Tachawer: Premier réseau social associatif tunisien

La Tunisie post-révolutionnaire a vécu une effervescence au sein de sa société civile qui a infanté de tant d'initiatives et de projets de loi.. aussi révolutionnaires. 

Or, cette évolution spectatulaire a aussi été accompagnée par un tumulte politique incessant, modeland et remodelant lieu à un paysage politique instable et imprévisible.

Comme dans toute démocratie, la société civile constitue un des gardes-fou majeurs pour assurer l'implication du citoyen, via les associations, dans les stratégies nationales et régionales qui vont définir le futur des générations à venir. 

Le rapport de la politique européenne de voisinage a particulièrement attiré l'attention de nombre d'associations et d'experts tunisiens, qui se sont mobilisés afin de faire valoir la vision du citoyen Tunisien par rapport à ce partenariat stratégique et évolutif.

Comment les associations peuvent-elles mieux coordonner afin d'harmoniser leur plaidoyer et donc, optimiser leur action ? Les nouvelles technologies viennent encore une fois à la rescousse, grâce à leurs milles et une fonctionnalités facilitant l'échange en temps réel entre les milliers d'acteurs de la société civile. 

Facebook et Twitter, diriez-vous ? Pas forcément, en effet, un groupe de militants associatifs ont mis la barre encore plus haut, lançant notre propre réseau social tunisien, réservé à tous les activistes et les compétences indépendantes. Voici un clin d'oeil sur les principales options proposées par la plateforme Tachawer:

     
 Autant cette initiative est louable et distinguée, autant elle révèle la difficulté de la mission des fondateurs et des managers du nouveau réseau social. A ce jour, Tachawer compte quelques 145 membres et 3 groupes (statistiques visibles dans le tableau de bord du membre) contre quelques 18000 associations déclarées en Tunisie, et un nombre encore plus grand d'activistes et de spécialistes qui seraient certes intéreessés de développer leurs idées, et de gagner plus de visibilité grâce à une plateforme pareille qui devrait être un levier pour une société civile pleine de bonne énergie mais hélas disparate.

Or, Tachawer n'a assez communiqué, semble-il, pour recruter ses membres et pour les fidéliser. Changer les habitudes de l'internaute tunisien, puisant ses informations et ses échanges sur Facebook, n'est pas chose facile. 

D'ailleurs, Tachawer ne jouit toujours pas d'un logo ou d'une reconnaissance visuelle quelconque. Nous aimerions bien être séduits par cette plateforme, au premier regard, et tous les jours! A notre sens, un travail de branding s'impose même pour un site citoyen qui n'a pas la vocation d'une marque commerciale.

Autre constat, l'utilisateur n'est pas assisté pour connaître l'utilité de telle ou telle rubrique, etc. Même si l'interface est assez "clean" et intuitive, la structure du réseau, la possibilité de créer (ou non) un groupe de discussion, .. ne sont pas chose évidente. D'habitude, les sites web et les applications mobiles qui introduise autant de fonctions et d'options à leurs utilisateurs, proposent un tour guidée à la première visite.

En lisant et relisant l'introduction de ce site, nous ressentons pourtant une vision si claire et illuminée des fondateurs, inspirant beaucoup de motivation et d'énergie pour rendre Tachawer un must pour toute association et tout citoyen. 

Nous vous laissons avec les mots énergisants des fondateurs de Tachawer: 

Par cette plateforme et les méthodes d’organisations et collaborations que nous offrons dans le processus TACHAWER, nous voulons sensibiliser les acteurs de la société civile pour développer une intelligence collective tunisienne et répondre ainsi aux défis que va rencontrer le développement d’une Tunisie Nouvelle construite de la base. [...] Ce processus appuie franchement la décentralisation et le Bottomup ainsi que le faire ensemble.

Au travail! 

http://tachawer.net/

Update (11/30/2016) Samia Zayani, fondatrice du réseau Tachawer, nous a fait parvenir les clarifications suivantes: 

Nous avons développé ce reseau en tant qu outil appartenant à tous, ce qui a rendu son financement difficile.

Nous avons utilisé l'outil par le reseau JanoubChamal pour les politiques de voisinage mais c'est resté pour une utlisation ponctuelle.

Nous sommes entrain de preoarer le lot 3 du réseau pour faire évoluer son utilisation selon les besoins des associations et le faire adapter à des utilisation plus pratiques

Bon Courage pour la suite de ce grand chantier!



2 comments:

Le lien du social network est http://www.tachawer.net/tachawer-network
Par contre le lien partagé et le blog de tachawer.
Pour les membres sont à 234 adhérents, non seulement des membres qui représentent des personnes physiques mais un mélange entre individu et NGO.
Merci pour l'article :)

Le lien du social network est http://www.tachawer.net/tachawer-network
Par contre le lien partagé et le blog de tachawer.
Pour les membres sont à 234 adhérents, non seulement des membres qui représentent des personnes physiques mais un mélange entre individu et NGO.
Merci pour l'article :)

Enregistrer un commentaire

Articles connexes