Le phénomène "Si Lemhaf"

Journée sans Facebook chez Surf’n’Taste ! Cette journée du 28/02, a permis à une partie de l'équipe Surf'n'Taste d'en faire une journée sans internet, de prendre l'air, et de parler avec des amis !

Parmi les sujets abordés, on a parlé rapidement de Si Lemhaf ! C’est vrai que depuis le programme PNUD (chanson Enti sout) et la CAN (Kharej El grinta eli fik), ce groupe est de plus en plus visible médiatiquement.

La médiatisation de ce groupe depuis peu n’est pas arrivée comme un cheveu sur la soupe et il y a forcément des explications face à cet engouement musical.

L'équipe de Surf'n'Taste s'est penchée sur le fond et la forme des titres de ce groupe !
Pour ce qui est de la forme, la mascotte de Si lemhaf est le véritable outil de communication marketing. Cet ours a une belle bouille, il est mimi et ne laisse pas les Tunisiens indifférents (on y reviendra par la suite)
















Bon pour ce qui est du groupe Si Lmehaf, l’équipe de Surf’n’Taste a connu leur mascotte avant de découvrir les visages de Mehdi et Mondher.

Au niveau de l’image marketing, on apprécie vraiment le style jeune des séquences vidéo diffusées sur Facebook et sur Youtube. On s’identifie aux images, aux dessins animés, aux images d’actualité. Les thèmes des musiques sont très variés et les images utilisées nous montrent un environnement tunisien simple et familier dans lequel chacun peut se reconnaître à différentes étapes de sa vie !

On aime vraiment, ce type de clips, ça nous change des clips à l’eau de rose de nos chanteurs tunisiens, qui s’inspirent des clips venus d’Egypte ! Avec ce style de séquence simple c’est vraiment le quotidien d’une partie de la jeunesse tunisienne qui est mis en avant !

La réalité tunisienne représentée dans les différents arts (musique et photo surtout) est en construction par la jeunesse tunisienne,...on attend la suite avec impatience !
On va quand même faire une petite suggestion, on aimerait voir Mehdi et Mondher sur les prochaines séquences, car ils ont vraiment une belle énergie communicative.
Au niveau forme, le pari est réussi ce groupe a su faire le mix entre la musique electro-rock et notre dialecte tunisien.

Les chansons plaisent à la jeunesse tunisienne de Tunis à Gabès en passant par Sidi Bouzid ! Pourquoi un tel succès ? Les chanteurs tunisiens (sous l’ère Ben Ali) avaient (et ont toujours) un fond de commerce qui est « l’amour à l’eau de rose » sans intérêt pour celui qui écoute dans la mesure où la chanson « idakhlik min beb, ikharjik min khoukha »
Ici Si Lemhaf, traite différents sujets (qui sont tous sujet à réflexion) comme :
Le Temps : Inwa9af el Wa9t,Wa9if 3al Bilar (deux chansons magnifiques !)
Le travail
L’immigration
L’argent
La citoyenneté et l’esprit sportif (inti essout ou Kharrej El grinta eli fik)
Des chansons drôles comme cousksi bel 3alouch, Happy 3id mled
Des chansons de la vie quotidienne de la jeunesse tunisienne : Mathot chey fi belik, Ikhdem,TunisByNight(1),
Et l’Amour dans tout ça ?
Cela ne semble pas être la préoccupation première de Mehdi et Mondher, ceci dit il y a une chanson « Khouth Rahtek », bien que le contenu soit pauvre, la musique est jolie, c’est peut être l’effet recherché, l’amour passe par autre chose que du blabla, en tout cas l’émotion musicale est au rendez vous !

A l’écoute de Si lemhaf, que peut on retenir et surtout que peut on aimer ?
La "tunisianité" qui est mise en avant avec nos expressions et notre champ lexical
La spontanéité du message passé, Mehdi et Mondher disent les choses cash sans vulgarité et avec une touche d’ironie tunisienne.

L’Esprit révolutionnaire et créatif indispensable à la situation actuelle du pays !

C’est sûrement cette jeunesse qui manque au niveau politique pour faire changer et faire avancer les choses ! Heureusement que la jeunesse est active au niveau des associations.

Au cours de nos divers surf sur le web, nous avons vu qu’une petite association « La Voix de L’Enfant à Gabès », a créé une petite mascotte avec un nounours présent à l’association, et des Ray Ban de l’une des bénévoles.

Surf’n’Taste profite de cette initiative pour lancer une invitation (avec l’accord) au nom de La Voix de L’Enfant à Gabès, à Si Lemhaf afin qu’il vienne rendre visite à cette association à Gabès, et qu’il en devienne le PARRAIN ! Bref Si Lemhaf, mhaffet Tounes vous adorent !

Surf’n’Taste


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes