stories tunisiennes sont encore nombreuses et diverses, touchant à tous les domaines d'activité. Rendez-vous la semaine prochaine avec notre premier test. A vos idées! Tous les rêves sont permis!

https://www.facebook.com/SurfnTaste/

Le Journal Officiel à l'heure du Facebook

Ces dernières années, le site préféré des Tunisien  Facebook séduit non seulement les marques, les commerces tous azimuts et les mass-médias, mais aussi la sphère officielle. Ministères, instances indépendantes, et administrations diverses ont rejoint une par une le réseau social pour partager leurs communiqués, appels, évènements, et plus. 

Cette communication obéit à des règles différentes à celles qui régissent le branding des marques de consommation ou des services. Nous sommes témoins d'une expérience marketing qui mûrit et qui prend forme, et nous aimerions consacrer une rubrique que nous appellons E-dara aux campagnes qui nous ont marqué, qu'elles soient réussies ou non. 

Commençons par le fameux Journal Officiel de la République Tunisienne, un journal deux fois centenaire qui remonte à l'ère des réformes du 19ème siècle sous les Beys Husseinites. 

Ce document bihebdomadaire garantit la traçabilité systématique et infaillible de toute activité du côté du Gouvernement, de la Présidence de la République, des administrations et des institutions publiques, etc. 

Appelé communément le JORT (abréviation), le journal officiel suscite depuis quelques années l'intérêt des journalistes et du commun des citoyens, plus que jamais conscients de la question de la gouvernance (nomination de hauts fonctionnaires, à titre d'exemple). 

Où consulter le JORT ? Le site officiel comprend tous les archives, ainsi que le portait du Centre National Universitaire de Documentation Scientifique et Technique.

Où est la nouveauté ? Nous avons re-découvert la page Facebook (et oui!) du JORT, tout juste réactivée hier. Les administrateurs se félicitent d'avoir retrouvé l'accès à la page et les réactions des facebookers tunisiens sont tout sauf indifférentes. 

Au fil des commentaires et des questions, nous découvrons une drôle de relation, probablement unique au monde, entre un internaute quelconque et un journal aussi.. officiel et sobre.

Nous ferons le cap de nouveau sur ce coin pour en savoir plus sur la réactivité des responsables, la continuité des publications et leur portée et impact du jour au jour. A vos questions! 

https://www.facebook.com/iort.gov.tn/