Tunisian Monitor Online : le nouveau porte-parole de la Tunisie dans le Monde

Durant notre arrêt hebdomadaire au kiosque à journaux, un site a attiré toute notre attention : Tunisian Online Monitor se positionne se distingue à plus d'un titre.

D'abord, arborant un contenu exclusivement anglais, ce journal se positionne comme l'un des rares porte-paroles de notre pays dans un monde qui ne connaît plus de frontières, tout comme notre diaspora..

Nos citoyens ambassadeurs dans les quatre coins de la planète ont accès à un contenu soigneusement sélectionné, mettant en avant des histoires qui inspirent, qui rendent fier, et qui donnent envie d'en parler à.. tout le monde!

Plus qu'un simple site d'actualité, Tunisian Online Monitor consacre toute une rubrique aux success-stories bien de chez nous dont les auteurs ne sont autres que des marques et des startups pétillantes.

En scrutant le coin Voices, nous découvrons un agenda bien ambitieux centrée sur autour de l'entrepreneur et de la richesse culturelle de la Tunisie. A titre d'exemple, le tout dernier pélérinage juif à El Ghriba a été amplement décrit et présenté à un public qui est, rappelons-le, issu de tous les pays du monde.

Par ailleurs, ce journal ne se contente pas de relater de l'information, il va jusqu'à sa création en donnant la parole - via sa rubrique Interviews - à des concitoyen(ne)s qui ont bel et bien réussi leurs projets et qui ont quelque chose à nous transmettre. Entre Avril et Juin, huit entretiens ont été conduits par la jeune équipe du journal. Nous aimerions juste qu'on puisse aussi visualiser ces interviews sur YouTube : l'image, le verbal et notamment le non verbal sont de puissants vecteurs pour transmettre telles histoires inspirantes.

Nous avons la ferme conviction que le journal Tunisian Online Monitor profite avant tout aux Tunisiens résidents en Tunisie, de plus en plus en phase avec cette langue internationale, et avides de lire un contenu qui inspire l'espoir et la motivation, et non pas les faits divers de la chose politique.

Notre souhait est de voir ce journal évoluer vers un média qui exploite pleinement de tout son environnement : YouTube, Twitter et Instagram entre autres, pour imposer sa présence non pas à l'échelle locale, mais plus loin encore, au-delà des frontières, pour projeter la vraie image du géni tunisien dans chaque coin et recoin du Monde. Bon Vent!



Chasse collaborative aux trésors architecturaux : Le Bilan Edifices et Mémoires

Nouveau rendez-vous avec la plateforme Edifices et Mémoires dont nous avons exposé le mode d'emploi, simple et intuitif.

Quelle a été la portée de ce projet ambitieux qui vient recenser ce que l'Etat n'a pas pu ou voulu achever ?

Grâce à son aspect collaboratif, l'encyclopédie a pu référencer jusqu'au quelques 500 monuments au moins, jalonnant les quatre coins de la Tunisie. C'est ce qui a été annoncé à la date du 27 Mars dernier. Et depuis, les contributions de la communauté continuent à enrichir le groupe officiel de l'association, au nom provocateur "Winou el Patrimoine (bâti)?", qui vient épauler le site grâce à l'effervescence caractéristique du Facebook, premier site de partage et d'information en Tunisie.

 A ce rythme là, vous pouvez imaginer l'étendue de cette encyclopédie communautaire dans quelques années mois. Nous sommes persuadés que l'Etat ne pourra que bénéficier d'un tel dévouement qui aurait dû relever du ressort de ses institutions, en l'occurence l'Institut National du Patrimoine et l'Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de la Promotion Culturelle.

Au jour d'aujourd'hui, et à cause d'un cadre légal osbsolète, la quasi majorité des bijoux de l'architecture coloniale et pré-coloniale ne sont pas encore classés comme des monuments historiques.

Et par conséquent, la carte archéologique de l'INP reste au-deça de la véritable richesse architecturale de la Tunisie comme le montre le schéma suivant :


Les activistes du collectif Edifices et Mémoires sont aussi reconnaissants pour les oeuvres réalisées à l'aube de l'indépendance, à l'instar de l'Hôtel du Lac qui continue à faire couler l'encre après l'annonce de sa démolition future. Nous avons consacré un billet à cette campagne si vous voudriez en savoir plus sur la particularité du monument.



Aux origines de l'évènement Tounes Ta9ra

Aujourd'hui, l'avenue Habib Bourguiba, l'artère principale de la capitale tunisienne, sera le théâtre d'une scène des plus formidables, celle d'une lecture collective à ciel ouvert. Chacun emportera son livre favori, et sera plongé dans son propre univers imaginaire - ou non - et pourtant, quelque chose de magique réunira ces centaines de personnes attendues au même lieu, à la même heure.

A nos yeux, c'est comme un rituel témoignant de l'amour certain, mais souvent discret, reliant le Tunisien au livre.  Outre le caractère symbôlique de cet évènement, nous ne finirons jamais d'en énumérer les avantages.

D'abord, cette rencontre d'inconnus autour de la même passion constituera une excellente opportunité de se faire des amis, parmi les participants et parmi les livres aussi! Des romans ou des titres recommandés et discutés ne peuvent qu'attiser la curiosité de ceux qui n'ont pas encore eu la chance des les découvrir.

Et puis, la haute saison touristique bat son plein, en tout lieu et plus particulièrement dans le coeur de Tunis où la rencontre aura lieu. Y aurait-il une image meilleure à transmettre à nos invités du Monde?

L'évènement n'est pas le premier de son genre, les initiatives multiples aussi bien à Tunis que dans les régions et comme vous pouvez le constater dans le cliché ci-dessous, il y en a de toutes les générations!

Où et comment cette action a-elle pris naissance ? Il ne s'agit ni d'une initiative officielle, ni même associative. A l'origine, une simple communauté spontanée au nom de "تونس تقرأ" (littéralement, la Tunisie lit) qui a su fédérer près de 21 mille bibliophiles jusqu'à ce jour-ci. Il y a toujours lieu à l'espoir! Cet évènement en particulier est co-organisé par Hanene Abassi et Foued Bedhief.

Et pour finir avec un souhait, nous aimerions tellement que le nom de l'action, mentionannt 7/7 (date d'aujourd'hui) ancre cette culture de lecture en public, 7 jours sur 7! Nous n'avons rien à envier à nos amis de l'autre rive!


Road to Tunisia : Premier Anniversaire et.. Bilan

Voici une communauté qui vaut bien le détour! En l'espace d'un an d'existence, Road to Tunisia, initialement appelée Road to Russia à l'occasion du Mondial 2018, a évolue vers un groupe sans limites ni frontières, accompagnant nos différentes sélections nationales dans leurs périples continentaux et internationaux!

Le nom de la communauté a constamment changé suivant les compétitions auxquelles elle s'intéresse. Au passage, le groupe a mis le cap sur le Denmark quand il abritait le championnat du monde du Handball. Aujourd'hui, c'est au tour de l'Egypte d'être dans le collimateur de cette pétillante tribu de supporters qui ne cesse de s'élargir.

Ce qui est bien formidable dans cette affaire, c'est bien le caractère patriotique et responsable dégagé par les responsables du groupe qui sont au nombre de cinq. Nous avons toujours été témoins de l'effervescence entourant les clubs sportifs, mais nos sélections nationales n'ont pas eu droit à tant d'attention ces dernières décennies. encore moins pour les disciplines autre que le Football.

Seul souhait : nous aurions aimé que les administrateurs animent aussi la page officielle de la communauté qui est restée inactive depuis son lancement il y a un an. Pages et groupes sur Facebook ne se substituent pas, ils se complémentent! Une page soignée pourra constituer une véritable vitrine de nos fidèles soudés autour de nos formations nationales. Nous imaginons cette page partager les meilleurs moments marqués par le "13ème joueur" qu'est le public, tel un véritable média fait par les supporters, et pour ces derniers, sans oublier le monde qui découvre notre pays à travers ces détails...

Plus loin encore, pourquoi pas un joli portail qui soit accessible à tous les passionnés de nos sélections, qu'ils soient sur Facebook, ou non! Nous avons l'impression que ce réseau social continue à totaliser, en Tunisie, la quasi majorité des belles initiatives, et nous trouvons cela bien dommage.


66kif.tn : Un véritable Régal digital au service du Bon Vivant Tunisien

Le journal de la semaine est une invitation à l'évasion et au ressourcement, et il porte bien son nom!

66Kif vous accompagne vers les coins et les recoins de la Tunisie, combinant des activités aussi diverses que les randonnées, le camping, les festivals et les séjours classiques.

A l'origine, et jusqu'à ce jour semble-il, 66Kif est une initiative individuelle émanant du journaliste et vidéographe Yassine Redissi.  Or, ce blog prend l'air d'un véritable média qui soigne les moindres détails, fond et forme!

En vous inscrivant à la lettre du site, vous recevrez de temps à autre des recommandations et des conseils pour préparer à bien vos escapades dans la nature, ou simplement pour dénicher une bonne affaire. Et pour cause, 66kif.tn aurait ficelé divers partenariats commerciaux pour offrir telles cadeaux à ses fidèles, et pour monétiser ses efforts soutenus.

Outre ses billets, ce blog qui se définit comme le guide de survie du bon-vivant tunisien est aussi un projet de web TV dont les épisodes constituent de véritables reportages défiant espace et temps. Ainsi, en scrutant la chaîne YouTube du site, vous pouvez revivre une journée aux confins de la Ghriba célébrant son pélérinage, ou encore vous immerser dans l'univers magique des légendes urbaines de la médina de Tunis et du village perché de Sidi Bou Saïd.

Malgré son caractère individuel, ce projet n'a pas manqué de s'associer à d'autres producteurs de contenu à l'instar de l'excellent coin du web "We Capture You" qui fournit des vues inédites de notre pays grâce aux drones.


Un CV pas comme les autres grâce à l'infographie : le cas de Marissa Mayer

L'inspiration de la semaine est soufflée par un CV qui sort de l'ordinaire!

S'étalant sur une page unique, ce document ô combien convoité invite l'employeur potentiel à balader un regard agréable sur les différents atouts et particularités de la candidate, Marissa Mayer.

La conception graphique est à la fois osée et sobre, aménageant astucieusement un espace réduit pour mettre en valeur des thèmes aussi variés que l'expérience professionnelle, l'enseignement, mais aussi les valeurs et la mission de vie de la candidate qui se voit ainsi conférée de l'authenticité et de l'originalité.

Avec une pièce d'art pareille, un(e) candidat(e) peut être sûr(e) de.. "sortir du lot", sachant le nombre inimaginable des demandes d'emploi et de la concurrence croissante observée par rapport aux volets expérience et formations.

Et comme pour reprendre le jargon de l'école, un CV si bien présenté aurait 2 points supplémentaires d'appréciation.


pour agrandir le CV, prière cliquer sur la photo


Finalement, il ne s'agit là que d'un exemple parmi des centaines de documents ayant épousé le style dit "infographie". Le CV de Marissa a toutefois créé le buzz en se présentant tel un miroir de la personnalité de sa protagoniste.

Nous invitons vivement tous les nouveaux venus au marché d'emploi d'oublier les supposés "templates" et modèles de CV, chaque document est unique à l'image de son propriétaire!

Bien entendu, certaines institutions requièrent un document au format prédéfini afin de faciliter le tri des centaines de demandes. Hormis ces cas particuliers, faites confiance à votre particularité, et donnez libre cours à votre imagination!


Fragments d'enfance reconstruits par Catharsio

Notre pause hebdomadaire aux confins du monde créatif nous emporte dans un authentique voyage du temps.

"Fragments d'enfance" est un projet enfanté par l'équipe Catharsio qui a revisité pour vous certains objets emblématiques ayant marqué les enfants des années 90s.

Des compositions soigneusement préparées et photographiées mettent au grand jour des jouets qui ont fait le bonheur de générations bien avant la naissance d'Internet.

En défilant ces clichés, nous avons comme l'impression de visiter un musée rétro de ladite époque. Et pourquoi pas un musée en vrai! Ce projet-maquette pourraît constituer le noyau d'une entreprise plus large. Sous d'autres cieux, la culture des années 90s évolue vers une véritable attraction à l'instar du musée des jeux vidéos de Berlin.

Pour découvrir ou redécouvrir cet univers à la fois lointain et contemporain, rendez-vous sur cette adresse.


Angry Earth : Quand il faut caricaturiser

Nous renouons notre rendez-vous avec la créativité drôle, pas si drôle que ça..

Cette série de caricatures amusantes à première vue nous renvoie l'image d'une Terre qui en a marre de l'irresponsabilité de ses occupants les plus intelligents et les plus capables, en l'occurence l'espèce humaine.

Déforestation effrénée, surplus de plastique, extinction provoquée de nos cohabitants, et bien d'autres soucis d'actualité ont été mis en image par l'artiste illustrateur František Czanner qui explique son projet en ces termes :

Why cartoon project ANGRY EARTH ? Because one picture is more than 1000 words. Each of us is capable of changing something, as our daily decisions leave traces on the environment. 

Ce projet artistique continue à défrayer la chronique à un rythme quasi hebdomadaire, au rythme des défis et des malaises manifestés par notre planète mère. Une chose est sûre, l'humour noir projeté par ces caricatures a plus de chances de s'ancrer dans les esprits, en vue d'une nouvelle éducation environnementale.

Enfin, la présente initiative en rappelle une autre, nous avons vu comment certains caricaturistes ont donné le pouvoir à nos voisins des différentes espèces animales,


Lost in Tunis : à la quête des trésors cachés de notre patrimoine bâti

Pour la promotion de la destination Tunisie, l'ambassadeur de la semaine est porteur d'un projet d'une autre nature.

Lost in Tunis, blog-photo animé par Mourad Ben Cheikh Ahmed, part à la rencontre des monuments délaissés dans les coins et les recoins de la médina de Tunis, nous emportant dans un voyage dans le temps, source d'émotions mitigées, partagées entre admiration, nostalgie, mélancolie et révolte.

Et pour cause, la totalité des bâtiments visités par le photographe sont de véritables joyaux de l'architecture médievale, moderne et contemporaine de notre ville millénaire. Pour certains, il s'agit de palais au passé glorieux régléguées aux oubliettes, mais pas pour autant épargnées de l'attention des chasseurs aux trésors qui ont pillé ces bâtisses de leurs céramiques et autres richesses inestimables.

Le voyage offert par Lost in Tunis semble infini, tellement notre médina regorge de trouvailles insoupçonnés à l'extérieur. Ce blog qui anime également les réseaux sociaux, Facebook et Instagram, nous invite à promener un regard différent et curieux sur les murs muets mais chargés d'histoire qui nous rencontrent tous les jours.

Enfin, pour finir avec une note positive, Lost in Tunis a généreusement valorisé certains endroits qui continuent heureusement à servir, à l'instar de l'Hôtel de charme "Tour Eiffel", au point de donner l'envie de s'y évader. Certains clichés panoramiques du centre-ville sont pris à partir d'angles et de toits jamais explorés par les cartes postales. C'est un regard nouveau que nous portons sur notre ville à travers les prises de Mourad Ben Cheikh Ahmed.

Nous avons également apprécié l'aspect informatif de ce projet dont le blog s'étale sur l'histoire de certains monuments, nous citons la cathédrale orthodoxe de Tunis. Les descriptions sont relativement concises, laissant certains lecteurs sur leur fin, nous souhaitons ainsi voir une collaboration jaillir entre ce blog photo et un autre dédié à l'histoire des monuments, de sorte à nous offrir une encyclopédie urbaine alternative.

Enfin, notons que ce genre de vadrouilles, communément réduit au terme "urbex" (urban exploration), est en passe de devenir une activité et une spécialité à part entière sous d'autre cieux, développée aussi bien par des photographes individuels que par des groupes d'explorateurs.



Discover Beja : un coin du web qui porte bien son nom

Durant nos vadrouilles virtuelles habituelles, un coin a attiré toute notre attention sur Instagram : Discover Beja est un compte qui ne cesse de nous émerveiller au gré des jours avec des clichés aussi surprenants les uns que les autres, faisant une ode à la richesse du légendaire "grenier de Rome".

Discover Beja est une initiative privée, probablement individuelle, qui met en relief l'architecture, l'histoire, la nature, la campagne, et même la joie de vivre des habitants de Beja et ses environs.

Fait insolite : le nom de ce compte en rappele un autre : Discover Tunisia, le fameux projet d'Etat relevant de l'Office National du Tourisme. Force est de constater que nous n'avons jamais connu Beja assez. Discover Beja honore bien son nom, et vous fait (re)découvrir des charmes insoupçonnables de la région. Des monuments emblématiques tels que le "Cinquième Pont" sont embellis grâce à des prises d'artistes.

Nous ne pouvons en dire plus, nous laissons la parole aux photos que vous pouvez suivre sur cette adresse.


Create your Joy : projet photographique qui cherche à s'envoler

Nous continuons notre "surfing" à travers les coins du web qui regorgent d'initiatives essayant, chacune à sa manière, de promouvoir la destination Tunisie auprès du Monde et.. et de ses citoyens en premier!

C'est le cas de cette page Facebook qui soufflera bientôt sa première bougie, au nom de "Create your Joy", lancée par Marwene Baccouche.

Particularités du projet ? D'une part, la page s'efforce de renseigner les internautes sur l'histoire, souvent méconnue, des endroits visités et capturés par le photographe. A titre d'exemple, les clichés du village amazigh Zriba Olya ont été agrémentés par cette brève présentation.

Mais surtout, "Create your Joy" porte bien son nom, en invitant solonellement Tunisiens et citoyens du monde férus de la découverte à s'organiser autour de ce projet qui prendra bientôt des... ailes!

Et pour cause, Marwene Baccouche ne cache pas ses ambitions d'organiser le premier évènement de skydiving en Tunisie, une aventure qui assure l'envolée de.. l'adrénaline!

Pour info, cette discipline de plus en plus prisée à travers le monde fut longtemps attendue en Tunisie, il y avait même une communauté créée via l'association Tunisia Skydiving sous l'égide de la Fédération Tunisienne des sports aéronotiques.

Cette attente est aussi perçue du côté des visiteurs potentiels de notre destination, du moins sur le fameux forum mondial Tripadvisor où la question sur l'existence de cette activité a été posée.

Enfin, un clin d'oeil au nom du projet qui astucieusement marié l'anglicisme "Joy" à son équivalent en Tunisien : "Jaw - جو".  Wait n' See!


People of the Mediterranean : un projet fédérateur des jeunes voisins par Annett Räbel

Pour cette semaine, l'ambassadeur de la destination Tunisie nous vient.. de l'autre rive de la Méditerranée! 

Annett Räbel, une Allemande spécialiste de la communication et grande passionnée des langues latines et de l'héritage culturel méditerranéen a eu l'idée de lancer un projet d'interviews, à l'image de Humans of New York, pour mettre au grand jour la richesse humaine dont regorgent les pays du bassin. 

La protagooniste du projet s'est réjouit du soutien de deux de nos compatriotes, Roua Belghaleb et Ines Hamdi qui veillent à la transcription et à la vérification des histoires inspirantes racontées par des Tunisiens dans moult domaines et univers centrées sur l'art et le patrimoine. 

People of the Mediterranan, tel que baptisé par Annett, évolue parallèlement sur différents réseaux sociaux à l'instar de Pinterest où vous pouvez voyager d'un pays à un autre autour du bassin grâce à des collections soigneusement préparées.

Ce projet documentaire et fédérateur des jeunes voisins a toutefois certain penchant pour la Tunisie, au vu de la place accordée aux clichés de notre paradis sur Instagram, ainsi qu'aux portraits interviewés sur Youtube.

On ne peut s'estimer plus fiers et plus chanceux de bénéficier d'une initiative aussi bienveillante et sans frontières, qui promeut astucieusement nos atouts auprès d'un voisinage qui s'est laissé imprégné par les stéréotypes réducteurs ces dernières années. 


Cap sur le hub Open Data du Ministère des Transports de Tunisie

Les outils pour le citoyen riment souvent avec le quotidien de ce dernier qu'on cherche constamment à optimiser et à rendre plus pratique. Le transport émerge ainsi comme un des applications phares.

Il y a quelques semaines, nous avons passé en revue l'excellent projet pilote Djerba Bus qui a brillamment exploité des données préciseuses et actualisées sur les transports publics de l'île en les transformant en un guide instantané des voyageurs. Et si nous partons un peu plus loin, à la quête de ces fameuses données ouvertes qui ont permis le développement d'un outil aussi utile ?

Nous avons mis le cap sur data.transport.tn, le dernier des portails open-data lancés par l'administration électronique du gouvernement.

Fxtop.com : Regard instantané sur l'historique du taux de change des monnaies du monde

Avoir le taux de change en un clic, c'est bien, en consulter l'évolution dans le temps, c'est encore mieux!

Combien de fois un professionnel a eu besoin de jeter un coup d'oeil rapide sur la valeur d'une devise à un moment bien donné du passé, pour des fins d'analyse ou de comptabilité..

Nous avons testé pour vous le site-outil Foxtop.com qui passe en revue toutes les devises du monde au jour près.

Outre sa machine à remonter le temps, le site génère des graphiques automatiques résumant l'évolution de différentes paires de monnaie - au choix - sur des intervalles allant d'un trimestre à deux décennies, remontant jusqu'à l'année 1990.

Quid de la crédibilité des chiffres ? Le site en question a constamment fait partie des références bibliographiques de nombre d'études académiques, de revues scientifiques ainsi que de l'agence France Presse AFP, des liens "backlinks" sont fournis sur cette adresse.

L'ergonomie du site laisse à désirer, nous avons l'impression que Fxtop.com n'a pas fait peau neuve depuis son lancement, il y a.. 18 ans! Toutefois, ce coin reste parfaitement consultable sur les tout petits écrans.


Archnet : Voyage spatio-temporel à travers l'architecture islamique en vénérant la méthodologie scientifique

Nous avons redécouvert la semaine dernière la première encylopédie citoyenne dédiée au patrimoine bâti de la Tunisie. Aujourd'hui, nous proposons de faire un focus sur l'évolution de l'architecture islamique dont les manifestations témoignent d'une forte influence mutuelle à travers le temps et l'espace..

Nous avons revu pour vous Archnet, une encyclopédie graphique par excellence qui retrace cette partie de l'histoire en Tunisie et ailleurs avec une ergonomie distinguée.

En scrutant les innombrables collections proposées sur le site, vous pouvez choisir d'atterir dans un endroit à une ère bien donnée, pour vous retrouver quelques minutes plus tard dans un autre espace-temps, grâce aux méta-données soigneusement choisies pour décrire les différents monuments référencés sur cette encyclopédie.

Bien évidemment, la Tunisie est à l'honneur avec quelques dizaines de sites classés et documentés, sans oublier les constructions pré-islamiques (exemple) qui n'ont pas été épargnés par Archnet, conscient de la continuité et de la complexité de l'histoire de l'humanité.

Ce site demeure une excellente référence bibliographique à ceux qui souhaitent se pencher sur l'histoire islamique en arborant une approche méthodologique et scientifique qui donne la parole aux pierres plutôt qu'aux récits déformés, volontairement et involontairement, d'une ère à une autre.



Edifices et Mémoires : le porrail collaboratif de la Mémoire architecturale collective

Poursuivant notre vadrouille hebdomadaire des outils pour le citoyen, nous nous proposons de faire une arrêt sur ce musée du web : Edifices-et-Memoires.com.

S'appuyant sur la puissance des technologies de cartographie, ce coin nous étale la richesse architecturale incroyable de la Tunisie en deux clics. Le mode d'emploi est des plus simples : il suffit d'agrandir la région voire le quartier qui vous intéresse pour y découvrir les différentes perles découvertes jusqu'au là.

Cerise sur le gâteau : ce site ambitionne d'émerger comme une encyclopédie ouverte et collaborative où tout chacun peut, moyennant un compte d'utilisateur, partager des joyaux méconnus de notre patrimoine bâti, honoré par une jeune communauté (dont voici le groupe sur Facebook) de plus en plus large, composée aussi bien d'architectes et d'urbanistes que des passionnés du legs culturel de notre pays.

Par patrimoine bâti, nous faisons référence à tout bâtiment ou structure dont la valeur est.. inestimable, faisant abstraction de la période dans laquelle il a été construit. On parle de plus en plus souvent du patrimoine contemporain remontant aux 19ème et 20ème siècles.

Plus loin encore, le fameux Hôtel du Lac, devenu figure emblématique de la ville moderne de Tunis, a fait l'objet d'une vive campagne de soutien initiée par la même communauté "Winou el Patrimoine".



3dStore.tn : la première communauté tunisienne dédiée à l'impression 3D

Cette semaine, notre vadrouille à travers les vitrines digitales de la toile tunisienne nous emporte dans un coin du futur.. 

3dStore.tn est un projet lancé depuis près de trois ans, surfant sur la vague de cette nouvelle technologie qui est en train d'être généralisée et démocratisée.

Avant d'être un store, le site a pensé à constituer un noyau solide d'utilisateurs de tous les domaines d'application possibles, en leur offrant gratuitement une panoplie de fichiers prêts à être imprimés.

L'idée est plus que louable, et la stratégie ficelée pour ce faire nous semble pragmatique et prometteur. Bien malheureusement, pour des difficultés dont nous ignorons encore les détails, le catalogue offert par 3dStore.tn reste au-deça de ses promesses. Nous aurions aimé voir un espace collaboratif qui assure l'alimentation continue de ce hub créatif qui se veut unique.

Nous sommes persuadés que notre scène digitale tunisienne regorge d'artistes impregnés par la magie de la 3D, il ne manque que les motiver à publier leurs travaux sur cette plateforme dont le potentiel est tout juste inestimable, et pour cause, l'impression 3D constitue l'un des leviers de la nouvelle révolution industrielle dans le monde entier.

Par ailleurs, l'équipe du projet 3dStore.tn a pensé à des univers aussi divers que la bijouterie sur mesure, la décoration d'intérieur ou encore les jouets. Nous vous laissons imaginer l'extension de la valeur ajoutée qui pourrait être apporté par cette plateforme dans un marché en perpétuelle évolution.

Plus loin, 3dStore.tn a toutes les chances de tracer son chemin hors de nos frontières, si seulement il réussit à honorer sa vocation de communauté et de hub.

Le projet est géré par une équipe d'au moins quatre créatifs à savoir : Hatem Boukhit, Mahmoud Gharbi, Mustapha Chaieb et Majd Msahel. Bon Vent!



Big Wave : exemple du journalisme alternatif régional

Tunisian playing Cards - un projet artistique qui promet

Loin, bien loin du brouhaha du Facebook et Instagram, quelques perles tunisiennes font irruption sur la toile sur frontières. C'est le cas de cette nouvelle conception fin prête des figures emblématiques des jeux de cartes...

Mohamed Amine Jouini, porté par un de ces moments d'inspiration, a donné libre cours à sa plume.. digitale pour nous offrir toute une maquette révolutionnant et "tunisifiant" le design inchangé des jeux de cartes depuis des lustres.

Ce projet travaillé dans ses moins détails comme vous pouvez le constater sur l'image suivante, est resté - au moins à ce que l'on sache - sur les rangs du site Behance. Nous aurions tellement aimé voir cette germe grandir et évoluer vers un tout un projet qui saura non seulement rémunérer le talent créatif de l'artiste, mais aussi.. promouvoir astucieusement notre image de marque auprès d'un monde de plus en plus enclin aux stéréotypes mesquins.

Imaginons un instant ces amoureux de la Tunisie, une fois rentrés chez eux, s'adonner avec leurs amis à un tel jeu de cartes dont les figures mettent en relief notre particularité culturelle, Ces illustrations finiront par s'ancrer dans l'inconscient des gens autour du monde qui sera impregné par la délicatesse tunisienne.


cliquez sur l'image pour l'agrandrir


Ce talent a été découvert et relayé par notre amie Raya Ben Guiza il y a un bon moment, nous jugeons plus que nécessaire de braquer les lumières, encore et toujours, sur une création aussi intemporelle qui n'attend qu'autant de créativité et de générosite de la part de notre jeune industrie créative et cultuelle..

Pourvu qu'il y ait une suite!



Lost and Found : un exemple de solidarité sans limites

L'année universitaire annonce sa fin et pour certains, la consécration d'un long périple studieux.

La fameuse toge réservée à la cérémonie de la remise des diplômes (pour en savoir plus sur les origines) est devenue coutume chez nous ces dernières années au point qu'une certaine mère, soucieuse de faire plaisir à sa bien-aimée, a lancé un appel  désespéré sur le groupe Lost & Found Tunisia, espérant emprunter cette tenue si convoitée.

Les réponses ne se sont pas fait attendre. Dizaines d'offres aussi généreuses les unes que les autres ont émané de la communauté solidaire et citoyenne Lost & Found. Cette affaire anodine démontre que malgré tous les doutes plantés par le chaos et l'individualisme à outrance de ces dernières annés, le Tunisien est toujours capable et désireux de provoquer un véritable élan de solidarité sans limities. Cet exemple n'est ni le premier ni le dernier, nous souhaitons seulement voir notre société aussi soudée, partout et en toute circonstance!


Ne jette pas ton mégo.. une campagne qui fait ravage

La tant attendue saison de la récolte a commencé, et les incendies aussi... Tout au long des dernières semaines, nous avons tous vu  avec amertume et indignation des centaines de nos hectares dorés partis en fumée...

Les causes de ces catastrophes à répétition sont bien multiples, favorisés par la chaleur et l'air sèche mais... il se trouve que la responsabilité humaine soit souvent le premier déclencheur, l'acte peut être prémédité et malsain mais aussi... insouciant, ce qui est généralement le cas.

Ce fléau n'épargne aucun pays. L'Irak par exemple a été touché par des incendies d'une ampleur dévastatrice, ce qui a motivé certains activitses sur les réseaux sociaux à concevoir et à partager une campagne de sensibilisation que nous jugeons universelle et impactante, nous avons voulu la relayer à notre tour.

Les affiches suivantes ont fait le tour de la toile au delà des frontières, et nous sommes parvenus. Le message nous semble pertinent, choquant, invitant tout citoyen fumeur à repenser à son acte anodin de jeter son mégo. 



Djerba Tunisie Max FM Lagos

Tout en poursuivant notre tournée du monde à travers les publications consacrées à la destination Tunisie, nous avons découvert avec surprise un reportage passé sous silence.

Quelques semaines auparavant, au beau milieu de l'hiver, Djerba n'a pas manqué à faire la une sur Max Fm, une radio prisée de Lagos avec ses 122 milles d'abonnés sur Twitter. La station

Voici le texte du tweet honorant notre île des rêves en direct, exhortant les auditeurs à passer à l'action et planifier leurs vacances :

Right now we are in the beautiful Island of Djerba located in Tunisia with the #RadioEnchantress @ShineBegho on #MaxHits. 
See for yourself and talk with your next travel agent of a vacation at #Djerba. 
#TimeTravelThursday #MaxFM #Vacations #vacationmode #vacationspots



La semaine dernière, nous avons vu la portée incroyable donnée à notre destination grâce à la bonne impression laissée auprès d'un visiteur pas comme les autres, suivi par 2.3 millions sur YouTube. Il importe donc de capitaliser sur la qualité de notre accueil, cet atout qui nous distingue de bien d'autres pays touristiques, loin de toute considération raciale. Nous le soulignons au vu des tristes incidents qui nous ont coûté du bad buzz tout au long des dernières années.



El Jem accueille... 354 milles personnes!

Vous l'avez bien lu, notre amphithéâtre historique, vieux de plus de 16 siècles, accueille 354 milles au moins sur... Instagram.

Il y a quelque temps, notre pays a compté parmi ses visiteurs un voyageur du monde comme bien d'autres au nom de Jehad Hattab, un Jordanien suivi par.. tenez-vous bien, 2.3 millions d'abonnés sur YouTube.

Au terme des ses vadrouilles à travers quelques coins de notre paradis, le blogueur a partagé quelques de ses clichés sur Instagram, le réseau de plus en plus prisé par les voyageurs et les amoureux de la nature et de l'architecture. Ci-joint un aperçu de la photo virale de notre "colizée", deuxième de son genre dans le monde entier et mieux préservé que le Colizée de Rome.


Plus de 19 milles appréciations ont suivi jusqu'à la date d'aujourd'hui. Au delà du cliché, c'est le témoignage concis et poignant qui nous a interpellé, une des meilleures formes de publicité de la destination Tunisie grâce à la beauté et à la diversité de ses sites, mais surtout, grâce à l'accueil réservé à ses invités. Dans tout voyage, la dimension humaine est celle qui marque le plus, c'est grâce à l'impression laissée par l'hôte que les souvenirs de nos touristes pusisent être ancrées à jamais!

Fièrement!


Tunisia Therapy : Un bouquet d'Art au service de la destination Tunisie

Nous poursuivons notre vadrouille à travers les coins du web qui présentent notre paradis au monde entier.

Il y a peu, nous avons découvert le compte d'un photographe, au nom de Ahmed Ghrib sur Twitter et sur Instagram, défilant des clichés superbes de notre contrée. Jusqu'au là, l'initiative est aussi bien louable que familière, au vu de l'essor de la photographie pour la Tunisie.

Mais en jetant un coup d'oeil à la chaîne Youtube de l'artiste, nous avons en découvert bien d'autres facettes et tout un concept qui promet.

Tunisia Therapy marie photographie, musique et pensées.. pour faire découvrir les coins et les coins de la Tunisie aux innombrables visiteurs virtuels et.. potentiels.

Faut-il préciser que les morceaux - appartenant à divers musiciens de renommée mondiale - sont joués par la guitare du photographe. Au delà de cette véritable symphonie artistique, nous apprécions le potentiel marketing de "Tunisia Therapy" : D'abord, notre ambassadeur a astucieusement réussi à créer continuellement du contenu sur Youtube sans pour autant être un vidéographe, moyennant une simple conjugaison de ses différents talents. De plus, le choix des titres des vidéos nous semble bien réfléchi, favorisant la visibilité de cette jeune "web Tv" qui promeut notre destination et notre image de marque.

Et ce n'est pas tout! Nous avons découvert au fil des séquences un livre du même artiste intitulé "A dip in my ocean: Poetry and Prose" qui est de surcroît vendu sur.. Amazon!

Et comme pour satisfaire à tous les goûts, notre ambassadeur Ahmed Ghrib partage des fragments de ses écrits ainsi que ses photos de la Tunisie imprimés sur des mugs, vendus à l'international via cette boutique en ligne.

Nous constatons la réunion de plusieurs ingrédients d'un véritable projet de promotion de notre destination où l'art et le business vont de pair. Bon vent!