Entre Saraha et PhotoFeeler: connaissez-vous mieux grâce à l'anonymat!

La semaine passée a apporté son lot de nouveautés digitales et de buzz, dont la fameuse application web "Saraha", un outil hyper simple permettant aux internautes d'émettre des avis sur leurs amis tout en restant anonymes. 

Tel un phénomène de mode, cette application est devenue virale en quelques jours, attisant la curiosité de nombreux facebookers. D'autres ont résisté à cet intrus, comme ce blogueur qui préfère que ses détracteurs s'affrontent à lui. 

Notre point de vue ? Malgré son simplisme apparent, Saraha affiche à notre avis deux points fort: 

- Elle répond à un de ces besoins souvent insatisfaits, celui de nous connaître toujours mieux à travers nos amis et collègues qui, souvent, gardent leurs avis pour eux-mêmes. De ce fait, Saraha chatouille la curiosité de tout chacun, apriori, sans frontières. Si cette application était un peu plus sophistiquée et disponible en différenes langues, elle a tous les ingrédients pour conquérir la planète et connaître le même sort de certains jeux phares. 

- Saraha repose sur le partage, un utilisateur ne peut tirer profit de l'application qu'après avoir partagé son lien avec ses amis, un visiteur entraîne avec lui des dizaines d'autres, dont une partie seraient aussi tentés de lancer leurs propres formulaires, etc. Ce modèle pourraît aider les protagonistes de l'application à voir leurs chiffres croître exponentiellement. 

http://sarahah.com/

Sommes-nous un peu trop optimistes quant à l'avenir de cette application ? Pourquoi pas, car elle nous a rappelé un service semblable dont la montée a été tout juste spectatulaire: PhotoFeeler

Vous êtes en train de refaire votre CV ou actualiser votre page professionnelle sur LinkedIn par exemple, et vous êtes soucieux d'utiliser la meilleure photo pour impressionner vos prospects ou futurs employeurs ? 

Ou bien vous êtes sur le point de lancer votre Tinder et vous désirer mettre un cliché qui inspire confiance et qui donne envie d'en savoir plus sur vous ? 

PhotoFeeler a conçu son interface de sorte à répondre à ces questions de la manière la plus simple et fiable possible. 

Comment ça fonctionne ? 

Vous uploadez des photos que vous souhaitez tester auprès de la communauté du site, faite d'utilisateurs comme vous. Vous pouvez constituer une bibliothèque d'images afin de les tester à plusieurs reprises pour différentes fins, si vous le souhaitez. Différentes fins ? 

Oui, en effet, PhotoFeeler distingue trois univers, trois usages possibles de vos photos: Business, Social et Dating.

https://www.photofeeler.com/vote?business

Suivant le mode choisi, les internautes auront le choix de noter (de 0 à 3) votre photo suivant trois qualificatifs de base: 

- Professionnel: Competent, Likable, Influencal,
- Social: Confident, Authentic, Fun,
- Dating: Smart, Trustworthy, Attractive, 

Le test dure généralement 24 heures, et les résultats vous sont envoyés par email, histoire de les garder à votre portée, à tout moment. Les résultats ne sont pas que quantitatifs: outre la note à donner, les utilisateurs de PhotoFeeler ont la possibilité de décrire en termes plus précis leur première impression, vous aurez ainsi droit à un résumé-statistique de vos qualificatifs telles que perçues par les inconnus, mais aussi quelques avis rédigés comme nous venons de le voir avec Saraha. On ne demande pas mieux !


https://www.photofeeler.com/vote?dating

Combien de tests pourriez-vous conduire ?

Vous seriez tenté de passer la totalité de vos photos que vous avez longtemps utilisées par ici et par là, vous êtes peut-être un fan du selfie et vous voulez voir s'ils sont réussis ou non, .. après vous avoir ouvert l'appétit, PhotoFeeler vous impose ses conditions: pour lancer un test, vous devez disposer d'un nombre minimum de jetons, credit: les tests ont donc une sorte de prix qui augmente avec le nombre de personnes qui vont voir et votre photo. Statistiquement parlant, plus il y a de votes, plus les résultats seront fiables. 


Et comment s'octroyer ces jetons ? PhotoFeeler peut les vendre bien évidemment, et il peut vous les accorder gratuitement à condition de tester les photos des gens pendant quelque temps. Voila une façon ingénieuse de gagner de l'argent et d'attirer les internautes et les fidéliser, sauf que vous êtes un peu pressé et vous aimeriez cumuler vos credits le plus vite possible pour lancer votre test, et pour ce faire, pour seriez tenté de voter à la vite, aléatoirement,.. 

 Rien n'est laissé au hasard

PhotoFeeler a tout a fait prévu ce scénario: si vous ne passez pas un minimum de temps avant d'évaluer une photo, la rémunération en credits sera faible voire même nulle. Les développeurs de PhotoFeeler ont même pensé aux gens qui ont tendance à être durs ou bien cléments dans leurs votes: si vous évaluez souvent les photos mauvaises, votre jugement aura moins de poids par la suite dans le calcul des résultats. Rien n'est laissé au hasard ! 

  
Un concept bien subtil

En bref, afin de conduire votre test sans payer un sou, le site vous oblige non seulement à être un vrai utilisateur qui vote des dizaines des photos de ses membres, mais aussi, il vous incite à être un bon utilisateur qui ne triche pas. 

Jusqu'au là, on ne peut que saluer ce modèle finement ficelé par les fondateurs et les développeurs de cette plateforme qui a inventorié un nième concept pour se faire de l'argent.  

Seulement, nous avons eu la chance de découvrir le site depuis ses débuts il y a quelques mois, et nous constatons que les prix ont quasimment doublé, simplement. Choisir l'option gratuite pour collecter les credits devient une corvée, on passe une éternité à voter avant de pouvoir partager son test. Nous avons là l'impression que les fondateurs eux-aussi sont impatients d'augmenter leur chiffre d'affaires, poussant les gens à acheter encore et encore des crédits. Nous ne saurons juger ce choix à l'instant, mais au vu de la popularité croissante du site et son développement continu, nous pouvons deviner que les choses vont pour le mieux. Le site fait déja parler de lui sur Forbes, le magazine phare. 

Un outil aussi technique peut aussi être un média ! C'est ce que nous avons découvert à travers le blog de la Photofeeler; les billets y partagés ne sont pas forcément lié avec les fonctions et les nouvelles du site, on retrouve nombreux articles séduisants parlant de la psychologie des rencontres et de la première impression

Dernière réflexion, PhotoFeeler tout comme Saraha, est un produit qui parle une langue universelle: la photo. La plateforme aurait pu être développé par n'importe qui, n'importe où, et les résultats auraient été tout aussi impressionannts!

Bonne inspiration!

http://surfntaste.com/

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes