Evasion intemporelle entre les rayons du Bouquiniste.tn

Point sur les Finances avec le média en herbe "Les Banques Tunisiennes"

Nous renouons notre rendez-vous hebdomadaire avec les nouveaux médias enfantés par cette toile en ébullition perpétuelle. Aujourd'hui, nous découvrons un coin Facebook au nom on ne peut plus simple et tranchant : Les Banques Tunisiennes.

La page se propose de centraliser toutes les informations sur notre secteur financier, ce qui nous semble fort appréciable au vu de l'intérêt croissant du Tunisien, qu'il soit particulier et/ou entrepreneur.

Nous nous rappelons tous des débats passionnés de nos internautes quand le fameux TMMa été revu à la hausse par notre Banque Centrale. Pourquoi ne pas rebondir sur cette marque indéniable de l'éveil citoyen, ainsi pour faire de cet espace spécialisé un temple d'information simplifiée et vulgarisée, engageant nos économistes, nos story-tellers ainsi que nos artistes du digital? Les exemples ne manquent surtout pas!

De même, nous souhaitons voir ce coin honorer son nom! Les Banques Tunisiennes.. Outre l'actualité partagée de temps en temps, nous aimerions, en tant que consommateurs averits, avoir une idée éclairée sur les offres, sur ce qui différentie réellement nos banques qui se ressemblent dans un paysage jugé peu compétitif par nombreux économistes. En partageant un comparateur de l'offre bancaire, les acteur concernés ne pourront rester indifférents et seront amenés à expliqués leurs avantages respectifs, à défendre jalousement leurs offres, .. Publicité diriez-vous ?

Et pourquoi pas! D'ailleurs, nous regrettons l'absence d'un site-web propre à ce projet pourtant épaulé par une communauté large de plus de 180 mille abonnés sur la seule page Facebook. Avec un portail-web bénéficiant d'une base de lecteurs potentiellement énorme, les protagonistes de ce projet prometteur pourront accéder à des opportunités de monétisation auprès des acteurs financiers mêmes, banques et autres.

Toujours surfant sur la vague des réseaux sociaux, nous aurions aimé retrouver ce hub d'information sur Twitter, champion incontestable des brèves et de l'actualité instantanée, l'évolution de l'indice boursier par exemple!

Pour l'instant, la page de ce média en herbe défile des publications tantôt informatives, tantôt recréatives, avec une touche d'humour financier qui a bien "payé" en termes de viralité. Durant la période électorale précédente, cette même page a tiré le meilleur profit de ces échéances politiques, en rebondissant sur le bilan économique des différents gouvernements post-révolution, et dont certains chefs ont prétendu à la magistrature suprême. Par ailleurs, nous saluons la ligne neutre de la page qui n'a pas cherché à instrumentaliser les chiffres pour favoriser ou discrétiser l'un ou l'autre des candidats.

En définitive, nous exhortons le(s) fondateur(s) de cet espace incryablement viral à y croire davanatge, et à le percevoir différemment, tel un projet professionnel dont le retour sur investissement est tout juste inestimable dans un paysage médiatique assoiffé de renouveau. Bon vent!


Aux confins de la galerie participative "Les Amis de la Tunisie "

Nous poursuivant notre escapade à travers les initiatives, aussi belles les unes que les autres, chantant les mille et une merveilles de cette contrée.

Aujourd'hui, nous mettons le cap sur cette galerie de clichés qui nous proviennent des coins et des recoins du pays, de jour comme de nuit, mettant en relief son incroyable richesse naturelle et architecturale.

Depuis 2010, "Les Amis de la Tunisie" défile photographies et courtes séquences au fil des jours, renouvelant notre passion pour ce bout de paradis ainsi que la fierté d'y être!

Les diverses publications sont relayées par Martine Geronimi, protagoniste de ce projet que nous souhaitons voire prendre des ailes pour atterir sur Twitter et Instagram, voire même YouTube au vu du continu audiovisuel créé par la page, ainsi que Pinterest, véritable moteur de recherche visuel de plus en plus prisé par les voyageurs du monde.

Enfin, faut-il souligner que Martine compte parmi les amis et les enfants même de cette Tunisie plurielle et éternellement ancrée dans son voisinage méditerrannée mosaïque. Merci à notre ambassadrice et bon vent!



L'amphithéâtre d'El Jem recommandé pour les Business Travelers

Il y a quelque temps, nous avons découvert avec admiration le coup de coeur exprimé par l'un de nos visiteurs influenceurs sur la toile, chantant la grandeur de l'imposant amphithéâtre d'El Jem. Vous pouvez consulter par ici la publication virale en question.

Aujourd'hui, nous redécouvrons la place de notre monument légendaire sur un magazine pour le moins qu'on puisse dire, surprenant!

Il s'agit là d'un média international destiné aux entrepreneurs et chefs d'entreprise qui se voient offrir, des conseils et des recommandations pour leurs voyages d'affaires. El Jem, bien que relativement loin des principales cités économiques du pays, a surgi en tant qu'un must-see, mentionné à sa juste valeur : L'article que vous pouvez retrouver sur cette adresse enseigne à ses lecteurs fortunés que notre amphithéâtre oval est le deuxième de son genre autour du monde antique, classé deuxième après Colisée de Rome connu par tous.

Sachant que ce journal compte près de 600 mille abonnés sur Facebook et Twitter notamment, nous ne pouvons que nous féliciter de la démocratisation d'une telle information qui a de quoi inspirer nos futurs visiteurs parmi les hommes d'affaires, qui sont eux-même des touristes potentiels. Pourvu que les retombées de cette publicité gratuite soient bien visibles!


Retour sur l'action citoyenne : Nadhef 9oddem Darek

La semaine dernière, nous avons été interpellés par une initiative des plus enchantantes. Tout a commencé dans ce groupe incroyablement effervescent au nom de Lost & Found Tunisia, une véritable ruche citoyenne dont nous avons découvert une campagne solidaire quelques mois auparavant (en-voici le résumé pour la mémoire).

La nouvelle action est on ne peut plus claire et perspicace, appelant tout chacun à prêter attention au bout de la rue juxtaposant sa demeure.

"Nadhef 9oddem darek" ou littéralement "Nettoie devant chez toi", a trouvé semble-il la formule magique pour engager un citoyen dont la culture de la propreté est fort mitigée. Les Tunisiens sont connus pour être soigneux de leurs propres espaces, tandis qu'ils tendent à se dissocier de la rue qui leur appartient pourtant. Veiller à la propreté des rues qui nous appartiennent revient à garantir, collectivement, un environnement sain dont nous dépendons.

Nous apprécions fort le caractère pragmatique de cette campagne qui exhorte les gens à faire un tout petit pas, en face même de leurs propriétés respectives. Au pluriel, ces actions individuelles et réalisables débouchent sur une admirable mobilisation de toute une rue, voire de tout un quartier.

Les échos ne se sont pas fait attendre, ainsi nous avons vu défiler des clichés aussi inspirants les uns que les autres, vous pouvez les consulter sur la page de cet évènement citoyen ainsi que sur le groupe Lost & Found qui a soutenu la campagne.

Nous souhaitons voir cette dernière se reproduire au grè des mois et.. des semaines, à l'image des actions périodiques de nettoyage des plages que nous avons passés en revue.

A l'origine de ce rituel citoyen prometteur, nous découvrons Dhia Ben Hassine, un activiste de la société civile. Bravo à notre jeunesse, il y a bien des choses qui sont en train de muter dans cette contrée. Bon vent!



Le Japon parle Tunisien avec Elissa la Tunisophile

Vous souvenez-vous quand nous avons découvert, non sans fierté, une amoureuse de notre dialecte à l'autre bout du monde, en Indonésie même ? (histoire).

Cette portée incroyable de notre langue tunisienne avec tout ce qu'elle véhicule semble être la règle! Et pour cause, le fan club de notre culture va jusqu'au coeur du pays du Soleil Levant!

Dans cette brève note de veille, nous avons voulu faire un arrêt sur le compte Twitter aussi bien dynamique que viral, chantant la marque Tunisie dans ses moindres détails : architecture, délices, petits mots et attentions propres à notre culture si singulière et chérie par tous ceux qui en ont fait la connaissance.


Au fil des jours, notre amie Tunisophile nous fait aussi découvrir des bribes de son quotidien au Japon, avec quelques fois des surprises qui nous ont tant enchanté, à l'image de cette publication qui nous fait découvrir les rues et les avenues portant le nom de notre pays et de son jasmin emblématique.  Nous laissons la parole à ces clichés - ci-dessus - généreusement pris et partagés par notre ambassadrice nippone.


Lammat Ness el Khir : une ruche bienveillante sans frontières

Il fut temps où on chantait fièrement la solidarité exemplaire liant les citoyens de cette patrie. L'un des adages les plus enracinés dit littéralement : Le Tunisien est pour son compatriote une miséricode. التونسي للتونسي رحمة.

Ces beaux mots sont-ils encore d'actualité ? Nous nous posons cette question au vu de ces années de tumulte social où la citoyenneté semble avoir laissé place à la montée des égos de toutes sortes.. le tout dans un climat politique dominé par des luttes partisanes interminables.

La réponse nous vient droit de ce monde digital en ébullition : ces mots émanant de notre culture ancestrale sont bel et bien éternels, et mieux encore, ils ne connaissent plus de frontières!

Nous avons déniché pour vous cette communauté forte de près de quatre mille Tunisiens engagés et prêts à mobiliser fonds et efforts pour subvenir aux appels lancés en permanence sur ce groupe si bien soudé.

Nous avons scruté les publications de ce coin solidaire, elles sont aussi bien nombreuses et représentatives des nombreux soucis de nos compatriotes fort malheureusement : patients et accidentés dans la nécessité, écoliers en difficulté, associations de bénévolat requiérant plus de ressources, etc.

Certes, ce collectif au nom de "لمة ناس الخير في تونس و ناس الغربة" n'est pas la seule initiative de ce genre, mais il y a bien un aspect qui la distingue : l'union sacrée des Tunisiens autour du monde, autour du bien-ête des leurs dans cette contrée qui peine encore à rétablir un tant soit peu de justice sociale et régionale.

Nous souhaitns voir cette communauté se développer davantage, osant d'autres réseaux sociaux assurant plus de viralité et d'engagement, tout en organisant des évènements virtuels - via ce même groupe - de nature à faciliter la mobilisation des fidèles pour faire réussir des actions dans des délais précis. Bon vent!

Envolée autour de la Tunisie avec Nabs Drone

Cette semaine, nous nous laissons emporter par cet ambassadeur de toute autre nature au nom de Nabs Drone.

L'envolée est des plus agréables, nous faisant découvrir la beauté exquise de notre littoral - et bien plus - tel que vu du ciel. Quand nous avons vu ces clichés tout frais pour la première fois, nous avons vu cru qu'il s'agit d'une autre contrée.

De jour comme de nuit, les captures de ce drone sont à couper le souffle, octroyant un visage complètement différent de nos paysages naturels et urbains.

Sans en dire plus, nous vous invitons à vous évader dans ce voyage sans fin offert par l'album de Nabs Drone gracieusement ouvert aussi bien sur Facebook que le compte Instagram de son créatif, Nabil Ben Amor. Bonne escapade!



Suivant les premiers pas d'un nouveau média satirique en Tunisien : Bedderja

Promenant notre regard sur les journaux de la toile tunisienne, nous avons été interpellés par une couverture bien singulière affichant comme titre : Bedderja, avec un curieux sourire de coin. De quoi s'agit-il ?

Jusqu'à l'instant, ce projet médiatique en herbe s'investit sur Facebook, première source d'information de nos compatriotes. A vrai dire, les publications se comptent au bout des doigts, mais elles ont bien quelque chose en commun : le format est relativement innovateur si l'on compare ce nouveau-né à nombreuses autres pages évoluant dans la même niche de l'actualité.

Bedderja semble s'inspirer du média Faza qui a réussi le pari de proposer du contenu 100% vidéo (en-voici notre revue).  Ainsi, les premières briques posées par ce projet se présentent sous forme de séquences légères à coup de montages.

Quid du contenu? A ce jour, Bedderja affiche un certain intérêt - critique - par rapport à la chose politique. Longtemps avant le coup d'envoi du processus électoral relatif aux Présidentielles, et bien avant la dispartition du défunt président Beji Caïd Essebsi.

Nous sommes témoins des premiers pas d'un média satirique qui assume pleinement son adoption de notre dialectal Tounsi dont nous avons vu différentes manifestations : Arts, applications mobiles, action sur les réseaux sociaux, YouTube, etc.

Nous nous permettons de rêver un peu plus grand : Bedderja saura-il s'imposer comme l'héritier de toute une génération de journaux satiriques dans notre langue tunisienne, des heures de gloire de notre fameux collectif artistique et littéraire underground  "Ta7t essour - تحت السور".

Bedderja, b'toul el3mor! Longue vie! 



Pour qu'on n'oublie pas les jeux de mots de Think'Ink

Nous avons souvent consacré la présente rubrique à des campagnes virales débordant de créativité, or, cette dernière est bel et bien intemporelle, unique et non reproductible. C'est le cas de cette série de chefs d'oeuvre alliant sobriété et humour lourd de sens, moyennant des jeux de mots qui semblent ne pas avoir de fin.

Pendant 4 ans durant, cette page au nom de Think'ink nous a enchanté avec des proverbes bien de chez nous, revisités en y introduisant subtilement des mots en Anglais qui trouvent parfaitement leur place.

En tant qu'internautes assoiffés d'une brise d'humour tous les jours, nous avons tant aimé voir cette aventure continuer, suivant la créativité intarissable de son protagoniste. Fort malheureusement, la dernière publication de ce coin rigolo date de mi 2018 - jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes - pour des raisons qui nous échappent. Sans en dire plus, nous vous invitons à redécouvrir quelques de nos adages populaires :


   

Enfin, cette passion pour notre patrimoine linguistique en rappelle d'autres initiatives que nous avons examinés, certaines émanant de nos développeurs (dictionnaire Tounsi-Français pour nos invités expartriés), de nos youtubeuses (exemple) ou encore de notre société civile (en voici une action).

Bonne inspiration à tous nos créatifs! 



Nous avons testé Académie Pro, la bibliothèque collabortive pour étudiants

Aujourd'hui, nous faisons la découverte d'une deuxième outil pour étudiant au nom d'Académie-Pro, après Estudiant dont voici notre revue. Comment l'offre de ce site se distingue-elle?

D'abord "le slogan" se présentant plutôt sous forme de description directe et sans équivoque : le site est une caverne à cours, examens et tous types de supports bibliographiques faisant le bonheur de nos étudiants dans leurs recherches interminables.

Nous avons pris le large, navigant à travers les différentes rubriques de la plateforme. Autant nous avons apprécié l'abondance du contenu, autant nous avons regretté sa faible représentativité des innombrables filières universitaires. Tandis que la majorité des étudiants de l'ingénierie trouvent leur compte dans cette Académie digitale, ceux qui ont emprunté d'autres chemins (sciences économiques et de gestion, finances, sciences humaines, etc.) ne s'y retrouvent pas.

Cette distribution quelque peu désolante n'est pas le choix des protagonistes du projet, loin s'en faut! Il incombe aux enseignants des filières non encore représentées d'imposer leur présence, en soumettant leurs cours, travaux dirigées et pratiques, .. sachant que cette plateforme est participative :  Il est tout à fait possible d'en devenir auteur. La procédure pour ce faire est loin d'être automatisée : Il faut envoyer un email à l'administration du site qui donnera en retour les accès de l'enseignant après vérification de son identité. Cette modalité nous semble contraignante aussi bien pour les webmasters qui risquent de gérer un nombre croissant de demandes, que pour les demandeurs qui risquent d'être dans la frustration d'attendre la confirmation.

De ce constat, il en découle un autre : L'ergonomie de la plateforme laisse à désirer, malgré ses fonctionnalités fort pratiques. Tout en saluant l'investissement des responsables du projet qui ont veillé à ce qu'il survive, plus de cinq ans après son lancement, nous aimerions tant voir cette plateforme s'élargir aux enseignants comme nous le venons de recommander, mais également aux clubs estudiantins qui regorgent de talents et d'énergie, dans le but de développer la nouvelle version de l'Académie-pro, voire même une application de poche.

Loin de ces considérations techniques, nous recommandons vivement l'animation continue de la page Facebook qui semble abandonnée depuis 2017, jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. La présence active du projet sur les réseaux sociaux saura bâtir une communauté encore plus large et enagagée autour du site, nous avons vu l'exemple saisissant du portail Lycéena devenu la première source d'information des bacheliers sur la toile.

Nous sommes persuadés que l'Académie-Pro peut faire encore mieux.. Bon vent!


Luxi.tn : un annuaire de petites annonces qui rêve grand

Aujourd'hui, dans le cadre de nos courses hebdomadaires, nous avons voulu nous arrêter sur Luxi, une enseigne des petites annonces.

A vrai dire, nous en avons vu des dizaines, certains ont survécu, d'autres ont stagné voire disparus, fort malheureusement. Nous en avons vu tellement, mais celui-là a interpellé toute notre attention avec sa façon de communiquer sur les réseaux sociaux.

A nos yeux, les messages partagés sur la page Facebook du projet dénotent d'une certaine originalité et.. spontanéité. Ainsi, le "call-to-action" accompagnant les différentes publications chatouillent le besoin de grand nombre d'internautes, les jeunes notamment, pour gagner de l'argent, c'est trivial, oui, mais on l'oublie souvent dans le marketing d'un pareil site centré autour des particuliers. Nous mettons le cap sur le site!

Les catégories nous semblent assez nombreuses et détaillées, de nature à vous inspirer, pour rentabiliser tout ce dont vous n'avez plus besoin, et pour monétiser votre savoir-faire en tant que prestataire de services ou enseignant de cours particuliers. Il y a bien encore du travail à faire sur chacune de ces rubriques qui peut constituer dans l'avenir une niche d'utilisateurs à part entière. Nous aurions fort aimé que les protagonistes du projet multiplient leurs publications sur Facebook sans oublier Instagram qui regorge de potentiel pour les marketers, d'autant plus que les niches sont innombrables, et les opportunités également! Pour l'instant, certaines rubriques manquent de contenu, pour manque de visibilité.

Plus loin encore, pourquoi ne pas voir cette base croissante d'utilisateurs comme une communauté qui saura faire la meilleure publicité du site ? Chaque utilisateur actif sur le site pourra être gâté par certains avantages qui l'inciteront à faire la promotion de sa propre "boutique" en ligne hébergée par Luxi. Nous y voyons tellement de potentiel, au vu du sérieux du projet parfaitement illustré par cette page de vulgarisation et de sensibilisation contre l'arnaque.

Dernière pensée, le projet Luxi affiche le drapeau tunisien à côté de son logo. Nous en déduisons, non sans fierté, les ambitions d'extension d'une entreprise qui a le mérite d'être au-delà des frontières et des contraintes logistiques. Luxi : Bon vent!


Chnowa Barnemjek ? Le comparateurs des Candidats à la Présidentielle 2019

A trois jours d'un scrutin présidentiel musclé, la campagne électorale n'a pas relevé ses secrets. Ainsi, la quasi majorité de nos candidats continuent à "défiler" jour et nuit sur nos petits écrans, sur les ondes et entre les lignes de nos journaux, tentant d'amadouer nos voix. Or, la vision semble encore brouillée pour nombreux citoyens, et le baromètre politique tel que perçu à travers les opinions exprimées sur la toile est loin d'être stable.

A voir les réseaux sociaux, les récents débats télévisés ont été une matière de distraction et de détente plutôt que d'information. Nombreux sont ceux qui ont critiqué les réponses vagues données prétendants à la Magistrature Suprême, traduisant le manque de préparation des candidats mais aussi.. le caractère flou des questions sélectionnées par les protagonistes de l'émission. Certains journalistes de renommée ont même fait un parallèle entre ces questions et celles posées aux bacheliers...

Face à ce brouillard continu et quelque peu gênant, comment voir mieux ? Les initiatives digitales ont encore une fois fait notre bonheur. La semaine dernière, nous avons revu pour vous Ask the President. Aujourd'hui, nous avons fait l'heureuse découverte cet autre outil d'aide à la décision citoyenne au nom de "Chnowa Barnemjek?" (Quel est votre programme ?).

Nous avons testé pour vous cette perle du web, et nous en sommes plus que satisfaits. Les 26 candidats sont à deux clics, vous pouvez vous informer sur leurs programmes respectifs d'une manière décalée et rapide.

Ainsi, au lieu de vous retranscrire le contenu des affiches électorales, tantôt encombrées et illisibles, tantôt trop simplistes, manquant de profondeur, Chnowa Barnemjek a choisi une approche qui a échappé aux fondateurs de l'émission des débats "Mounathara" : Tous les candidats sont tenus de répondre aux mêmes questions avec quelques mots concis et tranchants.

Mieux encore, cet outil se présente comme un comparateur : Si vous êtes encore partagé entre certtains candidats, vous pouvez en sélectionner deux, après avoir atteri sur la section "Comparer". La plateforme se charge du reste : vous aurez un face à face des réponses des deux candidats, question par question.

Si malgré tout, vous êtes toujours indécis, rendez-vous sur le Quiz du site, là vous êtes appelés à répondre à un nombre de questions sur nombre de sujets. Cinq minutes au plus sont nécessaires pour arriver au bout de ce test qui vous en dira plus sur les candidats avec qui partagent le mieux vos visions dans leur globalité, et par thème, chiffres à l'appui!

En toute transparence, l'outil publie l'algorithme adopté pour le calcul du degré d'affinité.

Enfin, Chnowa Barnemjek n'a pas oublié de s'investir sur Facebook, première source d'information de nos internautes, en y publiant des vidéos où on peut retrouver les mêmes réponses des candidats, exprimées à voix vive par ces derniers. Nous le savons bien, l'expression para-verbale nous en dit beaucoup, inconsciemment, sur le degré de conviction et de sincérité de la personne.

Que saurons-nous souhaiter d'un outil aussi ludique et complet ? Nous aurions juste aimé avoir la possibilité de comparer jusqu'à trois candidats au lieu de deux. Maintenant.. Chnowa Barnemjek dans l'avenir ? Ce serait fort dommage si cette aventure se limite au premier (ou second) tour de la présidentielle. Pourquoi pas généraliser l'expérience et l'enraciner en se retournant aux partis politiques, aux coalitions et aux listes indépendantes à partir du 16 septembre prochain ? L'avenir de notre quotidien aux manquements multiples sera tributaire du nouvel échiquier politique sous la coupole du Bardo et qui sera décidé par le scrutin du 6 octobre.

Plus loin encore, nous recommandons que cette plateforme demeure accessible, quitte à s'investir dans les frais de l'hébergement et du nom de domaine, pour :

1- servir de point de repère afin d'évaluer les futures actions des élus (nous gardons l'espoit que cette plateforme incluera les candidats aux législatives).

2- garder un oeil sur les acrobaties de nos politiciens, qu'ils soient au pouvoir ou dans l'opposition, pendant les cinq prochaines années..

3- et notamment, pour permettre à ce projet de grandir, de gagner en maturité, et de préparer une nouvelle version pour les prochaines échéances électorales. Rappelons que la Tunisie devra tenir ses premières élections régionales, promises par le Chapitre 7 de la Constitution (infographies), afin de poser une autre brique dans le long processus de la décentralisation.

Chnowa Barnemjek.. Longue vie!


Quand le Marketing politique et commercial se chevauchent : Affiches détournées par Marwan Safer

La campagne électorale pour les présidentielles s'enflammeet les prétendants à la Magistrature Suprême semblent se mettre sur leur.. 31, défilant des affiches aussi controversées les unes que les autres, illustrant quelque peu l'égo - certes légitime - des candidats.

Pourquoi controversées ? Bon nombre d'experts en communication ont relevé le manque d'imagination dans ces affiches bordant nos rues et notre vue tous les jours, faisant allusion à la publicité d'un vulgaire produit quelconque.

Partant de ce constat, notre artiste du digital Marwan Safer de l'agence créative 53 Graphic Designer a caricaturisé les affiches à sa manières, les détournant subtilement pour faire de chacun des ces potentiels chefs d'Etat des.. mannequins pour des marques finement choisies selon la pose de chacun des prétendants.

Sans en dire plus, nous laissons la parole aux images!



Nous aimerions tant que cette idée à la fois simple et impactante soit reproduite pour épicer l'humour - lourd de sens - dont déborde notre toile! En scrutant la page de l'agence créative, nous retrouvons aussi bien des travaux commerciaux que des touches émanant de l'imagination des artistes qui se cachent derrière, d'où notre souhait de voir ce talent se mettant au profit de certaines causes et polémiques, car nous croyons bien qu'en cette ère digitale, l'image parle plus fort et haut que les mots.

Immersion dans la caverne Artisanature, la vitrine de nos Artisans à l'Export

Poursuivant notre tour hebdomadaire des boutiques en ligne de Tunisie, nous avons été interpellés et émerveillés par ce coin scintillant de mille et une couleurs de notre patrimoine ancestral : Artisanature.

Les mille et un produits y présentés ont bien quelque chose de commun : ils sont amoureusement confectionnées par des mains tunisiennes, en parfaite symbiose avec la nature.

En examinant un des innombrables articles, il est facile de s'évader, dans le bon sens du terme, le voyage à travers ces trésors de notre artisanat revisité et de nos terroirs généreux est tout juste interminable. Et c'est tant mieux pour les artistes et producteurs qui ont longtemps déploré le manque de visibilité!

Nous souhaitons juste mieux voir la section présentant l'artisan (exemple), avec sa photographie, à côté de ses articles, nous sommes certains de la possibilité technique d'un telle ergonomie, de quoi associer davantage le produit à son créateur, et miser encore plus sur la dimension humaine qui est au centre de ce projet ambassadeur de notre Tunisie plurielle.

Tout au long de notre visite de la boutique, un guide (bouton Messenger) discret et respectueux nous accompagnait, ce que nous apprécions fort. L'équipe marketing assure de la sorte un lien direct et personnalisé avec ses prospects. Nous pouvons imaginer le potentiel qui réside derrière ce mode de communication pour le bien de la page Facebook.

Nous avons également scruté cette dernière, rien à dire. La cadence des publications est bel et bien soutenue au fil des jours et des semaines, et les artisans partenaires sont à la une tout comme sur le site. Nous aimerions que les responsables de cette page élaborent des stratagèmes pour engager davantage les abonnés, amoureux de l'offre du site. Pourquoi pas des jeux-concours sous forme d'un quiz par exemple autour de l'histoire de notre artisanat, de ses performances à l'export, sa cartographie, la place de la Femme dedans, etc.

Sur Facebook, les administrateurs du projet ont déja préparé un groupe associé à ladite page, certainement pour être plus proches des fans et pour faciliter l'interaction entre ces derniers. Il est bien connu que faute de sponsoring, la portée dite organique des publications des pages atteignent de moins en moins les fans de ces derniers. Injuste, certe, mais il faudrait bien exploiter le plus de possibilités et d'alternatives possibles. Artisanature est également présent sur Instagram, toutefois, le compte n'est pas aussi actif que sur Facebook, pourtant, les possibilités d'interaction et de mobilisation des followers sont bien plus intéressantes.

Nous irons plus loin, pourquoi pas s'investir sur Pinterest (dont voici le mode d'emploi), véritale moteur de recherche et premier réflexe des internautes en quête d'inspiration? Artisanat a sinon pensé à YouTube dès ses premiers pas, et la chaîne est bien agrémentée, ce que nous apprécions fort.

Somme toute, le projet nous semble solide sur le plan technique et dispose de tous les ingrédients pour rayonner au delà de nos frontières. Nous avons deux souhaits : voir davantage les visages et les mains qui se cachent derrière ces joyaux de l'artisanat, et.. voir ces derniers envahir la toile, sur toutes les plateformes où Artisanature peut s'inviter pour complémenter ses efforts louables au profit de nos artistes. Bon vent!


Entrepreneurs.tn : un magazine en herbe aux chevet de nos jeunes aventuriers

Durant notre pause hebdomadaire entre les nouveaux médias de Tunisie, nous avons fait l'heureuse découverte d'un web-magazine entièrement dédié aux startups et à l'esprit entrepreneurial en général.

Fièrement portant le nom générique et clair "Entrepreneurs.TN", ce projet s'efforce de centraliser l'actualité de nos jeunes ayant osé lancé leurs propres aventures dans différents domaines d'activité.

Comment cette page peut-elle se démarquer des magazines de renommée dédiées au monde de l'entreprise ? C'est là où réside, à notre sens, l'âme et l'atout de ce projet : Toutes les initiatives valent le détour, même si leurs protagonistes sont encore à leurs débuts et n'ont pas encore fait preuve de succès.

Au menu des publications : un visage irradiant l'espoir, et une présentation assez instructive du projet. Tel un défilé d'histoires aussi inspirantes les unes que les autres.

Entrepreneurs.tn partage également de l'actualité rapportée à ce monde pétillant, ce que nous apprécions bien car la page peut de la sorte devenir le premier réflexe des férus des news des startups. Toutefois, nous recommandons vivement d'ancrer la "rubrique" consacré aux success-stories qui peuvent être partagées régulièrement, au fil des semaines ainsi pour :
- attirer davantage d'histoires surprenantes jusqu'au là méconnues. nous sommes certains qu'il y en des centaines! rien qu'à voir l'album The Tunisians.
- créer de l'anticipation auprès des abonnés de la page.

A l'heure de l'écriture de ces lignes, le dernier profil partagé date de.. Mai dernier. Entrepreneurs.tn a pourtant bien tracé sa ligne éditoriale, toutefois la régularité des publications n'est pas toujours au rendez-vous. La page a connu une période d'inactivité pendant deux mois entier, Juin et Juillet, avant de reprendre le mois d'Août avec des publications diverses collectées du net. Et c'est bien dommage.

Nous croyons fort que ce média en herbe peut créer et offrir de la valeur ajoutée!

Nous craignons qu'un projet au potentiel énorme comme celui-ci risque d'être abandonné à petit feu. Les protagonistes d'Entrepreneurs.tn semblent chercher le professionnallisme si bien illustré par un logo minimaliste et élégant, renforçant l'identité du projet. Pourquoi pas ne pas adopter cet esprit de guerrier pour impulser ce projet fond et forme! Pourquoi pas nous proposer des interviews courtes avec les entrepreneurs rencontrés dans les évènements, ou encore un espace de discussion pour engager davantage les fans de la page? Et pourquoi rester prisonnier du seul Facebook? Un entrepreneurs a bien des ailes!

Enfin, nous croyons que le lancement d'un site-web ne pourra que multiplier les opportunités de réseautage, d'évolution et de monétisation autour de ce projet qui promet. Bon vent!


Vu sur la toile : Groupe de Travail sur la Souveraineté alimentaire