Une journée sans Facebook … facile à dire !


Peut-on vraiment se passer de Facebook, ne serait-ce que pour une journée ?  Hier, en effet, le monde entier a célébré la journée sans Facebook ! Cela vous dit quelque chose ? 

Vous auriez entendu parler de la journée mondiale sans tabac, sans voiture, ou encore sans achats,  Facebook vient rejoindre cette liste. Il y a bien des facteurs communs : dépendance et consommation !

Depuis déjà 2009, les protagonistes de cette journée ont voulu lutter contre l’addiction des internautes, et par là, rappeler au géant du web 2.0 qu’il ne vaut rien sans ses utilisateurs. Seulement que ces derniers sont estimés à plus de 800 millions ! [source : Socialbakers - février2012]


Les internautes sont drogués, des médias aussi ! 

Pour sa part, la Tunisie compte aujourd’hui près de 3 millions d’utilisateurs actifs, soit plus d’un quart de la population entière ! Facebook est sans doute le média le plus puissant, on ne cesse de nous le dire. 

- Evolution du nombre des utilisateurs de Facebook en Tunisie -


Il n’y a qu’à voir le flux intarissable d’actualité, d’opinions et de révélations qui fleurissent tous les jours sur ce réseau. Tous les jours, la une des journaux papier et électroniques, les interviews radio et les plateaux télévisés  font le tour de Facebook, et les réactions ne se font pas attendre…

Certains médias, notamment des sites d’actualité, communiquent continuellement et en masse avec les facebookers pour élargir leur lectorat, moyennant quelques techniques et astuces. Nous y reviendrons prochainement.

Et depuis quelque temps, des radios tunisiennes diffusent sur le réseau des podcasts en vidéo, voire même des reportages de terrain filmés,  et mettent à la disposition des internautes un lecteur streaming pour écouter la radio en direct, sans avoir à se rendre sur leurs sites ! 

Facebook pousse son avantage, en développant des modules destinés aux sites qui souhaitent interagir directement avec les facebookers, via commentaires par exemple.  Les webmasters ne peuvent que s’en féliciter. Sur ce site même, nous faisons appel à trois de ces modules : vous pouvez commenter, « aimer » et partager via votre compte Facebook.

Nous en arrivons à notre question : un média du web peut-il vivre aujourd’hui sans Facebook ? Est-ce possible pour un site de garder les mêmes niveaux de trafic en tournant le dos aux quelques millions de facebookers et en renonçant à ses stratagèmes de communication et de community management ?  

Nous estimons qu’un site web peut tout à fait construire et fidéliser sa propre communauté ; il y en a des forums et des sites d’actualité ou d’annonces et bien d’autres, qui ont réussi à accéder à une certaine autonomie, si on peut le dire, car offrant des fonctionnalités, de l’anonymat et surtout du sérieux qui ne sont pas toujours au rendez-vous sur Facebook. 

La Journée sans Facebook, s’adresse aux internautes ordinaires mais aussi aux webmasters et web-entrepreneurs…  appelés à innover et à développer des plateformes tout aussi captivantes et rentables que Facebook. Certains innovent, d’autres se contentent de drainer du trafic de Facebook. 

Et dans tous les cas, ce site ne laisse personne indifférent ! 

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes