Tunis consolide sa réputation en tant que capitale africaine et arabe de la communauté Android

Pour la deuxième année consécutive, Tunis abritera du 26 au 28 avril le plus grand meeting international autour de la plateforme mobile la plus universelle, Androïd. Ce système d'exploitation pour téléphones intelligents et pour tablettes a gagné plus de 70% des parts du marché mondial dans le quatrième trimestre de l'année dernière (source : IDC - International Data Corporation), dépassant de loin le légendaire iOS qui dépend que d'une seule compagnie - Apple - et d'une commuaunté restreinte comparée à l'univers Androïd.

Les trois jours seront répartis entre ateliers - workshops - qui seront ouverts aux développeurs avancés sans exclure les curieux. Parallèlement, un hackaton sera organisé, tout chacun peut tenter sa chance de concevoir et de développer son application Androïd dans la nuit du 26 au 27 avril. Ce n'est qu'une tradition désormais ancrée et fort attendue par mordus du code et de la programmation. 

Durant la deuxième journée, un concours aura lieu à partir de 11 heures afin de désigner la meilleure application Androïd comme ce fût le cas l'année dernière. Le jury n'était autre que le public supposé voter pour les applications les plus utiles et les plus originales. 

En effet, un développeur sur mobile ou sur toute autre plateforme, doit bien communiquer autour de son application s'il souhaite la monétiser et donc la développer constamment. Dans une équipe multi-disciplinaire, la bonne entente entre développeurs et marketers doit prévaloir. C'est la raison pour laquelle nombre de success stories et de responsables de ventes & marketing des quatre coins du monde seront parmi nous pour animer les débats. Nous vous invitons à re-découvrir quelques des présentations de l'année dernière dans notre reportage.
Pour réserver votre ticket dès maintenant et pour en savoir plus sur le programme détaillé de l'évènement, rendez-vous sur le site officiel Droidcon.tn. Au passage, nous trouvons que ce site, bien qu'évènementiel et au contenu temporaire, est à la hauteur de l'évènement mondial.  

Nous sommes d'autant plus fiers quand nous découvrons que Tunis est la première et seule ville du continent et du monde arabe à attirer les fondateurs du Droidcon qui ont gardé une bonne impression de l'édition de l'année dernière. Nous vous en dirons plus sur les nouveautés et les nouvelles de la 2ème édition.




Les enchères inversées débarquent avec clicki.tn !

Nos précédents articles parlaient des enchères chronométrées et de iBid.tn (1 er acteur d'enchère au millime en Tunisie).

Aujourd'hui il s'agit de vous présenter les enchères inversées, et il y a un site internet tunisien qui s'est lancé dans ce business, il s'agit de clicki.tn, sa page facebook compte déjà plus de 3800 fans.

Avant de parler de cet acteur nous allons expliquer le modèle économique de ce concept, ensuite on se posera la question de savoir si c'est vraiment intéressant pour nos portefeuilles d'internautes et puis vu que le principe diffère un peu (au niveau de la forme) des sites d'enchères au millime.

A la différence des enchères traditionnelles, le gagnant d'une enchère inversée n'est pas celui qui propose la plus grosse enchère mais celui qui propose l'enchère la plus petite et unique enchère sur un objet donné. Cela veut dire que pour gagner il faut deux conditions que votre enchère soit la plus basse (c'est à dire qu'elle soit la plus proche de zéro, parmi les enchères qui vont être faites) et qu'elle soit unique.
Il faut savoir que les enchères se font à l'aveugle, c'est à dire que vous n'avez pas connaissance des enchères faites par les autres joueurs ! Il est donc impossible de savoir si votre offre est la meilleure.Mieux vaut donc proposer une enchère raisonnable.
Les enchères inversées comme les enchères traditionnelles sont limitées dans le temps.

Comme pour les enchères chronométrées, les enchères inversées proposent des packs de clics à acheter pour pouvoir faire vos enchères ! En fonction du nombre de clics que vous allez utiliser (vous aller donc dépenser x euro ou x dinars) c'est le coût de participation pour chaque enchère qui va se rajouter au prix du produit gagné.

Est ce vraiment intéressant pour nos portefeuilles ?

C'est sur que  ces sites de jeux font de nombreux heureux, on peut faire de bonnes affaires, en gagnant un produit avec un prix jusqu'à 100 fois moins cher par rapport au prix classique !
Mais la rentabilité se trouve plutôt du côté des propriétaires des sites d'enchères inversées, comme pour les enchères chronométrées le principe est le même, plus il y a d'internautes inscrits plus vos chances de gagner s'amoindrissent. C'est un peu comme au loto ou au casino, il va falloir compter sur la chance pour être l'heureux gagnant ! 

En Tunisie, Clicki.tn débarque avec ce concept, en proposant deux types de prestations Clicki W Soum et Clicki W Echri, voici les deux videos expliquant ce que propose Clicki.tn. Pour plus d'infos n'hésitez pas à consulter leur page Facebook !









Pour ce qui est des packs clicki voici une affiche que nous avons trouvé sur la page facebook de clicki.tn ! 6 packs "clicki" vous sont proposés !

A votre calculatrice ! En fonction des Packs choisis, le "clicki" vous coûtera entre 8.49 millimes et 9,3 millimes (nous avons pris en considération les clicki offerts !). Pour chaque enchère proposée, un nombre de clicki est demandé !


Nous conclurons de la même façon que nos précédents articles sur les enchères inversées !

Est ce intéressant ou pas de faire partie de la communauté des enchérisseurs à la baisse ?

Tout dépend de votre personnalité et de vos habitudes de consommation, si vous êtres de nature prudente optez pour des sites de e commerce classique comme les sites d'achats groupés (au moins il y a des avantages pour tout le monde) et si vous aimez jouer et prendre des risques, pourquoi ne pas essayer mais nous pensons qu'il faut rester "sage" en commençant d'abord par l'achat d'un petit pack et ne pas se jeter sur le plus grand pack de clics, ça vous permettra de tâter le terrain et de vous faire votre propre idée sur ce concept.

SurfnTaste

كتابي كتابك Mon Livre est le tien, My book is your book !



كتابي كتابك , Mon livre est le tien, My book is your book est un évènement facebook lancé à l'occasion de la journée internationale du livre le 23 avril. Cet évènement est organisé par la JCI de Tunis, Nes di Cameron , L'Association Club photo de Tunis,et les Reading corner.

Saveur de l'année fait son entrée sur le marché tunisien



"Saveur de l'année" est une récompense attribuée aux meilleurs produits agroalimentaires.  Cette appellation débarque en Tunisie, il sera possible de retrouver sur nos produits ce logo "Saveur de l'année".

Pour comprendre comment cette appellation est attribuée par cet organisme, nous partageons avec vous une vidéo de notre confrère Tuniscope dans laquelle la méthodologie est développée !






Saveurdelannee.tn est le site internet tunisien dédié à cette appellation, n'hésitez pas à le consulter et pourquoi pas à vous inscrire pour ces tests et participer un peu à l'attribution de cette appellation en vous rendant directement sur cette page d'inscription.


SurfnTaste

iBid.tn le futur casino en ligne tunisien ?

 iBid.tn est un acteur tunisien qui s'est lancé dans les enchères chronométrées (appelées aussi enchères au millime) !


Pour comprendre le concept d'enchères chronométrées, nous vous invitons à lire notre précédent article.


Tout d'abord nous allons revenir, sur la société qui promeut ce site internet. Il s'agit de la société  Not Found Web (NFT), d'après les informations présentes sur facebook cette société serait récente à 4 pôles de compétences :

- Pôle e-commerce
(ventes classiques, enchères inversées, achats groupés, Cash-back,…)
- Pôle de Développement d'applications Web2.0
- Pôle Marketing & Communication
- Pôle Audit & Conseil

Nous nous sommes intéressés au pôle e commerce, afin de voir ce que propose la société NFT, et dans la matière la société pourrait faire envie à plus d'un acteur de e commerce et pour cause elle semblerait être à la tête de plusieurs concept de e commerce mais tous ne sont pas fonctionnels donc la concurrence ne paniquera sans doute pas !

La société est à la tête de :

- wedeal.tn il s'agit d'un site d'achat groupé qui n'est pas fonctionnel, seule la page facebook est active mais la dernière activité remonte au 17 mars dernier (soit près d'un mois d'inactivité).

- ebillet.tn, la page facebook et le site internet de cette billetterie en ligne ne semble pas être fonctionnels pour le moment.

- supermarket.tn, la page facebook et le site internet de cette épicerie en ligne ne sont pas encore fonctionnels, ceci dit il existe une vidéo marrante sur le net autour de ce concept on nous "Rod Belik el Flouss tayha Love ". 
Dans l'équipe SurfnTaste on est curieux de voir comment l'argent pourrait tomber amoureux ...parce qu'on pense qu'il est peut être plus facile de tomber amoureux de l'argent que l'inverse !




bidmarket-tunisie.com, la dernière activité sur la page facebook remonte à décembre 2012 et le site internet existe mais n'est point vivant !

- iBid.tn est la plate forme d'enchères chronométrées (enchères au millimes) de la société NFT,  voici la vidéo explicative de ce concept selon les créateurs du site iBid.tn.




Sur le site on peut également retrouver les règles du Bid, alors signalons à Bid.tn qu'il y a un L en trop à règles.







Le créateur du site iBid.tn a diffusé en janvier 2013 une vidéo dans laquelle il montre qu'un internaute s'est vu cédé un Ipad2 pour la modique somme de 25dt 660 millimes ! ça vous tente n'est ce pas ! 




Après avoir vu tous ces éléments que peut on conclure ?

- Pour pouvoir donc bider, il faut acheter en amont un pack de crédits allant de 25 dinars à 1000 dinars, d'après nos calculs le coût du crédit ou du bid s'échelonne de 40 millimes ( =1000 dt / 25 000crédits)  à 83 millimes (= 25dt/ 300 crédits)  selon le pack acheté ! 

- Nous ne sommes pas d'accord avec le patron de ibid.tn qui dit texto dans la vidéo "ena kè moula cherika khassar", ce qui veut dire "en tant que patron je suis perdant" !

Rappelons le principe même des site d'enchères est de faire le maximum d'adeptes, c'est à dire d'utilisateurs or au final il y aura un seul joueur gagnant ...risqueriez vous d'acheter des packs de crédits et de miser sachant que le gain n'est garanti que pour une seule personne ? Vous allez me dire que le site propose de rembourser le top des 5 meilleurs bideurs ...qu'est ce qui vous garantir de  faire partie des meilleurs bideurs ?
Ce genre de site fonctionne comme un casino en ligne, avez vous vu des patrons de casino perdre de l'argent ? Qui est donc le véritable gagnant dans l'histoire des enchères chronométrées ? A vous la conclusion !

La devise du site est "Acheter est un art" ... ici il ne s'agit pas d'acheter mais de jouer en misant et en espérant être le dernier à miser pour remporter le gain ...la devise adaptée serait plus de dire "Jouer est un art ".
Cet article fait suite à l'article sur les sites d'enchères chronométrées, à vous de savoir maintenant quel genre d'internaute êtes vous ? ...si vous aimez la sécurité optez plutôt pour des sites d'achats groupés ou de vente privée ayant fait leur preuve en Tunisie, par contre si vous aimez jouer, relever les défis et ne pas avoir peur de perdre de l'argent et bien le casino est pour vous mais n'oubliez pas que plus un site a d'adeptes plus vos chances d'échouer sont grandes ... vous n'êtes pas à 100 % gagnant ...loin de là ...sinon on serait tous gagnants au loto.



SurfnTaste

Que sont les enchères chronométrées ou enchères au centime ?

 Comme à son habitude, SurfnTaste décrypte les nouveaux modes de consommations et les nouveautés en matière de e-commerce !

Les Enchères chronométrées sont décortiquées dans cet article mais nous ne les considérons pas comme des sites de e-commerce dans la mesure où ces derniers ressemblent plus à des sites de jeux en ligne permettant de gagner des produits high tech ou électroménager et autres  en misant des sommes qui semblent à priori peu importantes (des crédits/ clics) sur ces produits.

Dans cet article, nous allons expliciter ce type d'enchères chronométrées (il existe d'autres types d'enchères comme les enchères inversées) en prenant plusieurs exemples d'acteurs économiques français qui sont à la base de l'essor de ces sites. Puis dans un article ultérieur nous parlerons d'un acteur tunisien qui s'est lancé dans les enchères chronométrées.

Au niveau des acteurs économiques présents en France, il y avait cliic.com (année de création 2009) pionnier en matière d'enchères chronométrées qui a été racheté en 2011 par le site de dealdeouf.com (année de création 2010). Pour comprendre le principe de ces deux sites rien de mieux qu'une bonne vidéo explicative !


 


Les principes de base pour les enchères chronométrées (appelées aussi enchère au centimes ou au millimes (Tunisie) sont les suivants :

- L'utilisateur enchérit à l'aide d'unités appelées "deals" ou "cliics", ces unités s'achètent par packs dégressif (le crédit acheté coûte entre 50 centimes et un euro en fonction du pack choisi)
- Chaque enchère ne peut dépasser le centime d'euro, chaque enchère est limitée dans le temps (2 minutes)
- Le gagnant est celui qui garde la main (donc le dernier à surenchérir).

Vous l'aurez compris, avec ce  genre de sites de jeu en ligne, c'est surtout les créateurs du site qui y gagnent car le modèle économique repose sur le nombre d'internautes connectés qui misent sur un produit donné de ce fait la marge qu'encaisse le site est le nombre de deals (ou clics) misés par les internautes auquel se déduira le prix de vente neuf du produit proposé. Au final il y aura un seul vrai gagnant "Le site", un petit gagnant qui aura fait un nombre x de mises et il y aura des perdants ... forcément ...mais pour vous consoler le site vous propose d'acheter le produit au prix public (affiché sur le site (non pas le prix bradé) auquel viendra se déduire votre mise sur ce produit.

Pour ce genre de site en général, plusieurs questions se posent à nous ?

- Les enchères en ligne sont une sorte de casino en ligne où il est possible de miser des petites sommes de façon répétitives sans forcément se rendre compte de la perte réelle ...Sommes nous à l’abri d'une addiction ?

- Certains sites proposent des enchères automatiques, il est donc possible d'enchérir sans rester scotché à son ordinateur ...Sommes nous à l'abri d'une arnaque ?

- Sommes nous à l'abri de l'utilisation de faux profils et autres robots qui viendraient augmenter les enchères et faire augmenter les bénéfices de l'entreprise proposant ce service ? 

Est ce intéressant de s'y inscrire ? 
Selon notre rédaction et dans l'absolu, il faut bien comprendre que plus le site est connu, plus il aura d'adeptes donc moins vous aurez de chances de gagner. Par contre c'est comme au casino, connaissez vous des casinos qui perdent de l'argent ? Non donc le vrai gagnant dans cette histoire c'est le site d'enchères chronométrées.

Dans notre prochain article, nous verrons que ce concept débute en Tunisie via un site appelé ibid.tn dont le slogan acheter est un art ... affaire à suivre.

SurfnTaste

1ère édition du Marketing Business Meeting

L'ATPM (L'association Tunisienne des Professionnels du Marketing et de la Communication) organise la première édition du MBM ( Marketing Business Meeting) le 29 et 30 Avril à l'hôtel Tej Marhaba (Sousse). 
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter les organisateurs soit par : téléphone  au 55 207 324 / 98 528 775 
ou par mail  contact@atpcm-marketing.org

SurfnTaste 


Nouveautés Facebook !

La nouvelle TimeLine 

Depuis quelques jours la nouvelle Timeline de facebook est enfin arrivée sur nos profils en Tunisie !
Sans entrer dans le détail du détail de toutes les nouveautés, notons que cette nouvelle version est un véritable "coup de jeune" pour nos profils facebook qui deviennent plus facile à décrypter avec une lecture verticale (ou lecture en deux colonnes).
La colonne de droite reprend les publications des utilisateurs (ainsi les publications ne sont plus éparpillées sur deux colonnes) et la colonne de gauche qui synthétise des informations plus personnelles, vos centres d'intérêts, vos amis, vos favoris (musique, films etc ...).

Les commentaires imbriqués

Vous connaissez évidemment les commentaires faits aux différentes publications émises, il est aujourd'hui possible de répondre à des commentaires de publications, on appelle ça des "commentaires imbriqués".
Facebook a développé un nouvel algorithme qui a pour but de classer les conversations de la plus active à la moins active.
Ce nouvel algorithme permettra au community manager et admin des page facebook de mieux gérer la communication avec les utilisateurs facebook, ces derniers pourront visualiser plus facilement les conversations pertinentes et de faire vivre celles ci !

Ce nouvel algorithme sera disponibles à partir du 10 juillet 2013, ainsi que sur les profils de plus de 10 000 abonnés ! Vous pouvez dès à présent vérifier l'implémentation de ces commentaires en suivant la procédure suivante : 
 Modifier la Page > Gérer les permissions > Réponses > Autoriser les réponses aux commentaires sur ma Page.


Événement Facebook

D'après le site allfacebook.com il semblerait que les évènements facebook soient soumis à une restriction, celle du nombre de personnes à inviter ! Il semblerait qu'on ne puisse plus inviter plus de 100 personnes à la fois et pour chaque évènement on ne peut pas avoir plus de 300 invitations en attente de confirmation. Cela peut être ressenti comme un frein pour les organisateurs d'évènements mais ça permet aux utilisateurs de ne pas être inondés d'invitations inintéressantes.

SurfnTaste



Focus sur les sites d'infos de IMG avec Hynd Gafsi

Le paysage médiatique tunisien a connu sa propre révolution depuis deux ans avec l'émergence de dizaines de journaux électroniques dont les rédacteurs ne sont pas toujours de formation journalistique. Cette tendance peut être expliquée par l'engouement des Tunisiens pour l'information suite à un certain éveil politique et un intérêt accru pour tout ce qui se passe dans le pays. 

Nous avons vu se développer de nouvelles formes de journalisme telles que le journalisme d'investigation mené par Nawaat (consultez notre revue sur le site) ou encore le journalisme citoyen qui a connu plus d'un initiative.

 
Nous avons toutefois choisi un acteur traditionnel, le Internet Management Group connu ent tant qu'éditeur du Web Manager Center, un des premiers sites d'actualité en Tunisie. Cette expérience qui perdure depuis l'année 2000 ne peut qu'être riche en défis et en enseignements, non seulement grâce à la concurrence mais aussi pour le développement accéléré et imprévisible des technologies du web. Aujourd'hui, le groupe IMG essaie d'atteindre plusieurs catégories de lecteurs en lançant de nouveaux sites plus spécifiques et en deux langues. 

Nous remercions Hynd Gafsi de nous avoir accordé le temps pour parler de son parcours diversifié et ptolongé au sein du groupe.  

 1. Hynd Gafsi, parlez-nous de vos débuts dans le monde digital et des rôles que vous assurez actuellement au sein de l’IMG.

L'IMG m'a ouvert la porte du monde digital et m'a parrainée pour commencer ma carrière professionnelle. Comme tous les débuts, le passage de la vie universitaire à la vie professionnelle fut un peu difficile ; j'ai découvert petit à petit le monde du web et ses secrets tout en travaillant dans le
cadre d'une équipe agréable où je me sentais en famille. Au fur et à mesure, j'ai essayé d'être un membre efficace de cette équipe et de donner le plus, que ce soit sur le plan créativité que sur le plan technique en restant à la page des nouveaux outils et logiciels. Actuellement, je suis le plus ancien web designer de l’équipe, j'assure également la gestion de la publicité au sein de l'IMG.

2. De par votre expérience avec des niches diverses de la toile, avant et après l’avènement des réseaux sociaux en Tunisie, pensez-vous que le web tunisien présente des particularités par rapport au web français par exemple ?

D'abord, il faut rappeler que le web français a été instauré plus précocement que le nôtre en France, et vu la meilleure accessibilité à Internet, l'usage quotidien du web est plus fortement présent dans les habitudes de la société française (selon le rapport 2013 France Digital Future in Focus du cabinet ComScore, au 31 décembre 2012, la France comptait 48 millions d’internautes, de plus en plus accros au Web). Et selon les dernières statistiques, les internautes français surfent sur le web près de 28 heures par mois, avec comme services préférés les messageries et les réseaux sociaux.

Concernant la Tunisie, l'usage du web a augmenté au fil des années, sachant que nous sommes le troisième pays africain en termes de pénétration (selon les chiffres officiels, en 2011 ce taux était de 39,1%). Après l'avènement des réseaux sociaux, on a vu une vraie explosion du nombre d'internautes tunisiens, s'exprimant en termes d'abonnements Internet, et bien sûr le nombre de sites web tunisiens a connu aussi une hausse avec une multiplication par 7 en l'espace de 8 ans, passant de 1 775 en 2004 à 12 684 en 2012.

Mais comparé au web français, l'e-commerce reste limité en Tunisie (problème d'accessibilité? Confiance ?...). On remarque aussi depuis la révolution une grande activité des Tunisiens sur la toile ; ces derniers sont “assoiffés“ de liberté d'expression après 23 ans de censure qui a visé essentiellement le web.




3. A la veille des élections de 2011, vous avez invité les internautes à discuter directement et en instantané avec des figures politiques connues, via la plateforme Politik Chat. Quels étaient les avantages et les limites de cette expérience ?

C'était une occasion unique en son genre qui a rapproché les électeurs des candidats à la Constituante. Le fait marquant de cette expérience, c’est la spontanéité, car il n'y avait pas de scénario préalable. Mais nos invités étaient tellement impliqués dans leurs campagnes électorales qu'ils n'avaient pas le temps nécessaire sinon suffisant pour répondre à toutes les questions posées ; ça durait une heure. 

Mais vu le nombre de participations au Chat et la qualité des discussions, on peut dire que cette première expérience était une réussite. Pour certains rendez-vous de Chat, les internautes s’étaient connectés au Politik Chat plusieurs heures avant l’heure prévue des discussions.
L'expérience est à refaire et à revoir probablement.


4. Plus généralement, pensez-vous que le lancement, l’animation et la modération d’un forum de discussions - sur Baya.tn, à titre d’exemple - sont des tâches faciles et/ou utiles à l’heure du Web 2.0 ?
 
Actuellement, avec l'avènement du Web 2.0, il y a eu des innovations dans le monde de la communication (blogs, réseaux sociaux...), en changeant essentiellement les moyens de dialogue et de communication (surtout les moyens audiovisuels), ce qui va faciliter la divulgation des informations, mais tout en offrant cet avantage, on peut facilement induire ou s'induire en erreur. De ce fait, les forums gardent leur utilité puisqu'ils seront un moyen sérieux d'échange d'expériences personnelles et va offrir l'occasion de discuter des sujets intéressants et avoir des réponses potentiellement utiles.

Ça n'empêche, au sein de l'IMG, on répond aux besoins de tous les internautes utilisateurs de forums ou du web 2.0, et en tant que modérateur, je vois que la gestion des deux moyens est facile, l'utilité dépendra de l'internaute pour qui on laisse le choix d'utiliser le moyen d'information qui lui convient le mieux.

5. Ailleurs, l’interaction de l’internaute tunisien avec des articles publiés sur un site web quelconque est clairement plus faible (voire nulle) qu’avec les publications partagées sur Facebook. Considérez-vous cela comme un problème à remédier ?

Je suis absolument d'accord avec vous, on observe beaucoup plus d'interaction de l'internaute avec les publications partagées sur Facebook qu'avec les articles publiés sur un site web. Certaines catégories d’internautes, notamment jeunes, ont tendance à commencer à chercher l’information sur les Facebook d’abord. Chez IMG on travaille sur la question afin d’assurer une plus grande visibilité sur les réseaux sociaux de nos différents médias.


6. Retour sur le 23 octobre 2011. Politik.tn a surpris ses visiteurs avec une carte interactive des résultats des élections. A l’ère du data-journalisme, pourquoi cette initiative n’a-t-elle pas été généralisée aux autres thèmes d’actualité traités par Webmanagercenter ou encore Al Masdar ?

Très bonne question ! Vu l'importance de l'évènement des élections, on a essayé d'être à la hauteur, et notre initiative a eu des échos très positifs. Ce genre d’infographies nécessite, comme matière première, une information riche et interactive, telles que les élections dont les résultats changent d'une minute à l'autre.

Mais il est question d’essayer de généraliser cette approche progressivement, pour d’autres événements, tout en cherchant une exploitation commune aux différents médias du groupe (webmanagercenter.com, almasdar.tn, tekiano.com, baya.com, politik.tn et directinfo.tn).


7. Internet Management Group se positionne comme un des premiers groupes d’informations en ligne en Tunisie. Quelles sont, d’après-vous, les difficultés majeures rencontrées par un journal électronique ou un journaliste ?
 
Certes la concurrence entre différents journaux électroniques est grande, mais l'internaute tunisien fait bien la sélection des plus sérieux, qui offrent les meilleurs services et surtout les informations les plus crédibles. Les difficultés sont donc plus d'ordre technique, telle que la qualité des connexions. La
gestion de l’infrastructure serveurs…

Maintenant ces journaux restent dépendants des budgets publicitaires, donc subissent, comme pour l’ensemble du marché, la situation économique du pays. Au niveau des rédactions, la pression est plus importante sur les journalistes de la presse électronique qui sont obligés de gérer une pression importante due notamment à la nécessité d’assurer du temps réel. Sans compter le fait d’être dans la
course aux scoops, des déclarations de dernière minute, etc.

8. Hynd Gafsi, seriez-vous personnellement tentée de lancer - parallèlement à votre carrière - votre propre aventure sur Internet, usant de votre expérience et réseau ?

L’idée est là, la tentation de réussir sa propre aventure sur internet est un grand défi. Actuellement je ne me sens pas prête à quitter ma grande famille de l'IMG avec laquelle je suis épanouie sur le plan professionnel et qui est en train de grandir de jour en jour, et ça me fera plaisir de participer à sa réussite, et d'être l'un de ses piliers.



Propos collectés le 3 avril 2013
par Khalil Gdoura



Le nouveau Facebook Home : pour plus de proximité avec vos contacts !

Le réseau social milliardaire en utilisateurs vient d'annoncer une innovation majeure de l'applictaion mobile qui devient plus proche et plus réactive grâce à une conception parfaitement intégrée dans le système d'exploitation sur mobile, Android. 

Ainsi, Facebook a non seulement défié ses concurrents directs comme Google Plus - qui est ironiquement intégré par Google dans son système mobile - mais aussi les constructeurs mobiles et éditeurs de systèmes d'exploitation.

Toutefois, pour l'instant, seulement quelques modèles d'androphones seront compatibles avec cette mise à jour y compris les : HTC One X, HTC One X+, Samsung Galaxy S III and Samsung Galaxy Note II.
 
D'après les premières démonstrations, la nouvelle mise à jour a de quoi impressionner et fidéliser les utilisateurs réguliers de Facebook qui se comptent désormais par centaines de millions à travers le monde. Nous vous invitons à examiner rapidement l'impact de ce changement d'un point de vue ergonomique :




Au cours d'une conférence de presser tenue hier, Mark Zuckerbeg a stipulé qu'un smartphone serait sollicité jusqu'à 100 fois par jour, d'où l'idée de Facebook Home qui occupera l'écran d'accueil ou l'arrière-plan. 

Au final, Facebook n'a pas risqué de lancer son propre téléphone, mais en exploitant des plateformes largement avancées et appréciées comme Androïd, le réseau social va rendre les smartphones réellement "smart". Il était temps de rappeler qu'un téléphone intelligent est avant tout supposé mettre en avant son carnet d'adresses et ses contacts plutôt qu'une grille d'applications.



 Photo de Robert Galbraith pour Reuters


Poissons d'avril ou voeux non exaucés ?

Nous avons l'impression que d'une année à une autre, les farces du redoutable 1er avril deviennent de plus en plus créatives et subtiles, d'autant plus que le monde est devenu étroitement inter-connecté grâce aux réseaux sociaux. 

En Tunisie, la journée d'hier a été pariculièrement chaude avec son lot de fausses nouvelles relayées non seulement par des journaux électroniques influents comme Kapitalis, mais aussi par des mass-medias comme Nessma TV qui ont (ab)usé de la confiance exprimée par leur audience et par leur forte présence sur les réseaux sociaux notamment via leur replay TV sur YouTube.

De même, un coup de théâtre soigneusement ficelé et joué par l'animateur Moez Ben Gharbia sur Ettounsiya TV n'a pas manqué de bouleverser instantanément l'opinion publique partagée entre admirateurs et détracteurs. 

Le poisson d'avril de cette année est au goût de l'actualité, amère et sensationnelle. Nous avons ainsi appris la nouvelle de limogeage de la contestée Sihem Badi, ministre de la femme et de l'enfance, ainsi que l'arrestation de Imed Deghij rendu célèbre pour ses propos prétentieux via la LPR (ligue de protection de la révolution). 


A chaque fois, la découverte de la farce s'est soldée par un air de déception ou de désespoir. En scrutant quelques pages du Facebook qui militent pour la "protection de la révolution" comme TunisiaLeaks, nous avons lu cette réaction suite à l'annonce du poisson d'avril par Moez Ben Gharbia : 









quelques minutes auparavant : 






Quelques fois, le poisson d'avril puise dans l'humour noir, à l'instar du célèbre magazine people Tunivisions qui a annoncé le lancement de OummaVisions avec une couverture non moins polémique que celles jugées indécentes dans le passé.





Regardons ailleurs, loin de l'actualité qui stresse et qui divise. Nous avons dû croire à une annonce surprise de Google : "Google Nose" est le nouveau service qui promet d'enrichir et de ... parfumer les sentiers du web. 

Le service a été annoncé en version bêta comme ce fût le cas d'autres inventions initiées par le géant mondial d'Internet. Tout est bien rédigé pour convaincre de la vraisemblance de cette nouvelle. Avec un peu de bon sens, on a pu enfin comprendre qu'un tel service requiert au moins une révolution pareille dans le hardware pour permettre de capter et/ou de sentir des arômes digitales. 

Nous croyons bien que Google, en tant que pionnier et visionnaire, n'a pas choisi cette histoire au hasard, peut-être bien qu'il s'agit d'une projection dans un avenir pas très lointain. Il y avait seulement une décennie, l'idée de chercher une image ou une bande sonore sur le web était vue comme de la science-fiction.





Il ne s'agit pas de la seule plaisanterie lancée par cette compagnie à l'insu de ses utilisateurs. Une autre nouvelle, moins agréable, stipulait que YouTube allait subitement fermer (source). 

Entre ces deux annonces, il est clair que Google a d'emprise sur notre expérience du net et sur une partie de notre vie à tel point qu'il aisément nous faire souffrir le chaud et le froid en une seule journée. 

En attendant le prochain 1er avril, tous les rêves sont permis !



Après la beauty box, la food box !


Au mois de février 2012, nous avons consacré un article sur la beauty box, rappelons rapidement le principe qui consiste à vous abonner à une boite de cosmétique dont le contenu est totalement inconnu. Quand la boite arrive l’effet escompté est le "Waoh effect" … c’est un peu comme un kinder surprise !

Et bien figurez vous que ce concept de beauty box s’est étendu à d’autres univers autres que les cosmétiques et il est donc possible de s’abonner à différentes box telles que : box destinées aux enfants, box de mode, box tendance, box de mode, box de loisirs créatifs, box de vins, box pour les animaux etc… 

Si vous êtes à la recherche d’une idée pour créer une start up innovante qui allie originalité et distribution via le concept de box, vous pouvez consulter le premier site français (Toutes les Box) de référencement des box en France, ainsi que sa page Facebook !

Pour cet article nous avons décidé de vous parler des Food Box qui sont des box destinées pour les gourmands et les gourmets !

Pourquoi ? Parce que nous pensons que cette box gourmande a un potentiel de développement en Tunisie ! En Tunisie le web culinaire connait une explosion sur le net via :


- Les blogs des internautes passionnées,
- Des émissions de Télé comme Cool Jina, la page Facebook de cette émission est suivie par près de 24 300 fans !
- Les ateliers de cuisine connus sur Tunis comme 1001 saveurs et Toots.
- Les échanges d’avis sur les lieux « in » de la gastronomie en tunisie, et là on pense tout naturellement à Myriam Mahjoub qui a été la première à créer un groupe fermé « J’ai mangé pour vous » pour échanger des photos et commentaires sur ce qu’elle mangeait avec ses amis, cette initiative a été stoppé de sa part, et le concept a été repris « On a mangé pour vous » ce groupe est animé essentiellement par deux internautes Alya et Dorra. La communauté de « On a mangé pour vous » regroupe près de 2000 membres !
- Etc …





Le web culinaire capte l’attention des internautes « gourmands » et « gourmets », nous pensons sincèrement qu’il y a un créneau porteur qui consisterait à développer des food box à thèmes variés (épicerie fine, thé, confiserie, etc…) dans le secteur de la nourriture en Tunisie. 


Si vous êtes intéressés par ce concept n’hésitez pas à nous contacter pour discuter autour de ce sujet.