Nous avons feuilleté l'album d'histoires The Tunisians

L'ambassadeur de la semaine n'est autre que cet album aux mille et une histoires de Tunisiennes et de Tunisiens évoluant dans moult domaines et appartenant à différents pans de notre société.

Au menu de chaque publication :
- Un sourire irradiant mis en valeur par une photographie,
- Un récit inspirant en trois langues.

The Tunisians agrémente nos fils d'actualité sur Facebook et Instagram où le projet a pu fédérer près de 55 mille abonnés jusqu'à aujourd'hui.

Non sans curiosité, nous nous demandons quelle est la part des internautes étrangers parmi les fans des.. Tunisians! Car, nous croyons fort qu'un album aussi varié qu'authentique constitue la meilleure "publicité" de tout une nation, au-delà des clichés aussi beaux soient-il de nos paysages naturels et de notre patrimoine bâti.

The Tunisians chatouille les émotions de tout chacun, d'abord en misant sur le sourire si bien capturé, et puis en mettant en avant une histoire qui déborde d'espoir et d'enthousiasme, montrant que l'impossible n'est pas.. Tunisien!

Nous apprécions particulièrement la diversité extrême des profils présentés : les entrepreneurs, mais aussi les étudiants, les artistes, les petits métiers, et même les chômeurs. Il ne s'agit pas d'un défilé de success-stories, mais plutôt d'un miroir si sincère des aspirations de nos concitoyens tantôt réussis, tantôt à la marge. Les Tunisiens les moins chanceux ont tout de même leur mot à dire, comme c'est le cas de ce chômeur qui déplore un certain jugement injuste de la société. Quid de l'anonymat ? Parole aux protagonistes du projet :

Dans un soucis de respect de la vie privée nous évitons de rendre publique les coordonnées et les noms des personnes que nous prenons en photo. Si vous avez besoin d'informations, n'hésitez pas à nous contacter par message privé.

Janvier dernier, ces innombrables histoires ont été compilés dans un recueil à la couverture élégante, portant le même nom, et disponible sur la librairie en ligne Manuskri dont voici notre revue.

Comment évaluons-nous ce projet ? Que des appréciations aussi bien pour le fond que pour la forme, mais.. la dernière publication du projet sur les deux réseaux sociaux date de.. décembre dernier jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. Le projet semble avoir été clôturé fin 2018 avec l'édition de son livre, et c'est bien dommage. Il nous semble que l'essence même de cet album est d'être alimenté indéfiniment, sans répit, pour nous inviter tous les jours à prendre cette pause méditative.

Nous comprenons qu'il peut y avoir des contraintes budgétaires ou contractuelles, mais comment peut-on rompre aussi brutalement le cours d'histoires qui ont tant illuminé nos journées ? Pourquoi ne pas "ouvrir" ce projet au grand potentiel et bénéficiant déja d'une large base d'abonnés, ainsi pour en assurer la pérénite ?



0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes