Application Jam3ti : le Facebook tunisien des écoles et universités

Dans quelques jours, la vie estudiantine sera pleinement de retour dans tous les établissements du pays. Au cours de la préparation de la rentrée, l'information prime notamment quand on rejoint telle ou telle institution pour la première fois.

Bien malheureusement, rares sont les sites ou les pages de ces établissements qui donnent des réponses à tout.. Quoi de mieux que d'aller se renseigner auprès des anciens ou des nouveaux camarades ?

Partant de ce constat, Adam Kouki, développeur, a pensé à ficeler Jam3ti, une application mobile qui ambitionne de favoriser les échanges entre étudiants par établissement.

L'aspect esthétique de l'interface nous semble fort élégant, sans encombre, tout comme l'ergonomie qui ne vous demande que trois actions au plus pour vous retrouver dans le salon de discussion de votre propre école ou faculté. Quel avantage concurrentiel par rapport aux groupes Facebook dont disposent les différentes écoles ? L'anonymat, en un seul mot!

Certaines vous le diront : les groupes de discussion sont perçus par certains comme des lieux de drague voire d'harcèlement, c'est bien la face triste de ce réseau tellement prisé par nos internautes.

Sur un autre registre, les critiques émises par les étudiants d'un certain groupe d'école ont été mal accueillies par certains enseignants et membres du staff administratif, membres du groupe, entraînant une susceptibilité et des complications tout juste absurdes.

C'est là où Jam3ti peut s'imposer comme une sérieuse alternative. Toutefois...

La communication sur Jam3ti nous semble insuffisante. Nous avons bien cherché, le projet ne dispose pas encore de sa propre page sur les réseaux sociaux pour se présenter, encore et encore, jusqu'à ce que ce projet s'enracine dans les habitudes des internautes pour se substituer au sacro-saint Facebook. Nous voulons bien voir des initiatives pareilles qui osent surgir et exister dans une ère où le premier réseau social du monde semble totaliser les réflexes de nos internautes.

Ironie du sort : Ce Facebook a fait ses tout premiers pas en tant que simple réseau d'étudiants. Pourvu que le développeur ne s'arrête pas aussitôt, et envisage des versions plus sophistiquées tout en chérissant la communication.

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes