Lyceena, Voix de l'élève Tunisien : Pari presque réussi!

Dans cette nouvelle république toute pétillante, tout le monde a le droit à l'expression, quelque fois virulente et fructueuse. La prise de parole est souvent assurée, amplifiée et relayée par la société civile, les syndicaux notamment.

Quid de l'élève dont la voix fut souvent réduite au silence dans le bras de fer continu entre syndicalistes et gouvernement ?

Certes, les mineurs éclairés ne sont pas habilités à former des syndicats à leur tour, mais ils sont bien les enfants de l'ère digitale.. Ainsi, nous avons vu émerger un portail dédié à cette composante de poids de la société tunisienne, estimée à un million environs (schéma).

Au nom de Lycéena, ce coin du web défile actualités, actions et plumes, par et pour les bacheliers tunisiens, tous niveaux confondus. Ayant réussi à devenir le hub de l'information scolaire, ce média en herbe s'est imposé comme partenaire dans des projets tels que la lutte contre la violence.

Seule déception : les articles publiés par les élèves comme par la rédaction du site ne sont plus accessibes à partir de la page d'accueil, probablement à cause d'un changement au niveau des adresses url. Il importe de garder ce précieux archive disponible au profit d'une communauté constamment changeante et qui ne demande qu'à être bien informée et.. inspirée.

Le site semble quelque peu délaissé, ce qui est bien dommage étant donné les opportunités de monétisation du projet. En revanche, la page Facebook a excellé avec son activité soutenue et innovante, engageant les fans avec des questions, des sondages, des conseils à la veille d'un examen, et autres publications utiles.

Enfin, nous souhaitons voir ce porte-parole de l'élève tunisien remplir tout son rôle, profitant de sa commaunuté forte de... 746 mille abonnés, en lançant des pétitions qui puissent jouer un rôle déterminant dans la relation tendue entre ministère et syndicat. Bon vent!



0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes