Chkoun Na5tar ? L'outil express pour l'aide à la décision de vote

Nous avons fait le tour de MonAuto.tn : Bilan

Tout en poursuivant notre tournée du web marchand de Tunisie, nous nous sommes trouvés en face d'une enseigne de toute autre nature : Mon Auto.

Attirés par son ergonomie simple et élégante, nous nous sommes laissés emportés aux confins de cette boutique en ligne spécialisée dans les accessoires et les équipements pour automobiles. Qu'avons-nous trouvé ?

Une véritable caverne d'Ali Baba, soigneusement repertoriée où nous avons pu nous déplacer souplement entre les différents rayons schématisées par un menu visuel à l'accueil de ce magasin digital. Notre parcours peut être bien plus court et rapide moyennant un.. moteur de recherche intuitif et puissant : Après avoir sélectionné la marque, le modèle et le type de motorisation, nous nous sommes vus offerts une panopolie d'autres options pour affiner notre recherche d'accessoires dont la fourchette de prix.

D'où viennent tous ces composants ? La boutique affiche une dizaine de ses partenaires commerciaux qui alimentent continuellement une offre aussi bien variée qu'accessible, large de plus de 10,000 pièces. Tout n'est pas parfait.

Durant notre visite, nous n'avons pu visualiser les prix de certains articles choisis au pif (exemple). Outre ce critère de choix qui fait défaut, les avis des consommateurs comptent énormément dans la décision d'achat. La rubrique est bien là; en revanche, les avis manquent encore.. Ainsi, il importe d'engager la communauté des visiteurs du site, qu'ils soient clients ou non, pour partager leurs recommandations, de quoi faire le bonheur des prospects hésitants et celui de l'équipe Mon Auto.

Ainsi nous mettons le cap sur la page Facebook de ce commerce exposé à près de 75 mille passionnés jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. Les publications de ce coin débordent de légereté, arrachant le sourire aux internautes avec de l'humour exclusivement.. automobile. Certes, c'est original, mais où sont les promotions, les fiches d'information, les questions-réponses, etc? De plus, la dernière activité de cette page remonte au début de l'année passée.. Nous croyons fort que ce relai pourraît être pleinement exploité, pour profiter à une boutique si bien installée et aménagée.

Nous souhaitons à cette affaire digitale longue vie!



Nous nous sommes invités à Beja Plus, un portail de proximité

Il y a peu; nous avons découvert les profondeurs de la région de Nefza relevant du gouvernorat de Beja, grâce à ce compte Instagram aux clichés inépuisables et surprenants, dont voici notre revue. Nous avons alors exprimé notre souhait de voir projet de photographe muter vers un média de proximité.

Tout au long de nos vadrouilles à travers les plaines dorées du grenier historique de Rome, nous sommes tombés sur un coin d'actualité entièrement dédié à ladite région. Beja Plus compte parmi ces nouveaux médias initiés par les jeunes de la Tunisie à l'aube de sa révolution.

Lancé en 2011, ce portail d'information s'efforce de couvrir des thématiques aussi variées que les affaires locales où l'actualité culturelle et sportive trouve toute sa place, ainsi pour rendre compte du potentiel de la particularité de la région aux yeux de ses fidèles habitants et.. visiteurs!

Beja Plus n'a pas manqué pas de faire un clin d'oeil aux régions avoisinantes du Nord-Ouest tunisien dont le tissu économique se ressemble, tout comme les soucis des citoyens..

A cet égard, nous aimerions voir ce média libre et alternatif relayer haut et fort la voix citoyenne en partageant régulièrement des sondages et.. des pétititions garanties par le nouveau cadre révolutionnaire du pouvoir local. Pour le moment, le site se contente de partager de l'information certes soigneusement triée, mais qu'on peut trouver sur moult autres supports aux moyens plus importants.

Et pourquoi pas faire de cette plateforme un véritable hub associatif, partageant une actualité à la fois inédité et inspirant les valeurs de la citoyenneté. Nous souhaitons tant nous informer sur les prochaines campagnes d'embellissement des quartiers, de nettoyage, de collecte de dons, etc.

Quid de la présence sur les réseaux sociaux ? Nous avons scruté la page Facebook, il en ressort que ce média a su mobiliser ses abonnés en les exhortant à exprimer leurs préférences concernant les élections passées, de sorte à initier des débats fervents de nature à rétablir et à renforcer la conscience citoyenne auprès des jeunes à qui incomble le changement. Beja Plus a également pensé à YouTube où il en a tiré le meilleur profit à la veille des Municipales de 2018, partageant une série de vidéos de sensibilisation faites par les jeunes, et pour les jeunes. Hélas, cette expérience n'a pas été renouvelée cette année.

A travers ses fondateurs et contributeurs avides du renouveau, Beja Plus pourraît jouer tout son rôle de médiation entre une jeunesse insatisfaite et une classe politique pour le moins qu'on puisse dire, pas assez éclairée sur les véritables attentes des futurs bâtisseurs de cette région fertile et de toute une nation.

Beja Plus.. Longue vie!