Chnowa Barnemjek ? Le comparateurs des Candidats à la Présidentielle 2019

A trois jours d'un scrutin présidentiel musclé, la campagne électorale n'a pas relevé ses secrets. Ainsi, la quasi majorité de nos candidats continuent à "défiler" jour et nuit sur nos petits écrans, sur les ondes et entre les lignes de nos journaux, tentant d'amadouer nos voix. Or, la vision semble encore brouillée pour nombreux citoyens, et le baromètre politique tel que perçu à travers les opinions exprimées sur la toile est loin d'être stable.

A voir les réseaux sociaux, les récents débats télévisés ont été une matière de distraction et de détente plutôt que d'information. Nombreux sont ceux qui ont critiqué les réponses vagues données prétendants à la Magistrature Suprême, traduisant le manque de préparation des candidats mais aussi.. le caractère flou des questions sélectionnées par les protagonistes de l'émission. Certains journalistes de renommée ont même fait un parallèle entre ces questions et celles posées aux bacheliers...

Face à ce brouillard continu et quelque peu gênant, comment voir mieux ? Les initiatives digitales ont encore une fois fait notre bonheur. La semaine dernière, nous avons revu pour vous Ask the President. Aujourd'hui, nous avons fait l'heureuse découverte cet autre outil d'aide à la décision citoyenne au nom de "Chnowa Barnemjek?" (Quel est votre programme ?).

Nous avons testé pour vous cette perle du web, et nous en sommes plus que satisfaits. Les 26 candidats sont à deux clics, vous pouvez vous informer sur leurs programmes respectifs d'une manière décalée et rapide.

Ainsi, au lieu de vous retranscrire le contenu des affiches électorales, tantôt encombrées et illisibles, tantôt trop simplistes, manquant de profondeur, Chnowa Barnemjek a choisi une approche qui a échappé aux fondateurs de l'émission des débats "Mounathara" : Tous les candidats sont tenus de répondre aux mêmes questions avec quelques mots concis et tranchants.

Mieux encore, cet outil se présente comme un comparateur : Si vous êtes encore partagé entre certtains candidats, vous pouvez en sélectionner deux, après avoir atteri sur la section "Comparer". La plateforme se charge du reste : vous aurez un face à face des réponses des deux candidats, question par question.

Si malgré tout, vous êtes toujours indécis, rendez-vous sur le Quiz du site, là vous êtes appelés à répondre à un nombre de questions sur nombre de sujets. Cinq minutes au plus sont nécessaires pour arriver au bout de ce test qui vous en dira plus sur les candidats avec qui partagent le mieux vos visions dans leur globalité, et par thème, chiffres à l'appui!

En toute transparence, l'outil publie l'algorithme adopté pour le calcul du degré d'affinité.

Enfin, Chnowa Barnemjek n'a pas oublié de s'investir sur Facebook, première source d'information de nos internautes, en y publiant des vidéos où on peut retrouver les mêmes réponses des candidats, exprimées à voix vive par ces derniers. Nous le savons bien, l'expression para-verbale nous en dit beaucoup, inconsciemment, sur le degré de conviction et de sincérité de la personne.

Que saurons-nous souhaiter d'un outil aussi ludique et complet ? Nous aurions juste aimé avoir la possibilité de comparer jusqu'à trois candidats au lieu de deux. Maintenant.. Chnowa Barnemjek dans l'avenir ? Ce serait fort dommage si cette aventure se limite au premier (ou second) tour de la présidentielle. Pourquoi pas généraliser l'expérience et l'enraciner en se retournant aux partis politiques, aux coalitions et aux listes indépendantes à partir du 16 septembre prochain ? L'avenir de notre quotidien aux manquements multiples sera tributaire du nouvel échiquier politique sous la coupole du Bardo et qui sera décidé par le scrutin du 6 octobre.

Plus loin encore, nous recommandons que cette plateforme demeure accessible, quitte à s'investir dans les frais de l'hébergement et du nom de domaine, pour :

1- servir de point de repère afin d'évaluer les futures actions des élus (nous gardons l'espoit que cette plateforme incluera les candidats aux législatives).

2- garder un oeil sur les acrobaties de nos politiciens, qu'ils soient au pouvoir ou dans l'opposition, pendant les cinq prochaines années..

3- et notamment, pour permettre à ce projet de grandir, de gagner en maturité, et de préparer une nouvelle version pour les prochaines échéances électorales. Rappelons que la Tunisie devra tenir ses premières élections régionales, promises par le Chapitre 7 de la Constitution (infographies), afin de poser une autre brique dans le long processus de la décentralisation.

Chnowa Barnemjek.. Longue vie!


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes