Une communauté qui encourage à "Devenir donneur d'organes en Tunisie"

Au fil de nos escapades sur la toile, nous nous rendons de plus en plus compte de la bonne volonté manifestée par une frange de cette société capable de faire toujours mieux.. et pour cause!

La question du don des organes, tristement opposée par certains, a été appropriée par le citoyen, en toute spontanéité, outre les efforts louables mais insuffisants d'un Etat non seulement représenté par le Centre National de la Promotion de la Transplantation d'Organes CNPTO, mais aussi par sa politique d'enseignement et de communication, à travers l'école, l'université, sans oublier ce ministère des affaires religieuses - chef d'orchestre des mosquées et des prêches du vendredi - qui continue à se dévouer an après an aux rites du pélérinage et d'El Omra.

Une page a ainsi attiré notre attention, rappelant les vertus de cette pratique qui a le mérite de sauver des vies, rendre l'espoir aux familles, et par dessus-tout, souder une société quelque fois divisée par un certain individualisme illustré à merveille par nos politiques... post-révolutionnaires.

Nous jugeons opportun de promouvoir ce coin que nous souhaitons voir oser davantage pour fédérer des centaines et des milliers de Tunisiens qui adhèrent à la cause, ou qui sont prêts à questionner leurs préjugés infondés. Nous avons d'autant plus apprécié cette initiative pour avoir partagé un formulaire qui fait souvent défaut dans les postes de police, permettant aux citoyens souhaitant mettre à jour leur cartes d'identité nationales d'y rajouter la mention "donneur d'organes".

Sachant que Facebook favorise les publications partagées sur ses groupes, en leur octroyant une meilleure visibilité, pourquoi paslancer un espace d'échange qui sera intimements lié à ses.. fidèles membres! Nous avons vu nombre d'initiatives citoyennes accomplies grâce à l'effervescence offerte par les groupes Facebook à l'instar de Lost & Found ou encore Bouchons d'Amour.

Nous nous permettons de rêver plus grand, espérant voir cette page se doter de son propre site web informatif, à l'image de celui que nous avons revu dernièrement (Rage.tn) ainsi pour palier à la démission de l'Etat en matière de communication.

Plus loin encore, en appuyant cette initiative pour en faire une campagne continue, d'envergure, et qui ne connaîtra pas de frontières.. Nous, Tunisiens, avons souvent fait preuve d'anticipation et d'avancée en matière d'éveil citoyen, pourquoi ne pas pousser notre avantage en dépit d'une"résistance" dénuée de tout sens!

Au(x) protagoniste(s) de cette action fort louale, nous souhaitons beaucoup de perséverance!


Le baptistère de la Basilique St Vitalis déchaîne les passions autour du monde

Hier, nous nous sommes offerts une échappée à Kairouan, cette métropole plus que millénaire, intimiment liée à l'héritage arabo-musulman qui demeure sous-exploité en comparaison avec des contrées semblables du moyen-orient.

Nous avons alors vu comment les enfants du pays, encore une fois, palient aux manquements de l'Etat pour faire la promotion de leurs propres villes et régions.

Aujourd'hui, nous mettons le cap un peu plus loin dans le temps et dans l'espace à travers cette terre plurielle, aux confins de la basilique byzantine de Saint Vitalis au coeur de Sbëitla, havre civilisationnel d'antan rattaché à un gouvernorat des plus délaissés dans la Tunisie d'aujourd'hui.

Ce qui suit fut une découverte pour nous mêmes, Tunisiens : un baptistière parfaitement conservé, déordant de finesse et de beauté, surgit sur la toile étrangère, suscitant l'admiration et la curiosité de quelques centaines de passionnés d'archéologie antique de la planète, comme en témoignent leurs commentaires qui rendent fiers..

La publication virale que vous pouvez consulter sur cette adresse a été partagée près de 200 fois jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes, au sein d'une communauté large d'au moins 312 mille chevronnés et amateurs de l'histoire et de l'architecture. Nous souhaitons tellement voir plus souvent nos joyaux envahir des groupes pareils, afin de faire connaître la Tunisie à sa juste valeur dans un monde de plus en plus enclin aux stéréotypes, mais aussi à la volonté d'en savoir plus sur l'autre.. Autant en profiter!


Kairouan et ses artisans promue sans frontères!

Poursuivant notre quête enchanteuse des initiatives promotionnelles de la Tunisie, nous sommes tombés sur un coin pas comme les autres, chantant une ville et toute une région en particulier dont l'image demeure au-deça de son potentiel touristique.

Kairouan Live est un compte Instagram qui honore les mille et une facettes d'une métropole qui fut jadis la capitale du pays sous différentes dynasties. Architecture, patrimoine artisanale, arts culinaires et joie de vivre sont autant d'univers investis et retransmis par ce coin ambassadeur qui promet avec beaucoup d'amour et d'enthousiasme de faire découvrir notre joyau médieval au monde entier.

Autant nous sommes émerveillés par l'émergence spontanée d'une initiative pareille, autant nous sommes attristés par le silence assourdissant, sévissant depuis trois ans déja. Le compte semble avoir été abandonné bien que ses publications aient connu une certaine viralité.. Pourquoi ?

Nous encourageons vivement le(s) protagoniste(s) de ce projet prometteur à agrémenter de nouveau nos fils d'actualité sur Instagram avec les joyaux de cette ville superbemment photographié par nos artistes, en vue d'honorer le slogan avancé solonnellement.. A suivre!


Sur les bancs de Medrassatouna, une plateforme d'entraide scolaire

Aujourd'hui, nous nous invitons non sans enchantemet dans le monde des bacheliers que nous redécouvrons à l'ère du digital. Au départ, nous nous sommes retrouvés dans un groupe pétllant sur Facebook, partageant à souhait des supports pédagogiques touchants à différents sujets et niveaus de scolarisation.

Curieux, nous avons voulu en savoir plus sur les origines de cette initiative communautaire, épaulée par une page portant le nom on ne peut plus évocateur à des centaines de milliers de parents.. "مدرسة صغيري" ou littéralement "l'école de mon enfant". De là, nous avons pris connaissance de tout un projet éducatif doté de son propre coin sur le web, Madarssatouna.com, centralisant une bibliothèque parascolaire constamment enrichie. Nous l'avons survolée pour vous.

Le contenu est incroyablement abondant et actualisé au gré des jours, s'étalant sur quelques dizaines de pages. Entre les résumés de cours et les épreuves corrigées, nos parents bacheliers ont de quoi se réjouir. Certaines des fiches de révision sont présentées sous forme de cartes heuristiques, de quoi favoriser leur mémorisation d'une manière effective et inspirante.

Parce que nous apprécions l'effort considérable caché derrière une offre pareille, nous souhaitons émettre quelques suggestions pour l'amélioration continue d'une plateforme des mieux actualisées en Tunisie. L'ergonomie laisse à désirer, étant dominée par des bannières publicitaires pour le moins qu'on puisse dire, inadéquates avec l'univers du site.

Nous souhaitons vivement que ce dernier puisse être monétisé et récompensé, par des partenaires commerciaux bien de chez nous : (sites) marchands de fournitures scolaires (nous en avons vu au moins un), maisons d'éditions du livre parascolaire (dont la croissance est attestée par ces chiffres en infographie), librairies, clubs pour enfants, etc.

Les opportunités sont tout juste innombrables, et de nature à enrichir davantage cet havre d'apprentssage et du avoir, pour le bien des protagonistes de ce projet qui mérite de développer son propre modèle économique, pour le bien des élèves et de leurs parents tout comme celui des annonceurs, d'autant plus que cette plateforme repose sur une communauté qui frôle les.. 1 million d'abonnés sur Facebook, réseau social favori des Tunisiens, partagés entre une page et un groupe en parfaite synergie.

Retour à notre "expérience utilisateur", Tandis que le menu nous semble amplement détaillé et aidant, nous aurions tellement aimé le voir reproduit à l'intérieur même de la page d'accueil. Pour l'instant, un visiteur pressé risque de passer à côté du menu, et se lasser des interminables pages ordonnées chronologiquement et qui ne reflètent point les trésors cachés par Madrasstouna, et c'est bien dommage.

Nous nous permettons enfin de rappeler Schoolmouv', cet autre assistant éducatif en ligne que nous avons revu (sur cette adresse) qui s'est distingué de par son ergonomie fluide et séduisante, agrémentée par un contenu aussi bien visuel qu'interactif.

A ce projet qui fait preuve de persévérance, nous sohaitons beaucoup de succès et de perfectionnement!



Création Noblesse : une enseigne artisanale qui ose l'International

Renouant avec notre évasion hebdomadaire aux confins des bazars du net, nous découvrons cette semaine une enseigne pas comme les autres, à mi-chemin entre l'univers créatif de nos artisans, et un monde non moins inspirant du marketing digital.

Création Noblesse est un coin sur Instagram qui se positionne en tant que catalogue de bonnes.. idées, exposant ses joyaux du fait-main avec beaucoup de délicatesse et d'ingéniosité, à l'image de cet article de bureau ou encore cet accessoire alliant originalité et fonctionnalité.

Salma Abid, protagoniste de ce projet qui ravit, a vu ces efforts soutenus récompensés pour faire partie de l'équipe créative d'un blog panarabe dédié aux métiers d'artisanat. Nous sommes bien curieux de voir à quel point cette expérience va colorer et embellir davantage l'aventure entrepreneuriale de notre artiste.

Cette enseigne est décidé à s'affranchir toutes les limites, promettant à ses fans et clients potentiels la livraison dans tous les coins du monde moyennant une commande passée sur Instagram et par là, sur Whatsapp. 

Autant nous saluons le dynamisme de Création Noblesse sur la toile, autant nous l'encourageons à en tirer le meilleur parti, toujours plus! En attendant la mise en ligne de sa propre boutique en ligne qui aurait l'allure d'une caverne à trésors, nous recommandons vivement un partenariat gagnant-gagnant avec des plateformes qui ont fait de la commercialisation du produit artisanal leur cheval de bataille, nous citons Artisanature et l'Espace de l'Artisanat dont vous pouvez consulter nos revues sur les adresses ci-avant.

En épargnant du temps et de l'énergie nécessaires pour ces aspects technique et marketing, notre entrepreneuse continuera à se dévouer entièrement à sa passion et à sa communauté de passionné(e)s de plus en plus large.. autour du monde! Nous souhaitons à Noblesse Création une envolée des plus belles!


Nous avons visionné pour vous 216 TV, un projet médiatique en herbe

A vrai dire, la toile tunisienne  ne cesse de nous émerveiller avec des initiatives médiatiques aussi ambitieuses les unes que les autres.. témoignant de la fibre entrepreneuriale de notre jeunesse révolutionnaire.

Aujourd'hui, nous mettons le cap sur 216 TV, un projet transmédia qui porte bien son nom, fond et forme! De l'actualité exclusivement nationale, toute fraîche et variée, touchants aux différents aspects de la vie politique et culturelle de cette Tunisie qui pétille..

De plus, le(s) administrateur(s) de ce média en herbe affectionne(nt) tout particulièrement le contenu multimédia, déchaînant des interviews et des reportages made in 216TV et publiés sur une page Facebook large d'au moins 70 mille abonnés jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes, outre la chaîne YouTube qui fut particulièrement active à son lancement il y a un an.

Hélas, cette web TV semble être délaissée pour le moment, nous souhaitons vivement sa reprise, suivant le rythme effréné de la page Facebook qui n'a pas perdu de son ardeur. Un travail soutenu sur YouTube ne manquera pas d'apporter ses fruits en termes d'audimat et de.. revenus, et pourquoi pas!

Nous nous permettons de rêver plus grand, en recommandant le lancement du journal électronique indépendant 216TV, pour mettre en valeur son contenu inédit, propre à lui, de sorte à favoriser son référencement sur le long-terme, voire même ouvrir davantage de portes de monétisation. Par ailleurs, le coin Facebook du projet a pu négocier des publications sponsorisées avec certains annonceurs, à l'image de celle-ci.

Doté de son propre site-web, 2016TV pourra enrichir encore plus son offre aux partenaires commerciaux potentiels. Au final, nous voyons dans ce projet médiatique une véritable source d'inspiration à nos entrepreneurs du Digital.. Bon vent!


Le projet créatif de Raghad Al-Awajy : Ode à la beauté de la langue arabe

Dans le cadre de ce coin d'inspiration, nous avons vu à maintes reprises l'engouement de nos créatifs pour la langue tunisienne tout comme l'Arabe littéraire, riche de par son vocabulaire.

Nous avons vu à tout de rôle les créations de Mahmoud Tammam, Think'Ink et Chucky, que vous pouvez découvrir sur les liens ci-avant. Parce que l'imaginaire ne connaît pas de limites, nous souhaitons vous présenter quelques autres joyaux confectionnées par Raghad Al-Awajy, une passionnée saoudienne.

Moyennant de simples manipulations graphiques, l'artiste donne aux mots revisités tout leur sens, de la manière la plus naturelle et ingénieuse. Nous ne saurons en dire plus, nous laisson la parole aux visuels.. véritables chefs d'oeuvres.. Bonne inspiration!


Coin vert pour l'échange des graines, des boutures et des plantes

Nous poursuivons notre quête hebdomadaire des actions engagées qui inspirent et qui enchantent sur la toile, et il y en a de toutes les couleurs, à l'image de notre patrimoine botanique et alimentaire  plusieurs fois millénaire.

Dans le passé, nous avons fait un arrêt sur cette admirable communauté dévouée à notre souveraineté agricole (dont voici notre revue) épaulée par un groupe de réflexion et un collectif citoyen des plus virulents.

Décidemment, cette cause verte a de plus en plus le vent en poupe auprès d'un Peuple averti et amoureux de sa Patrie. Nous avons ainsi découvert ce groupe à l'idée aussi simple qu'ingénieuse, au nom de "Échange de graines, boutures et plantes en Tunisie". Large de plus de 1100 membres enthousiastes, ce coin se distingue de par son contenu soigneusement sélectionné qui mérite d'être mis en valeur.

Nous souhaitons voir ce groupe évoluer vers un site communautaire, tel un mini réseau social rapprochant davantage les chevronnés et les amateurs des semences de Tunisie, tout comme le réseau Sabetna dont vous pouvez consulter le mode d'emploi sur cette adresse.

Au(x) protagoniste(s) du groupe, nous souhaitons beaucoup de courage dans le maintien et le développement du groupe, des initiatives responsables pareilles, nous en avons tellement besoin! Bon vent!


Encore un carnet de voyage centré autour de notre Patrimoine artisanal

Hier, nous avons renoué, impatients, avec notre plus grand rendez-vous annuel dédié à nos artisans artistes, dont le nombre est estimé à quelques... 350,000 créatifs (schéma).

Bien qu'il revête d'un caractère exclusivement national, ce salon mérite d'être promu auprès de nos visiteurs et dans le monde entier, et pour cause!

Les joyaux du fait-main Tunisien ne passent nullement inaperçus, c'est du moins ce qu'on vient de découvrir dans ce témoignage paru sur Contemporary Class, un blog consacré aux passionné du tourisme dit responsable, chérissant la dimesion humaine et le patrimoine local propre à chaque coin du monde.

Ainsi, la Tunisie n'est pas du reste dans ce journal de référence, s'imposant avec créations et notamment les histoires qui les accompagnent, témoignant de la perséverance de nos artisans dont la majorité écrasante sont des femmes (chiffres et schéma). 

Mieux encore, ce billet va jusqu'à appeler ses lecteurs à s'engager, non pas par une simple appréciation ou un commentaire rélégué vite aux oubliettes, mais en achetant un de ces produits confectionnés avec beaucoup d'amour par les femmes et les hommes artistes de notre contrée. Nous avons consulté une page mettant en valeur un couffin traditionnel tunisien, nous l'avons fort appréciée fond et forme : Le texte descriptif est écrit avec beaucoup d'amour et d'authenticité,  rappelant celui de nos créatifs qui demeurent au centre de Contemporary Class.

A vrai dire, nous sommes perpétuellement émerveillés par la portée de cette Tunisie surprenante. Puissent nos marketers et responsables offrir pareilles opportunités de commerciallisation à nos artisans!


Un coin qui honore l'Art et l'Architecture pluriels de la Tunisie

Nous reprenons notre échappée enchanteuse à travers les initiatives promotionnelles de cette Tunisie plurielle qui inaugure aujourd'hui sa foire embélmatique de la création artisanale.

Ce thème semble retrouver toutes ses couleurs avec un engouement sans précédent de nos compatriotes pour le fait-main tunisien, mis en exergue par le nombre incroyable d'enseignes, de plateformes, d'actions et d'évènements éclos sur la toile, vénérant notre patrimoine plusieurs fois millénaire.

nous avons ainsi admiré cet Artisanat qui ne cesse de nous surprendre, agrémentant nos différentes rubriques. Aujourd'hui par exemple, nous mettons le cap sur ce coin Facebook large de quelques 240 mille passionnés jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes.

Portant le nom on ne peut plus évocateur "Tunisia Art & Artchitecture", cette page s'est engagée dans la promotion des multiples facettes de notre architecture dont la splendeur et la finesses sont gracieusement offertes par nos artistes artisans. à l'image de cette coupole à couper le souffle.

Nous nous sommes laissés emportés au fil des publications de la page, chacune est si différente, révélant un univers à part entière, et rendant compte du caractère unique de cette terre aux mille et unes racines. Il y a aussi du contenu quelque peu commercial, agréablement commercial, comme il promeut nos meilleurs joyaux en matière de tourisme alternatif (maisons d'hôtes et gîtes ruraux).

Nous voyons dans cette page un ambassadeur redoutale de la destination Tunisie dont la réputation doit être revisitée, pour s'aligner aux intérêts de nos visiteurs charmés par notre héritage architectural et artisanal, à l'image de ce carnet de voyage ou encore ce billet paru sur la presse italienne, éprise par le patrimoine bâti contemporain.

Tout en saluant la perséverance de cette initiative, nous souhaitons la voir évoluer vers un blog-photo, ou un portail d'information sur l'architecture tunisiennee, de sorte à rendre ce contenu si précieux accessible, davantage mis en valeur, référencé voire même monétisé par les partenaires touristiques potentiels, et comme ils sont nombreux! Bon vent!


Balade dans la place de marché agricole Sabetna.com

Hier, nous avons eu droit à une promenade virtuelle offerte par une enseigne en herbe , pour le grand bonheure des agriculteurs. Aujourd'hui, dans le cadre de cette rubrique, nous souhaitons partager une autre découverte alléchante qui promet d'agrémenter la boîte à outils digitale des passionné(e)s de la terre.

Sabetna se positionne comme une plateforme d'information, de conseil et notamment d'échange entre chevronnés et débutants souhaitant gâter leurs bouts de terre ou encore s'initier à ses défis. De quelle manière ?

Outre les petites annonces que chaque membre peut partager, il est possible de poser des questions qui seront répondus par les professionnels mis en réseau par ce hub agricole qui s'efforcer de tirer le meilleur parti du potentiel digital.

Les annonces couvrent des catégories aussi différentes que les animaux, les semences, les équipements, l'agroalimentaire, le bio ou encore les domaines agricoles. Mieux encore, les vendeurs sont listés dans une sorte d'annuaire où chacun dispose de sa propre page rassemblant ses offres, et un formulaire de contact.. L'ergonomie nous rappelle celle d'un réseau social spécialisé et en devenir.

Et là, nous souhaitons voir cette commaunuté active du site encouragée davantage, à la manière d'un forum qui récompense ses membres les plus actifs. Nous croyons fort que ce coin constituera le pilier fort de tout un projet auquel nous souhaitons un avenir radieux et distingué dans une toile où les initiatives agricoles se prolifèrent.

Quant à la communiation, Sabetna s'est récemment doté d'une page Facebook, en plus d'une newsletter, pour s'approcher davantage des quelques centaines de milliers de Tunisiens de plus en plus curieux, voire même engagés, par rapport à la question du patrimoine agricole.

Nous jugeons opportun de rappeler cette initiative citoyenne autour de la souveraineté alimentaire ou encore de ce média vert et patriote Tounes el Khadhra dont voici notre revue.



Tunisie agricole à l'ère du Digital

En poursuivant notre chemin dans les galeries du net, nous avons été surpris de nous retrouver aux cofins du monde agricole qui s'invite sur la toile via cette page au nom de "Tunisie agricole - سوق تونس للفلاحة". Nous l'avons revue pour vous.

Les publications affluent au gré des jours, mettant en valeur des bonnes affaires, des équipements et des engins pour la plupart, au profit des agriculteurs connectés ou encore nos entrepreneurs avides de travailler la terre, et ils sont de plus en plus nombreux!

La page du jour a réussi à créer une dynamique autour de son offre si particulière, fédérant pas moins de 18 mille abonnés jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. Au delà des chiffres, on peut relever l'engagement de cette communauté croissante autour des annonces partagées par Tunisie Agricole.

Mieux encore, ce commerce qui semble avoir bien mis les pierres sur Facebook s'est doté d'un site web qu'on veut bien voir grandir et apporter ses propres fruits en termes de référencement notamment, en choisissant soigneusement les descriptions accompagnant chacune de ses bonnes occasions. Il importe également que ces dernières soient bien repertoriées, profitant des fonctionnalités offertes par un annuaire en ligne, pour faciliter la navigation aux intéressés qui souhaitent filtrer leurs recherches par usage, marque, prix, etc.

Au final, nous sommes certains que cette page porte en elle les germes d'un projet de e-commerce aussi bien spécifique - s'adressant à une frange de professionnels bien définie - qu'originale, à l'échelle nationale, voire plus. Pourquoi pas pousser son avantage ? Nous souhaitons à "Tunisie agricole" un avenir bien prospère et fructueux! Bon vent!


Nous avons feuilleté le journal digital Assahifa

A vrai dire, l'effervescence de notre scène médiatique alternative ne cesse de nous émerveiller avec tant d'initiatives abouties, faisant preuve d'audace et de vision.

Nous en avons particulièrement revu des journaux à vocation généraliste, à l'instar d'Attounisiyoun, Politiko ou encore En Bref. Cette semaine, nous mettons le cap sur Assahifa.net, cet autre projet qui ambitionne de conquérir un lectorat arabophone de quelques centaines de millions d'internautes, moyennant un contenu varié, au-delà des frontières.

Tandis que certains articles semblent vouloir titiller la curiosité du lecteur arabe, d'autres proposent des analyses profondes ou encore des brèves presque inédites (exemple), rapportées à l'incroyable legs historique de cette Tunisie distinguée, au centre du projet médiatique Assahifa qu'on considère comme un ambassadeur au potentiel déculpé.

Quant à la forme, nous apprécions tant l'ergonomie du site, simple et sans encombre, que les formats adoptées pour engager une audience de près de 160 mille abonnés sur la page Facebook jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. A titre d'exemple, certaines publications à l'image de celle-ci se présentent sous forme de vidéos ludiques qui nous rappellent les brèves d'AJ+ et qui constituent l'essence même de quelques de nos nouveaux médias, nous en citons Faza ou encore Bazar dont vous pouvez consulter nos revues sur les liens ci-avant.

Autre distinction : Assahafa n'a pas hésité à arborer l'art de l'infographie pour simplfier du contenu qui s'en trouve apprécié par un public assoiffé du savoir et de la multimédia. En-voici un exemple illustratif.

Nous souhaitons voir ce journal s'investir davantage sur Twitter (où il dispose d'un compte) sachant que ce réseau social demeure le prisé par les journalistes et les simples internautes du monde arabe.

Enfin, le projet s'est doté d'un logo qui nous semble bien réfléchi et concoté, reflétant une volonté certaine de professionanliser cette initiative, laquelle nous souhaitons beaucoup de succès ici et ailleurs, comme il se doit! Bon vent!



A la découverte du monde des illustrations digitales d'Ahmed Preda

Nous renouons notre rendez-vous hedomadaire avec lecoin Inspiration aux mille et une surprises soufflées par cette toile.. à l'image de cet album d'illustrations digitales, épousant l'ère du temps.

Portant le nom de son créateur artiste, Ahmed alias Preda, ce compte Instagram se distingue par ses personnages tantôt réels, tantôt imaginaires, surgissant parmi nous grâce à la "plume électronique" de notre artiste.

Qu'avons-nous apprécié en particulier ? Une certaine touche tunisienne que nous encourageons vivement! Par moments, ce coin créatif nous a épris avec des illustrations frôlant la caricature de notre actualité si inspirante, nous vous en présentant un exemple. D'autres créations sont une ode à notre héritage ancestral berbère, incarné par ce personnage féminin que nous souhaitons revoir plus souvent, telle une icône, mascotte de tout une Tunisie plusieurs fois millénaire.

Au final, nous sommes saisis par l'âme transpirée par ce projet artistique, en lui souhaitant une envolée des plus belles, bon vent!


Une commuanuté engagée pour "Offir un cadeau artisanal"

Demain le 16 mars, nous célèbrons notre journée nationale chérissant l'habit traditionnel tunisien. Savez-vous qu'aujourd'hui est encore une journée commémorative, celle des droits des consommateurs ? Heureuse coïncidence ?

Nous avons déniché pour vous un coin communautaire sur Facebook joignant l'utile à l'agréable, exhortant ses membres à prendre un moment de réflexion et d'inspiration avant d'acheter un cadeau artisanal pour émerveiller leurs bien-aimés.

Ce groupe qui déorde de bienveillance à l'égard de nos artistes artisans se présente comme un véritable catalogue aux mille et une couleurs et idées originales soufflées par nos créatifs qui s'en donnent à coeur joie, et comment!

Nous encourageons vivement l'émergence et le développement de tels groupes solidaires et démarqués, propices à encourager davantage cette économie artisanale de plus en plus convoitée et appréciée ici et ailleurs.. Nous avons vu tout au long des semaines et mois passés l'admirable ébullition des enseignes du fait-main, écloses sur la toile, dont nous avons cueilli quelques unes dans notre arrêt hebdomadaire "e-lMarchi".

Que souhaitons-nous d'un groupe aussi pétillant ? Un simple site-web dédié, voire même un blog, saura exposer encore mieux les merveilles partagées, pour qu'elles soient facilement retrouvées moyennant un menu et/ou un moteur de recherche soigneusement installé sur ce site. Nous sommes persuadés que chaque création est intemporelle, et peut faire bien des heureux. Autant leur offrir un annuaire de bonnes occasions triées par univers, usage, occasion, matériau, couleur(s), etc.

Au final, nous voulons que ce groupe au titre on ne peut plus clair "Offrir un cadeau artisanal" prendre tout son sens en franchissant ce pas.. digital! Bon vent!


Tunis, la nouvelle Rome promise par BBC Travel

Nous renouons notre tournée autour des journaux du monde, à la découverte de toujours plus de mentions alléchantes.. et décidemment, notre Tunis cosmopolite et millénaire fait parler de lui de plus en plus souvent..

Cette semaine, nous souhaitons nous attarder sur un article au titre qui suscite l'intrigue et la fierté.. "Why Tunis could be the new Rome", tel fut l'intitulé de ce reportage paru sur les colonnes du BBC Travel, à l'adresse d'au moins 4.5 millons d'abonnés sur les différents réseaux sociaux investis par ce média de niche.

Nous avons lu le billet pour vous, un véritable bouquet de recommandations mettant en relief le caractère pluriel de notre ville convoitée par Erin Clare Brown, auteur de l'article et journaliste auprès des prestigieux The New York Times, The Wall Street Journal, The BBC, Medium Magazine, Eater, et la liste est encore longue.. vous pouvez dès lors imaginer l'impact et la portée d'un témoignage pareil.

Parlant de bouffe, nous avons eu une petite pincée au coeur, réalisant que notre invité n'a pas eu la chance de découvrir nos arts culinaires dans toute leur diversité, concluant par méconaissance que les délices de Rome, la vraie, n'ont pas d'égal..

Nous aimerions tellement voir nos bonnes adresses recommandés aux touristes gourmands dès leur rentrée sur le sol tunisien, à l'image de ce qui se fait dans nombreux aéroports du monde. Nous ne lassons jamais de le répéter : Le tourisme balnéaire, et les clichés mesquins y associés, sont révolus, à quand une vraie révolution de la communication touristique ?


Nous avons testé pour vous Mizaniatouna, la plateforme citoyenne du Ministère des Finances

Quelques semaines auparavant, nous avons fait la redécouverte enchanteuse d'un outil citoyen des plus ludiques, Marsad Budget (dont voici notre revue), initiant l'internaute.. contribuable aux finances et à la comptabilité nationales à coup de chiffres et de graphiques simplifiés.

Le ministère concerné, premier responsable des politiques financières au fil des années, a aussi son mot à dire à l'ère du digital, nous offrant cette offre plateforme au nom de Mizaniatouna, qui s'efforce d'être proche et fédératrice. Nous l'avons testé pour vous.

En surovolant la page d'accueil du site, nous avons été quelque peu interpellés par des encarts aux couleurs alarmantes,  nous invitant à nous attarder sur les montants des fonds, leur différentes utilisations, les bilans des entreprises publiques (que nous finançons indirectement, ..).

Nous aurions toutefois souhaité que ce menu quelque peu visuel met en avant des schémas, voire même des simples graphiques ou photos pour accroître la curiosité de l'internaute averti, d'autant plus que les textes insérés sont assez longs, de surcroît parsemés de mots techniques.

Le caractère technique de cette plateforme a exhorté ses protagonistes à partager tout un mode d'emploi que vous pouvez consulter sur cette adresse, s'étalant sur la structure des données présentées par le site. Là encore, il nous semble que les instructions sont tout à fait adéquates pour des économistes, académiciens, étudiants et data journalistes. Toutefois, un visiteur pressé risque de s'impatienter à la vu d'un contenu aussi sophistiqué. Cela peut-être un choix que nous respectons tout à fait.

Pourquoi pas mailler davantage cette encyclopédie citoyenne en plaçant sur les mots techniques des liens pointant vers des pages spécifiques du glossaire Mizaniatouna, à l'image d'un wikipedia de la comptabilité nationale ? Nous nous rappelons de l'expérience inspirante Mawsouaa développée par cette autre entité publique qu'est Beit Al Hikma, dont voici nos avis.

Nous sommes persuadés que Mizaniatouna a de beaux jours devant elle, dans cette Tunisie plus que jamais soucieuse de ses finances et avenir incertain. Nous voulons absolument que cette initiative publique - appuyée par la Banque mondiale - devienne la bible illustrée de tout citoyen désireux d'en savoir plus sur le devenir de ses taxes et contributions diverses.. Bon vent!




A la rencontre du portail ambassadeur Amazing Tunisia

Cela fait des mois et des années que nous rencontrons, émerveillés, les publications de ce coin Twitter irradiant de la bonne énergie, baptisé "Amazing Tunisia".

Nous venons de le revisiter, et quelle ne fut notre surprise de découvrir tout un projet médiatique portant le même nom, s'invitant sur Facebook, premier réseau social de nos internautes, et désormais doté de son propre portail. ZoOm!

L'accueil du site nous semble des plus intuitifs, moyennant une présentation qui nous rappelle celle de Pinterest, le célèbre moteur de recherche graphique mettant en relief son contenu visuel et rendant compte de son abondance et diversité tout en défilant Amazing-Tunisia.com.

Avec des joyaux pareils, nous souhaitons voir le site développer davantage son menu pour repertorier ses billets qui reflètent les passions et les causes chéries par le site et ses quelques 10 mille abonnés sur Facebook et Twitter jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes.

Sur le plan communication, nous aimerions voir la page Facebook s'associer à un groupe propice à propulser l'engagement des fans, voire mêmes les impliquer dans la crétaion d'un contenu infiniment positif et inspirant, à l'image de la communauté "Bonnes nouvelles". Au final, Amazing Tunisia peut très bien muter vers un média participatif, exlusivement posifif, jouant le rôle d'un média ambassadeur d'une Tunisie quelque fois mal ou sous-référencée sur la toile.

Bravo aux protagonistes de ce projet qui ont investis du temps et des sous pour se distinguer, l'aventure est à poursuivre.. bon vent!


Voyage dans le nouveau univers créatif de Bloom Handmade

Nos balades virtuelles au gré des jours nous font contiunellement découvrir et redécouvrir le géni créatif sans limites de notre jeunesse.

Au menu du jour, Bloom Handmade une enseigne artisanale qui vient juste d'éclore sur Instagram, nous émerveillant avec la finesse de ses créations qui feront bien des heureuses, pour tous les goûts, à voir ces articles soigneusement préparés et photographiés, donnant à la vitrine Bloom tout son éclat ainsi qu'une allure professionnelle que nous tenons à saluer.

Nous souhaitons vivement voir cette aventure s'épanouir davantage non seulement sur Instagram et Facebook, intimement liés et offrant ensemble des opportunités de promotion redoutables, mais également Pinterest, la mecque d'inspiration de dizaines de millions d'internautes au tour du monde.

Cette plateforme a le mérite de marier un moteur de recherche - visuel et fort ergonomique - et une communauté moyennant des fonctionnalités retrouvés sur les réseaux sociaux. De plus, Pinterest - dont vous pouvez consulter notre mode d'emploi - est apprécié pour son fort potentiel en tant que que source de trafic qualifié pour les boutiques en ligne.

Nul besoin d'investir du temps et de l'énergie dans la confection d'un site-web à part entière, nous recommandons à cette marque en herbe de profiter des services offerts par des plateformes spécialisées dans la promotion, le référencement et la commercialisation même du fait-main tunisien, nous citons Artisanature et l'Espace de l'Artisanat dont nous partageons nos revues sur les liens ci-avant.

Pour le moment, Bloom Handmade s'investit avec beaucoup d'amour sur Instagram où chaque prise enchanteuse est accompagnée par une sélection d'expressions-clé (hashtags) appropriés et personnalisés à chaque création, aussi bien en Français qu'en Anglais, sans oublier notre fameux #consommi_Tounsi. En souhaitant à notre créatrice toujours plus de passion et de perséverance dans son entreprise artisanale que nous voulons voir s'internationaliser à l'ère du digital!


Cap sur Sousse News, un autre média en herbe

Nous reprenons notre vadrouille à travers les journaux régionaux du net, pour nous retrouver cette semaine au coeur même de Sousse chérie par ce coin sur Facebook .ZoOm!

En défilant les publications de la page Sousse News, nous nous sommes rendus compte de la prévalence d'un contenu commercial faisant le bonheur de nombreux partenaires et annonceurs opérant dans la région. Qu'elle soient sponsorisées ou pas encore, telles recommandations ne peuvent que profiter à une ville qui a toujours scintillé de par sa joie de vivre.

Où sont les news ? En scrutant un peu plus loin dans les archives de la page, nous en avons vu de toutes les couleurs : de l'actualité culturelle, des affaires locales, mais également des cris citoyens déplorant une infrastructure défaillante et fragilisée par les pluies d'automne.

Nous voyons dans cette initiative les germes d'un média de proximité virulent en tant que porte-parole citoyen et acteur économique dans le monde de la publicité en ligne en quête perpétuelle du renouveau et de créativité.

Au final, nous encourageons vivement le(s) protagoniste(s) de ce projet à déculper leurs efforts, en entrepreneurs guerriers, pour donner à Sousse News tout son sens et rayonnement, à l'image de ce logo à la fois simple et original, faisant un clin d'oeil à la vocation touristique et recréative de notre perle du Sahel.

Nous souhaitons voir Sousse News déchaîner son actualité, collectée par l'équipe du projet mais aussi par les passionnés de la page et de la ville et ce, moyennant Facebook sans oublier Instagram et YouTube de plus en plus prisés et investis par nos internautes. Bon vent!



Campagne engagée : Quand des femmes leaders sont victimes de la violence basée sur le genre

Hier, le monde entier a célébré sa journée dédiée aux Femmes dont le combat est loin d'être fini, même dans les sociétés les plus développées. Voici par ailleurs un clin d'oeil à l'égalité des salaires - en berne - observée dans certains pays, dont la France, 133ème (source et infographie).

Aujourd'hui encore, demain, et tous les jours, la femme reprend son quotidien ponctué de toutes sortes d'abus, chez elle tout comme dans l'espace public, et pour cause, la violence basée sur le genre fait encore fureur, et ce sont les chiffres qui parlent (exemple).

Devant la banalisation de ce triste phénomène universel, un artiste citoyen du monde, Alexsandro Palombo d'Italie a imaginé et conçu une campagne des plus provocatrices, mettant en avant des portraits de femmes agressées. Jusqu'au là, les affiches peuvent vous paraître familières sauf que.. les visages sont un peu trop familiers : Angela Merkel, Michele Obama, Brigitte Macron, .. et la liste est bien longue.

Brin de folie artistique ou Thérapie de choc ? Nous vous laissons "admirer" ce travail que nous souhaitons secouer les malfaiteurs mais aussi.. les politiques se présentant comme des progressistes ou des fervents défenseurs des droits de l'Homme.

Bonne inspiration!


Je veux devenir : une communauté qui insipire l'espoir au féminin

En cette journée célébrant la Femme autour du monde, nous avons choisi de mettre le cap sur ce coin digital bien de chez nous, tout pétillant de par sa communauté constamment croissante.

"Je veux devenir", ou "n7eb nwalli" est un groupe Facebook qui a vu le jour quelques mois auparavant, avec le seul but d'offrir à ses membres un espace de tous les possibles, où les rêves sont permis, voire même réalité, racontés par des centaines de femmes accomplies dans moult domaines d'expertise, ici et ailleurs.

Aujourd'hui, le collectif qui déborde d'espoir est large d'au moins 66 mille femmes inspirantes et inspirées au gré des jours, grâce aux publications soigneusement sélectionnées et modérées par les protagonistes et modératrices du groupe : Maha et Malek et Marwa Jabou, ainsi que Khaoula Ben Hamida, tandis que cette famille continue à s'étendre et à fédérer de plus en plus de femmes qui ont juste besoin de savoir qu'elles ne sont pas seules dans leurs combats respectifs.

Nous avons particulièrement apprécié la rigueur régissant cette communauté aux règles clairement énoncées (en voici la charte), prévenant tout débordement aussi bien dans le fond que dans la forme. Mieux encore, le groupe se trouve épaulé par une page Facebook portant le même nom, comme pour immortaliser les moments forts partagés par le collectif, et annoncer ses actions aux quelques millions de Tunisiennes et de Tunisiens qui se baladent sur leur réseau social préféré. Instagram n'est pas du reste, "N7eb nwalli" s'y est investie pour aller à la rencontre d'une frange non moins importante d'internautes en quête d'inspiration et d'enthousiasme.

L'initiative de la semaine a même pensé à protéger son contenu en l'enregistrant jalousement à l'INNORPI, ce qui laisse deviner les ambitions fort louables de nos chevalières. Nous souhaitons bien voir une communauté aussi passionnée muter vers un portail, un musée de success stories, ce que nous avons également recommandé au projet photographique et journalistique "The Tunisians" (dont voici notre revue).

Pourquoi pas également une "social web TV" pour nous présenter ces mille et un portraits de compétences féminines si variées.. Nous profitons de cette note pour rappeler, avec toute la fierté du monde, que notre contrée devance officiellement tous les pays du vieux continent en termes de présence des femmes dans les domaines de la recherche (sources et infographie).

Bon vent!



Quand Wally's Car inspire Euronews

Nous continuons notre voyage autour du monde à la quête des mentions alléchantes (parfois non) de cette Tunisie qui revient de plus en plus souvent sur la scène médiatique internationale.

Vous souvenez-vous, nombreux sont les articles et les reportages chantant la beauté et la diversité emblématique de notre pays aux racines multiples, tout comme nos acquis certains en tant que jeune démocratie unique dans son voisinage africain et arabo-musulman et ce, malgré le tumulte politique des derniers temps.

Nous voulons rajouter que la question économique n'est pas du reste, elle a bel et bien défrayé la chronique dans la presse étrangère (sur Le Point par exemple), de par le potentiel énorme renfermé par ses entrepreneurs et notamment, sa jeunesse.

Au radar de la semaine, nous avons déniché pour vous un billet consacré à l'expérience Wally's Car, première voiture bien de chez nous, ayant fait preuve d'un succès sans frontières, avec des exportations outre-Atalntiques..

L'article que vous pouvez consulter sur cette adresse est à la fois enrichi et allégé à coup de photos soigneusement choisies, mettant en avant cette usine tunisienne aux ambitions illimitées, ou encore cette artiste pétillante de passion et de joie de vivre, Hela Ammous, qui teste notre voiture nationale, la Wally's Car.

Nous ne pouvons être plus fiers, en réalisant une telle ode au géni tunisien!



Djerba my Love : Un coin passionnel

Cette semaine, notre vadrouille nous emporte à Djerba, cette île qui déchaîne les rêves et les passions, à l'image de ce coin ambssadeur baptsié "Djerba my Love" distingué et inspirant à bien des égards.

D'abord, et à la différence de nombreuses initiatives promotionnelles non moins ravissantes, ce projet semble investir davantage de temps et d'efforts, tirant el meilleur parti d'au moins trois réseaux sociaux dont Facebook, Instagram et YouTube, où les albums "Djerba my Love" sont agrémentées et gâtées d'une manière égale et.. quotidienne. Le dévouement du ou des protagoniste(s) du projet n'est passé inaperçu, au vu des recommandations gracieusement partagées par les fans de page Facebook - via son coin Reviews - et de toute une contrée de plus en plus prisée autour du monde, classée 3ème destination de loisirs préférée (source et infographie).

Nous avons scruté quelques publications signées Djerba My Love sur Instagram, et nous en avons apprécié la diversité, tant au niveau des thèmes mis en avant qu'au niveau du format (photos et vidéos débordant de joie de vivre). Mieux encore, ces joyaux sont accompagnées par des descriptions soigneusement ficelées, comprenant des expressions-clé appropriées, de manière à accroîte la visibilité des clichés partagés avec un monde qui ne connaît plus de frontières..

Nous avons souvent recommandé, dans le cadre de cette rubrique, nos ambassadrices et ambassadeurs à donner toujours plus à leurs propres initiatives. Aujourd'hui, nous sommes en face d'un véritable projet transmédia, que nous souhaitons voir se doter de son propre portail pour repertorier et référencer toujours mieux son contenu, voire même de monétiser ses efforts en offrant aux partenaires commerciaux potentiels un média touristique de proximité qui nous rappelle celui qui a été concoté par la communauté We are Sousse (dont voici notre revue). Bon vent!


Retour sur l'Encyclopédie Citoyenne Marsad Majles (2011-2014)

Vous souvenez-vous de ces derniers temps tumultueux, ponctués par des doutes et des errances de nos politiques pris dans une crise sans précédent dans l'historie contemporaine du pays.

Combien de fois nous avons dû découvrir et redécouvrir des pans entiers d'une Constitution encore jeune et qui n'a pas été expérimentée entièrement. Ce texte fondateur de notre IIème République n'a jamais été aussi populaire et sollicité, attestant même les convoitises de certains politiques qui ont tenté de l'interpréter à leur guise.

Dans ce billet, nous avons voulu rappeler cet outil citoyen par excellence, tel un mémo, permettant à tout chacun de vérifier tel ou tel article en quelques clics, le mode d'emploi est des plus simples!

Vous atterissez sur ce sous-site de Marsad Majles, le projet de veille parlementaire entamé par l'association depuis les premiers jours de la Constituante (ANC) fin 2011. Et là, les chapitres du texte suprême sont décortiquées, pour faciliter la navigation à travers les 149 articles. A tout moment pendant votre promenade citoyenne, vous pouvez consulter la version traduite de l'article ou du chapitre moyennant un "interrrupteur" placé en haut de toutes les pages, offrant le contenu de la plateforme entière en deux langues.

Mieux encore, cette dernière s'apparente à une encyclopédie retraçant un processus-clé de la transition démocratique, en immortalisant les votes de nos élus à l'époque, voire même le projet de brouillon et le brouillon du projet de notre Constitution dont vous pouvez découvrir la genèse, au gré de l'humeur de nos partis dont certains n'ont pas quitté l'arène politique. Au fianle, nous voyons dans cet outil citoyen un véritabe musée de la Tunisie post-révolutionnaire, pour l'histoire..

Avec une pensée particulière à la société civile qui y a contribué, haut et fort, il nous semble opportun de rappeler le parcours de l'une de ces Femmes qui ont mis de la pression pour insataurer une paritée plus que méritée. Vous pouvez redécouvrir le portrait de feu Faiza Zouaoui Skandrani.

Nous profitons de votre passage pour vous inviter à consulter une série d'infographies pour visualiser les principaux apports de notre Constitution en matière de droits et de libertés, de pouvoirs et contre-pouvoirs et de décentralisation.