Internet au bureau : Cas des entreprises françaises


Comme chaque année Olfeo, éditeur de logiciel de filtrage du web, réalise une étude (il est intéressant de la consulter pour comprendre la méthodologie utilisée) sur la réalité de l'utilisation d'internet dans les entreprises françaises !


Bien évidement il y a des enjeux commerciaux derrière cette étude et comme on dit on Tunisie, "Mefemech katouss yistad lrabbi" !

Que nous apprend cette étude ?

Cette étude nous révèle que le temps moyen passé par jour est de 89 minutes. 58% de ces 89 minutes sont consacrées à un usage privé (donc non professionnel). Ramené à l'année, le salarié français passerait 26 jours par an à surfer (pas mal non ? )

Le surfing en entreprise a une conséquence directe sur la productivité des salariés, cela se fait ressentir par une baisse de la productivité évaluée à -12.4%.

Le coût annuel pour l'entreprise est s'échelonne de 5048 à 13 535 en fonction de la catégorie socio professionnelle.

L'étude Olféo est fine elle va dans le détail de cette consommation web au bureau, en analysant les pics de fréquentation, les sites consultés en fonction du moment de la journée. On apprend ainsi que :

- les sites d'actualité et les réseaux sociaux sont très consultés le matin entre 8 et 10H,
- les sites de jeux et d'émission télé sont consultés sur le temps de midi
- les pages jaunes, la météo et la circulation sont consultés entre 17 et 18H (ce qui parait logique quand on connait les embouteillages parisiens).

Dans la catégorie des sites les plus consultés au bureau, nous ne sommes pas surpris de voir que Facebook et Youtube arrivent en tête ! Par contre nous sommes un peu surpris de voir que certains se servent de la connexion du bureau pour visualiser des sites pornographiques !

En tant que bon commerçant Olfeo met en évidence les risques face auxquels se trouve confrontée l'entreprise et bien évidement il existe des solutions à ces risques. Nous ne sommes pas les avocats d'Olfeo, pour mettre en avant l'ensemble de leur argumentation commerciale.

Par contre cette étude est vraiment intéressante, et serait d'une importance cruciale dans notre environnement  tunisien. Nous pensons qu'il serait intéressant que cette étude soit faite d'urgence sur la perte de temps et la qualité de service rendu pour le secteur public tunisien (tout le secteur public n'a pas accès à internet..on est d'accord...!)


Surf'nTaste

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes