Salamat, projet de Vulgarisation de la Cybersécurité sans frontières

Vous souvenez-vous des tout premiers chiffres affolants et révoltants, témoignant de la prolifération de la violence à l'égard des femmes en début du confinement (schéma) ? Et depuis, le phénomène a continué à prendre des proportions énormes en dépit d'un nouveau cadre légal jugé révolutionnaire et dissuassif.

L'agression basée sur le genre est répréhensible par la loi 2017-58 et ce, qu'elle qu'en soit la forme, physique, sexeuelle, voire même morale (infographie). L'avènement des réseaux sociaux constitue particulièrement une aubaine pour les mal-intentionnés, les frustrés et les mysogynes pour y déferleur leur haine et complexes à l'égard de la gente féminine, l'anonymat aidant. Cela va sans rappeler les multiples "créations" malsaines porteuses de menaces de tout genre : arnaques subtilement déguisées, violations à la vie privée, abus des données confidentielles et piratage sont autant de dangers qui nous guettent au gré de nos balades virtuelles quelque fois hasardées.

Le coin du jour, Salamat, s'offre tel un guide de voyage sur la toile, éclairant nos internautes sur les mines et les manières de les éviter, moyennant des publications ludiques qui s'efforcent de balayer différents thèmes de la cybersécurité.

Qu'avons-nous apprécié au juste ? D'abord, l'importante cadence des publications, partagées jour après jour comme pour rappeler aux abonnés  - au nombre de 7000 jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes - l'impératif d'adopter des nouvelles habitudes pour assurer une navigation en toute sécurité. La perséverance des administrateurs de la page est exemplaire, d'autant plus que le contenu qui est, de surcroît, d'actualité, prend une dimension humaine et participative avec des vidéos de débats et d'échanges entre Femmes engagées et certains responsables acharnés dans la lutte pour la protection des données personnnelles.

Un point de plus pour le langage tunisien, simple et impactant, arboré par la page, surtout quand on apprend que Salamat fait partie d'un projet de grande envergure à l'échelle panarabe.

Enfin, l'aspect communautaire de cet havre.. sécurisant constitue à notre sens le principal atout d'une campagne qui ne connaîtra certainement pas de répit, jusqu'à l'éradication du fâcheux phénomène en question. Seulement un souhait : Nous aimerions voir Salamat se doter de son propre portail où l'information sera convenablement archivée et mise en avant, aménageant un espace pour les questions fréquentes, des guides pratiques faciles à consulter, et une vidéothèque qu'on souhaite également voir sur YouTube dont le contenu audiovisuel est bien mieux accessible et référencé que sur Facebook.

Plus loin encore, pourquoi pas s'inviter sur Instagram et tout autre réseau social à l'apparence légère, et qui sont loin d'être épargné des menaces cybernétiques!

A toute l'équipe appliquée de l'action Salamat, nous souhaitons beaucoup de courage et d'évolution, la guerre contre cet autre fléau de société vous appartient! Bon vent!



0 comments:

Publier un commentaire

Articles connexes