Réactions : "Tounsi w min wra el blayek"

Il y a quelques jours, une déclaration polémique tenue par la maire du Bardo a suscité l'indignation de l'opinion publique et en particulier, les internautes, loin de toute considération politique.

A l'origine de ce tollé fut l'expression discriminatoire "Men wra el blayek" (mot-à-mot : "au delà des panneaux" pour désigner les migrants dans les grandes villes) employée par notre responsable élue, portant ainsi préjudice à des milliers de citoyens, si ce n'est pas la quasi majorité des habitants de Tunis-Ouest, et de toute la Tunisie.

Ces quelques mots qui ont renfermé tant de haine pendant près d'un siècle ont touché directement et indirectement une grande partie des citoyens qui en définitive, sont originaires de différentes régions du pays.

La campagne virale "Tounsi w Men wra el blayek" est ainsi née, attaquant le régionalisme tenace dans nos mentalités à coups de témoignages émouvants nous révélant la richesse de nos origines plurielles, à l'instar de notre consoeur Rim Saaidia, une des journalistes brillantes de notre Tunisie diverse :



Dans la foulée de cette campagne, des badges ont été publiés par Abdelhedi Hamzaoui pour changer la photo de profil pour être solidaire avec chaque coin de notre Tunisie. Rendez-vous sur cette adresse.




Réactions - The Gate Affair

La semaine dernière, nos réseaux sociaux ont été le théâtre d'une histoire doublement virale.

D'abord, un témoignage poignant faisant état de l'humiliation réservée à deux enfants nécessiteux - par le personnel et/ou un responsable - invités par un couple dans un restaurant huppé.

L'histoire a fait le tour de la toile, accompagnée d'un appel au boycot de l'établissement responsable de cet acte.

La pression fut tellement pesante et rapide que ledit restaurant s'est rattrapé le jour d'après en invitant ces enfants, accueillis et chouchoutés semble-il, photos-souvenirs à l'appui.

Cette action communiquée par la marque (voir liens des publications ci-dessous) ont été autant virales, était-ce un bon buzz ?

Nous avons simplement scruté les réactions des internautes données par les fameuses émoticones Facebook, et les chiffres ne complaisent pas : La dernière publication à titre d'exemple a suscité l'indignation de 1700 personnes et elle a été ridicule aux yeux de 386 autres facebookers.

En contre-partie de ces 2000 réactions négatives, seulement 547 simples "likes" et quelques dizaines de réactions sympathisantes. Cela va sans dire les commentaires qui ont été particulièrement virulents. L'action-rattrapage a-elle été maladroite ?

Nous avons sélectionné pour vous l'avis d'un spécialiste de la communication sur les nouveaux médias :


Nous ne cherchons pas à remettre en cause la joie innocente qui rayonnait sur les visages de ces enfants, et nous ne pouvons dénigrer une action qui a rétabli cette joie et un peu de dignité, MAIS.. la manière de communiquer semble problématique. Un communiqué d'excuses ou un simple texte relatant l'action corrective du restaurant auraient été suffisants, spontanés et auraient plus de chances d'être acceptés par un internaute tunisien qui est loin d'être complaisant.

Ci-après les liens des publications du restaurant :
- Photo de groupe
- Et une autre avec le responsable en premier-plan
- Cadeaux faits aux enfants


Into the Wild : une vidéo promotionnelle qui fait sensation

Suivant notre sentier à travers la toile tunisienne, nous avons souhaité re-partager une ancienne vidéo promotionnelle du tourisme alternatif, merveilleusement montée et racontée par une équipe d'aventuriers & randonneurs, dans un langage dialectal spontané et persuasif.

Bien que l'initiative soit privée, émanant de l'agence Gorilla Productions, nous faisons sa pubilicité volontiers, car au final, ce travail audiovisuel promeut nos régions belles mais reculées, et par dessus-tout, il s'agit de la meilleure publicité de la destination Tunisie auprès des voyageurs avides d'aventure et de nature. Parole aux protagonistes de ca campagne immortelle "Into the Wild" :

"شق الخلا " كلمة نقولوها باش نهربو مالروتين و هم الدنيا .. كلمة يقولهالك صاحبك كي ما يلقى باها وين " باش نشق الخلا " .. موش بالضرورة الخلا يكون خايب ولا موحش  .. هذا الخلا الي نحبو نهربولو .. الخلا المخلي مالهم، مخلي من الغزول و القراية و الخدمة و الروتين و العيشة البهيمة .. اخرج و تحرر راك باش تعيش مرة، مرة وحدة بركا .. هذي العيشة الي نحبها و باش نعيشها هذا الفيديو فيه غرامي و غرامك .. هذا الخلا . 



Ce travail a été le fruit d'une équipe soudée et réunie autour des mêmes passions : Aventure et Créativité. Nous citons : Safwen Khiari, Amine Ouesleti, Daly Chebil, Abdallah Raddadi, Saber Sliti, Louay Cherni et Saddem Houimli.