Des idées pour faire avancer la Tunisie : un think-tank citoyen et participatif

C'est le Jour J - Election Day - les Tunisiens vont droit aux urnes pour élire leur nouveau président, aspirant à un avenir meilleur après des années de tumulte, d'incertitudes, de rêves et déceptions.

Conscients des prérogatives limitées du chef de l'Etat, et des compétences larges mais fortement compromises du prochain gouvernement, au vu d'un échiquier politique instable voire déstabilisant, les citoyens ont trouvé refuge dans la société civile et.. entre les filets de la toile où ils sont tissé des communauté pour mettre à jour leurs idées, propositions et critiques par rapport à cette Tunisie qui recherche ses repères.

Nous avons déniché pour vous ce groupe au nom prometteur "Des idées pour faire avancer la Tunisie", fédérant près de 8,000 internautes. A l'épineuse question énergétique, nous retrouvons moult contributions aussi instructives les unes que les autres, partageant des inventions, des chiffres, des expériences entamées dans d'autres pays, etc.

Bien malheureusement, cet espace de réflexion et de partage s'est laissé envahir par le tic-au-tac à la vie politique et ses minables affaires. Nous aurions aimé que le débat au sein du groupe soit modéré et encadré, en proposant un nouveau sujet chaque semaine à titre d'exemple.

Mieux encore, pourquoi pas planifier des rencontres afin de cimenter cette bonne volonté citoyenne! Certains autres groupes sur Facebook (autour de la photographie, les arts culinaires, ..) n'ont pas hésité à proposer des évènements à leurs disciples pour qu'il se connaissent mieux, et s'engagent encore mieux!

Enfin, notons que d'autres groupes ont vu le jour sur Facebook partageant les mêmes idéaux, nous citons : "Idées pour la Tunisie", "Idées pour sauver l'Economie de la Tunisie" ou encore "Vues et propositions pour la réforme éducative en Tunisie". Des initiatives pareilles, il y en avait tellement dans les premiers jours et semaines suivant la Révolution du 14 Janvier 2011. Hélas, la plupart de ces ruches ont connu le triste sort de l'abandon ou de changement de vocation pour devenir des espaces où on se contente de réagir à l'actualité au lieu de produire des idées.


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes