A quoi ressemblait ce pays il y a X millions d'années ?

Poursuivant nos déliceuses errances sur la toile, nous nous sommes retrouvés dans une véritable machine à remonter le temps comme nous ne l'avons jamais vu, et pour cause!

Une encyclopédie visuelle baptisée "Ancient Earth" propose à ses curieux visiteurs de découvrir le visage de la Terre et de leurs pays respectifs tout au long des.. tenez-vous bien, 750 millions d'années, sur la base des acquis de la science moderne qui a pu retracé l'évolution de la planète bleu dans ses moindres détails.

Ian Webster, protagoniste de cette carte interactive, a ainsi rendu des tas de recherches et de thèses accessibles, amusantes, et facile à appréhender moyennant la magie du Digital.

Le mode d'emploi est on ne peut plus simple et intuitif : vous pouvez faire tourner notre précieux globe tout en zoomant dessus, pour choisir votre contrée chérie. Une fois atteris, un clic de plus et vous serez emportés à l'époque de votre choix : 20 ou 66 millions d'années avant notre ère quand les la Terre a vu ses dinosaures périr, voire même 500 à 750 millions d'années, soit le 1/5 de l'âge approximatif de la planète.

Outre la simplicité exquise de l'outil, nous avons apprécié pouvoir visualiser les frontières d'aujourd'hui, ainsi pour reconnaître facilement le passé lointain de tel ou tel pays. Cap sur la Tunisie : Quand le fameux astéroide a fait irruption mettant fin à l'ère des dionsaures, il y a 66 ans, la quasi majorité du territoire était couvert d'eau, à l'exception des hauteurs du Nord-Ouest et une partie du Sud Tunisien, nous vous proposons une échappée à ce point de l'histoire, directement sur cette adresse.

Nous souhaitons voir ce projet de vulgarisation continuer à s'enrichir au gré des trouvailles de la communauté scientifique, et s'incorporer comme outil pédagogique complémentaire pour agrémenter des cours qui sont ennuyer pour certains. Enfin, il nous semble opportun de rappeler quelques autres coins du web qui nous ont tant ravis de par leurs approches ludiques, alliant science et art, à l'instar de cette web TV de Mark Garlik simplifiant l'Astronomie, ou encore cette animation qui saisit et qui visualise l'infiniment petit et l'infiniment grand, au delà des chiffres illisibles. Bonnes découverte et bonne inspiration!


Voyage dans le temps à travers ces Cartes Postales de Tunisie

Hier, nous nous sommes offerts un voyage invraisemblable à travers l'histoire lointaine de la planète grâce à la magie du web,  voici la machine à remonter le temps si vous êtes tentés. Et si nous prolongeons un peu plus notre échappée, ici et maintenant, tout en redécouvrant le passé à la fois proche et intrigant de cette terre aux racines multiples qu'est la Tunisie!

Au cours de nos balades virtuelles, nous avons déniché pour vous un coin, une caverne à trésors, généreusement partagée par un(e) passionné(e) de l'histoire contemporaine de notre contrée, racontée par des cartes postales et des photographies inédites : Rues, places publiques, bâtisses, murailles et vie quotidienne sont autant de pans de notre patrimoine pluriel, illustré par des clichés  rares provenant de différents photographes et témoins des époques qui se sont succédées tout au long des deux derniers... siècles.

Et là, une idée surgit : Pourquoi pas permettre à cette galerie enchanteuse, présente sous forme de page Facebook, d'être encore plus proche des contributeurs potentiels, en se dotant d'un groupe qui saura catalyser l'échange entre ses différents membres à l'image de la communauté "Winou el Patrimoine (bâti)" qui continue à faire connaître les secrets des belles édifices élevés pendant l'ère contemporaine du pays.

Mieux encore, nous voyons dans cette page le noyau d'un portail indépendant aux avantages innombrabes :
- L'incroyable diversité du contenu sera mieux classée, moyennant une carte comme cela fut expérimenté par l'association Edifices et Mémoires dont voici notre revue. Autrement, un simple menu qui catégorise les prises par région et par ville sera fortement apprécié par les amoureux du coin.
- Chacune des cartes pourraît être accompagnée d'une description recueillie auprès du propriétaire ou du groupe de fans. Résulat : une encyclopédie unique dans son genre, s'imposant comme une référence pour les érudits et les amateurs de l'histoire contemporaine, et jouissant, de surcroît, d'une visibilité accrue sur les moteurs de recherche grâce à un contenu textuel soigneusement ficelé.

Au(x) protagoniste(s) de ce projet documentaire qui ravit, nous souhaitons beaucoup de perséverance et d'évolution, Merci et bon vent!


Au coeur de la ruche citoyenne "Solidarité pour l'Hôpital Abderrahmen Mami"

Surfant sur la vague de l'élan solidaire, créatif et entrepreneur en ces temps de turbulences, nous avons déniché pour vous cette semaine une ruche pas comme les autres, au nom on ne peut plus précis : "Solidarité pour l'Hôpital Abderrahmen Mami".

L'initiative prend les allures d'un simple groupe sur Facebook pas comme les autres, entièrement dédié au au personnel médical et soignant dudit hôpital qui a été à son tour complètement affecté au traitement des cas critiques Covid-19.

Conscients des moult obstacles logistiques auxquels la santé publique fait face, quatre de nos compatriotes se sont unis pour recevoir et relayer les demandes exprimées par un établissement public des plus sollicités. Nous avons défilé les publications : Rigueur et engagement,tels sont les mots d'ordre. Les administrateurs du coin ont pu faire respecter la mission, remplie jour après jour, photos à l'appui.

Mieux encore, cette mobilisation effrénée a aussi profité à l'hôpital Mahmoud Matri, considéré comme centre de triage des cas Covid de l'institution bénéficiaire. Voici un exemple d'appel à dons qui ravit.

Pour sa part, l'hôpital Abderrahmen Mami s'est doté d'une cellule de communication qui épouse l'ère du temps avec cette page active Facebook où vous pouvez découvrir l'admirable impact des contributions initiées sur le groupe.

Enfin, nous souhaitons voir une symbiose s'installer entre ce collectif engagé sur le terrain d'une part, et la plateforme du financement participatif à la demande Sbitar.org (dont voici notre revue) d'autre part. Rappelons que ce dernier se spécialise dans la collecte des dons pour les équipements et accessoires médicaux en pénurie.

Aux protagonistes de cette action solidaire : Hatem Ezzina, Atf Chaar, Neziha Gouider et Cyrine Drissi, nous souhaitons beaucoup de perséverance et une évolution continue, en vue de faire du groupe citoyen le noyau de toute une communauté qui saura rapprocher citoyens-internautes et professionnels de la santé, en dehors de cette ère si particulière.

Vous souvenez-vous des années passées, en circonstances "normales", nos hôpitaux furet fustigés et dénigrés sur les réseaux sociaux.. Autant cela était utile pour secouer nos responsables et politiques, autant nous avons besoin d'actions concrètes et proactives à l'image de cette ruche qui inspire.. Bon vent!



L'intelligence Tunisienne à la loupe du Barron's : Revue d'investisseurs

Notre voyage aux confins de la presse étrangère reprend de plus belle, à la chasse des mentions faites à cette contrée aux charmes certains, et comme toujours.. nos balades virtuelles furent encore une fois surprenantes.

Cap sur Barron's, journal d'affaires de l'outre-Atlantique suivi par plus de 500 mille lecteurs à travers ses différentes pages sur les réseaux sociaux, dont le singulier Linkedin, patriculièrement prisé par les professionnels et les investisseurs du monde entier.. d'autant plus Barron's se positionne comme un média de référence pour ces derniers. Qu'avons-nous retrouvé ?

Un billet des plus alléchants, présentant brièvement et d'une manière juste les difficultés de notre système de santé publique, connus pour tous, avant de s'étaler sur l'admirable mobilisation de notre jeunesse à tous les niveaux : étudiants et élèves-ingénieurs en particulier, enseignants et chercheurs, startups et dirigeants, tous unis dans une fourmillère qui déchaîne des solutions aussi bien matérielles que digitales et qui sont, de surcroît, des premières dans cette terre qui a tant offert - à contre coeur - ses prodiges aux Etats-Unis comme à tous les pays développé, comme l'attestent ces chiffres de notre diaspora au pays de l'Oncle Sam (infographie) ou encore dans l'Hexagone (schéma).

Par ailleurs, nous invitons non sans fierté à découvrir et redécouvrir tous ces robots nouveaux-nés sous nos cieux, avec des mains tunisiennes, épaulant les efforts de note cadre soignant sans oublier nos agents municipaux "gilets jaunes" et nos forces de l'ordre responsables de la mise en oeuvre des mesures de précaution. Voici un bilan schématisé des prouesses de notre jeunesse en temps de Corona.

Des mentions aussi spontanées et authentiques sont à notre sens la meilleure publicité de cette Tunisie qui a de quoi séduire les investisseurs étrangers potentiels. Quoi de mieux pour nourrir la réputation du géni Tunisien, sachant que le média Barron's a une vocation Business, rappelons-le.

Mieux encore, l'article que vous pouvez consulter sur cette adresse s'attarde sur le bilan rassurant grâce à une politique en parfaite symbiose avec l'autorité des femmes et des hommes de la Science.

Nous profitons de cette brève pour rappeler la place de nos chercheuses à l'international, à l'image de Dr. Samia El Fekih, honorées par le journal scientifique australien CSIRO (résumé) ou encore Dr. Rym Kefi, à la une du prestigieux Le Monde (note). Fièrement!



Balade parfumée à travers les prises Degi Arts

Nous reprenons nos vadrouilles virtuelles entre les filets d'Instagram, à l'affût des ambassadeurs engagés de notre destination, et elles peuvent s'avérer bien surprenantes!

Et pour cause, le coin du jour, baptisé "Degi Arts" (également présent sur Facebook), semble développer une passion toute particulière pour la flore tunisienne dans toute sa splendeur et diversité. Défiler les clichés de ce compte fut un véritable plaisir pour les pupilles, découvrant la beauté de Dame Nature dans ses infimes détails, illustrés par des fleurs et des arbres autrefois passés pour ordinaires et "banals".

Ces éléments entre tant d'autres prennent un tout autre sens grâce aux prises professionnelles de Mohamed Walid Boukari, photographe qui a pu se frayer un chemin aux confins de la célèbre gallerie mondiale 500px.com où ses collections ont récolté plus de 40 mille vues jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes.

Nous aimerions tant que notre biodiversité végétale soit encore plus chouchoutée, mettant en avant ces rares photographies dans un photo blog Degi Art qui a le mérite d'être :
1- Personnalisé de par son ergonomie,
2- Enrichi grâce à la symbiose avec les amoureux de la nature d'ici et... d'ailleurs,
3- Et.. cerise sur le gâteau, référencé, exposant nos richesses aux visiteurs potentiels du futur site et de cette terre qui regorge de merveilles.

Nous avons vu l'émergence lente mais certaine d'un tourisme culturel et archéologique qui ose les sentiers non battus; à titre d'exemple : Le Baptistère de la citadelle de Tozeur ou encore les villas souterraines de Bulla Regia chantés par nos invités après avoir regagnés leurs pays. A quand le tourisme écologique? A l'ambassadeur de la semaine, nous souhaitons une agréable mission sans limites ni frontières!



Nous avons consulté pour vous Covid-doc, le médecin automate venant au secours de la SAMU

Depuis que le fléau mondial s'est invité dans notre contrée, l'élan citoyen soudé avec la volonté politique a été le grand vainqueur, enchaînant les trouvailles et les initiatives pour juguler la menace du virus et pour épauler un système de santé publique qui a longtemps souffert de l'abandon.

La toile tunisienne n'était pas du reste, nous avons l'admirable éclosion de tant de plateformes d'information, d'entraide et de soutien, revêtant des formes originales et profitant des possibilités offertes par les nouvelles technologies, nouvelle arme humaine contre les pandémies des temps modernes.

Après avoir vu la carte interactive Covid-19-tn, le hub du crowdfunding pour les hôpitaux Sbitar.org, ou encore les plateformes solidaires N3awen et Hero-40, nous invitons aujourd'hui dans notre boîte à outils citoyens Covid-Doc, une prouesse de toute autre nature.

Il d'agit là d'un médecin-robot (chatbot pour faire plaisir aux chevronnés de l'intelligence artificielle) présent sur Messenger, et qui a le don de pouvoir répondre aux innombrables questions des internautes, simultanément et dans l'immédiat. Quelle popularité pour un tel nouveau-venu ? Les chiffres parlent par eux mêmes, comme le montre l'infographie suivante, laquelle vous pouvez cliquez pour avoir plus d'informations :



Hamza Ben Messaoud, protagoniste de Covid-doc, ambitionne d'en faire un nouveau réflexe citoyen, dans l'espoir d'alléger l'énorme pression exercée sur notre Service d'Aide Médicale Urgente SAMU entièrement mobilisé pour les porteurs potentiels du tristement célèbre virus, au détriment des patients et des accidentés frappés par des maux qui peuvent être plus graves...

Nous avons testé pour vous le chatbot, cet urgentiste de poche moyennant un clic, et nous n'avons pas été déçus. L'échange des informations est plutôt guidé : Covid-doc propose à différents moments de votre "consultation" des réponses aux questions fréquentes que vous n'avez même pas besoin de les taper, elles sont offertes à leur tour.

Cet aspect programmé et rapide nous a autant émerveillé que laissé sur notre fin : Nous souhaitons engager "la conversation" en posant nos propres questions, qui pourraient renvoyer à des questions prédéfinies dans la base de connaissance du docteur du Messenger. Nous sommes persuadés que cet outil continuera à évoluer et à se perfectionner pour s'adapter à la si convoitée télé-médecine, en temps de Corona et bien plus..

Rappelons que le développeur du chatbot fait partie de l'équipe RNTT qui nous a enchanté avec son projet pilote de transport public intelligent "Djerba Bus" dont voici notre revue.

Cette innovation doit son salut aux données publiques ouvertes et exploitables "Opendata". Nous avons également vu quelques des ministères et des structures étatiques qui se sont engagés à transformer leurs données de la sorte, à l'instar des Affaires Culturelles (Open Culture), de l'Agriculture (Agridata), du Transport (en voici le portail opendata) voire même de l'Intérieur. Or, force est de constater que notre secteurde la santé publique tarde encore à rejoindre le mouvement, ce qui constitute un manquement par rapport à la Constitution et à la Loi organique et révolutionnaire 2016-22 du droit d'accès à l'information (schéma).


Nous avons dégusté pour vous Piece of Cake

Par moments, nos balades sur la toile s'avèrent surprenantes et succulentes, à l'image de ces créations culinaires hautes en couleurs, gracieusement offertes par Piece of Cake.

Nous avons fait le tour dans ce coin sur Facebook, et nous avons tellement souhaité que la technologie pouvait gâter nos sens, sans exception, et pour cause! La collection gourmande enchante de par sa beauté, sa diversité et son clin d'oeil à différentes cuisines du monde, dont notamment la nôtre!

Certaines pâtisseries de grande-mère épousent l'ère du temps.. digital, comme l'illustrent ces beignets emblématiques "Chbebek el Janna". Au final, nous avons apprécié Piece of Cake, fond et forme : Outre l'offre savoureuse, les photographies soigneusement prises déculpent l'attrait exercé par les gâteaux et les friandises confectionnés avec autant de délicatesse et d'amour.

Nous aimerions tant voir cette délicieuse enseigne en herbe s'inviter sur Instagram, havre d'inspiration et de plaisirs divers qui offre, de surcroît, une visibilité accrue des publications y partagées grâce aux expressions-clé (hashtags) amplement utilsées et recherchées dans toutes les langues du monde, autant en profiter!

Mieux encore, Pinterest, le moteur de recherche visuel et communautaire dont voici notre mode d'emploi, nous semble pertinent comme outil propice à exposer davantage les créations Piece of Cake aux internautes en quête d'originalité. 

A la protagoniste de cette douce aventure, Zeineb Ben Yezza, nous souhaitons toujours plus de passion et de persévérance.. Bon vent!



Aux confins de Nefza News, un journal en herbe

Vous souvenez-nous de ce coin ambassadeur de Nefza déniché sur Instagram ? A vrai dire, cette contrée du nord-ouest tunisien, réputé être le "Grenier de Rome" de jadis, déborde de vie plus que jamais.. au regard des initiatives médiatiques émanant de sa jeunesse.

Nos balades virtuelles sur la toile nous ont fait découvrir Nefza News, un projet de journal entretenu sur cette page Facebook active et engagée. Qu'avons-nous apprécié ?

Une communication exemplaire à la longueur de la journée, digne d'un véritable média de proximité qui est à l'écoute de ses abonnés désireux d'apporter leurs pierres à l'édifice citoyen de cette région qui promet.

La cadence des publications sur la page témoigne de l'admirable symbiose en place entre le(s) administrateur(s) du projet d'une part, et les habitants et la société civile d'autre part. Mieux encore, Nefza News s'impose comme maillon fort entre la communauté et les autorités locales dont les décisions et les communiqués sont passés au peigne fin du média du jour qui compte près de 30 mille fidèles jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes.

Nous avons seulement un souhait : voir ce journal en herbe se doter de son propre portail, voire même blog facile à implémenter, afin de mettre en valeur toutes ces activités citoyennes aussi diverses qu'inspirantes en ces moments d'union mais surtout, sur le long-terme, quand l'élan solidaire aura perdu quelque peu de son ardeur.. nous voulons absolument que ce projet de média rappelle à ses lecteurs, Nefzois et autres, de quoi ils sont capables pour venir à l'aide de cette terre si chère à nous tous. Bon vent!


Filmographie décalée, oeuvre de Behzad Nohoseini

Nous l'avons vu combien de fois, ce brin de folie d'artistes du monde entier, déchaînant leur créativité graphique, donnant du sens à bien d'aspect et de connaissances!

Les réalisateurs mêmes ne sont pas épargnés des cinglés coups de pinceau - digital - de Behzad Nohoseini, illustrateur Iranien basé au Royaume-Uni, auteur de cette collection de caricatures alliant sobriété et subtilité, résumant à sa manière les goûts et les styles caractéristiques de certains grands nom du septième art.

Nous ne cessons de découvrir et d'amirer la puissance des lignes et du minimalisme visuel pour transmettre des informations, voire même des messages profonds, à l'instar du coin créatif d'Olivia de Recat dont voici notre revue.

Sans vous en dire plus, nous donnons la parole à ces illustrations.. Bonne inspiration!








Vu sur Cha9a9a.tn : Le Couffin du Tunisien (Covid-19)

Comme tous les dimanches, nous découvrons une nouvelle action citoyenne débordant de créativité et de bonne énergie, et il y en a tellement par les temps qui courent, marqués par une lutte contre le fléau et ses répercussions socio-économiques notamment.

Certes, les initiatives sont tout juste innombrables à travers notre toile bienveillante, sans parler des actions nées sur le terrain, ou entreprises depuis longtemps ou périodiquement.

Au beau milieu de toutes ces bonnes volontés, nous avons déniché pour vous un appel solidaire pas comme les autres, propulsé et mis en oeuvre sur Cha9a9a, cette ruche digitale du financement participatif - crowdfunding, dont vous pouvez découvrir notre revue et mode d'emploi.

L'objectif est bien ambitieux, plaçant la barre des 100 mille dinars de collectes au profit des familles démunies au cours de ce mois de Ramadan caractérisé par des habitudes alimentaires bien particulières, certaines sont controversées au regard de ces chiffres illustrés de nos ménages.

Près de 8000 dinars ont pu être cueillies jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes, dans l'attente de pas moins de .. 92 mille dinars. Les desseins bienveillants de cette campagne sont-ils réalistes ? Nous le croyons fort, et pour cause!

Le protagoniste de cette initiative n'est autre que l'un des nôtres, Houssein Madhkour, activiste tunisien résident au Canada et qui est, de surcroît, "animateur et chroniqueur à la Radio Media Maghreb Canada et activiste dans la société civile Tuniso-canadienne" comme il se présente sur la page consacrée à l'action, hébergée avec grâce sur l'admirable Cha9a9a auquel nous souhaitons une évolution exponentielle pour devenir le premier réflexe de nos associations humanitaires, nos entreprises citoyennes et personnalités fortunées souhaitant contribuer dans cet élan de Nation.



Le Géni Tunisien sous la loupe du New York Post

Le monde n'a jamais été aussi "uni" par ces temps modernes, confrontant un véritable ennemi qui nous rappelle solonellement la place de la recherche, de la science et de tant de valeurs bafouées au profit des guerres intestines insignifiantes.

Tout en poursuivant notre "surf" sur cette vague médiatique sans précédent, nous avons été agréablement surpris de dénicher une mention des plus alléchantes à notre géni tunisien, chanté par la presse américaine comme le révèle ce billet du New York Post.

L'article s'étale sur une solution innovante de détection automatique de la maladie du Covid-19 via l'analyse de l'imagerie médicale données par les rayons X, moyenannt un taux de précision qui frôle les 90% selon la même source. La trouvaille consiste en un produit digital - application - qui permet ainsi de passer en revue un grand nombre d'images, épargnant du temps et des ressources à notre système de santé publique débordé.

Il s'agit là d'une nième application de l'intelligence artificielle, montée grâce à l'admirable symbiose entre nos élèves-ingénieurs et enseignants avec l'appui financier de nos partenaires institutionnels (l'allemande GIZ, et l'Italian Society of Medical Radiology) et privés (IBM).

Le billet est potentiellement exposé à... plus de 6.4 millions d'abonnés du NY Post, sur les réseaux sociaux réunis. Nous ne pouvons être plus fiers!

Rappelons au passage que cette invention bien de chez nous est loin d'être la seule. Nos scientifiques et ingénieurs, main dans la main, ont pu mettre au point une machine d'oxygénothérapie nasale (schéma) ou encore ce stérilisateur UV pour les papiers, les bilets de banque et équipements médicaux fragiles (infographie).


Aux confins de Street Art Tunisia : une galerie à ciel ouvert

L'amassadeur de la semaine est de toute autre nature, s'agissant d'un.. collectif d'artistes réunis autout d'une seule passion : embellir nos rues et surprendre nos balades, souvent hâtives et moroses, avec leurs plumes enchanteuses!

Street Art of Tunisia est une communauté haut en couleur grâce à sa communauté engagée de peintres aux styles aussi différents que surprenants, suivis pas près de dix mille fans sur leur coin Facebook jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes.

Nous nous sommes laissés emportés par cette page qui déchaîne les tableaux muraux venant de toutes parts, comme pour nous rappeler que l'Art est bel et bien ancré dans chaque coin et recoin de cette terre, en dépit d'une politique culturelle qui reste fortement centralisée et quelque peu archaïque, "confinée" dans des trsites maisons d'un autre temps.

Au bout de notre visite inopinée, nous avons eu comme l'impression de nous vagabonder dans une galerie à ciel ouvert, sans début ni fin, et nous avons bien un souhait que nous partageons avec les administrateurs de cette communauté : Pourquoi pas associer la page à un photo-blog qui saura mettre en valeur chaque création, artiste, région et quartier, au vu de l'incroyable collection gracieusement offerte par la page.

Idéalement, le prochain site du Street Art of Tunisia sera couplé avec un compte sur Pinterest cet autre havre d'inspiration, particulièrement apprécié pour son moteur de recherche visuel combiné avec des fonctionnalités sociales qui font de cet outil une redoutable source de visiteurs de qualité pour la future galerie en ligne, voire même pour cette contrée de plus en plus prisée en tant que destination culturelle..

Nous l'avons bien dit, Street Art of Tunisia est beaucoup plus qu'une page sur Facebook, il s'agit bien d'un projet à potentiel promotionnel moyenant cette langue universelle et magique qu'est l'art graphique. Bon vent!



Nous avons testé pour vous Artify, le Cinéma à domicile

Ils ont promis de démocratiser le septième art, et ils ont réussi leur leur pari après des mois et des années de labeur et de perséverance.

Artify s'invite aujourd'hui sur le notre podium hebdomadaire des plateformes innovantes et porteuses d'âme, au service du citoyen Tunisien et de son droit constitutionnel à la.. Culture, rappelons-le, et pour cause!

Le tant attendu festival "Gabes Cinema Fen" n'a pas manqué à ses fidèles, de plus en plus nombreux et engagés d'une année à une autre, et ce, en dépit de la distanciation sociale imposée par un fléau des plus ravageurs. Grâce à une symbiose comme nous l'avons jamais vu, la rencontre des cinéphiles a eu lieu aux confins de notre pétillante Artify, startup culturelle qui a pu décoller en tissant des partenariats multiples avec grand nombre de boîtes de production et des sociétés de diffusion, aussi bien dans les univers du Cinéma que du Théâtre, emblème historique de cette terre d'art et d'histoire!



Sur le plan ergonomique, nous avons apprécié l'interface de cet havre : sobre et élégant, nous rappelant le décor somptueux du fameux Netflix.. Par ailleurs, nous souhaitons tant voir Artify évoluer vers un projet maghrébin, voire même pan-Africain ou pan-Arabe, à l'image de nos légendaires Journées Cinématographiques de Carthage. Au final, nous voyons dans ce projet évolutif les germes d'un hub de Théâtre et du Cinéma d'auteur, sans frontières!

D'autant plus qu'Artify a tellement appris à négocier ses collaborations pour élargir sa cinémathèque dans la légalité et le respect des droits d'auteurs. Puisse cette aventure continuer de plus belle!

Sans en dire plus, nous vous invitons à faire le tour de ce coin savoureux du web où vous pouvez vous offrir un bouquet de films longs, documentaires, courts-métrages et pièces de théâtre de toutes les couleurs.


Nouveau né de la scène médiatique estudiantine : The Juridic Post Magazine

Tout a commencé quand nous nous sommes retrouvés dans les filets d'une réflexion aux mots exquis et profonds, dans ce coin, nous avons promené le regard autour de nous et ainsi fut la découverte de ce journal au nom ambitieux : "The Juridic Post Magazine".

Poursuivant notre traversée de plus belle, nous avons découvert tout une ruche à idées ficelées par une communauté pétillante d'étudiants fédérés par le Club de Rayonnement Juridique au sein de la FSJPST, notre illustre Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Tunis).

Sur Facebook, ce projet médiatique évolue doucement mais sûrement, consolidant sa communauté de lecteurs jour après jour tout en veillant à lui offrir un contenu informatif et méditatif, pusiant dans l'actualité nationale et mondiale avec un appel à la réflexion autour de certaines questions rarement débattues, à l'instar de la liberté du culte et de la croyance, la controversée peine capitale, ou encore le phénomène de la prostitution, aussi vieux que l'Humanité.

Outre la cadence des publications, nous avons apprécié l'effort et le goût raffiné des administrateurs de ce havre de savoir, agrémentant chacun des articles ou des simples annonces avec des visuels soigneusement confectionnés pour attirer davantage l'attention des abonnés.

Nous voyons dans ce média en herbe les germes d'un projet grandiose reconciliant nos futurs juristes avec leurs programmes quelques fois pénibles, leurs enseignant aux approches et aux avis différents, et entre-eux même, ainsi pour renforcer la culture du débat et de la réflexion.

Et tandis qu'il continue à s'imposer et à grandir, nous souhaitons vivement voir The Juridic Post se doter de sa propre adresse mais surtout d'une lettre d'information à l'attention des membres du club éditeur, sans oublier les étudiants de la FSJPST, voire même des autres écoles et facultés de cette contrée qui déborde de bonne volonté, et au delà de nos frontières, et pourquoi pas! Parce que notre jeunesse a toujours été pionnière et proactive, ne manquant guère d'idées et d'énergie! Bon vent!



Livri : La livraison des denrées alimentaires en temps de Corona, et plus!

Nos balades virtuelles en temps de Corona s'avèrent bien souvent étonnantes, amusantes et insourantes. Nombreuses sont les initiatives citoyennes et digitales visant à soutenir les efforts et l'infrastructure de notre système de santé publique.

D'autres actions sont allées jusqu'à booster le bénévolat, nous citons Hero-40 ou encore N3awen.com dont vous pouvez consulter les modes d'emploi sur les adresses ci-avant. Le financement partifipatif - crowdfunding, quant à lui, semble s'ancrer davantage dans cette économie solidaire et sociale plus que jamais sollicitée,  à l'instar de Sbitar.org dont voici notre revue.

Au beau milieu de cet admirable élan, quel rôle jouent nos commerces à l'ère du digital ? Nous avons déniché pour vous Livri, une de ces startups propulsées dans les dernières années avec l'ambition de révolutionner la logistique et les routines du consommateur tunisien, lui épargnant le temps et l'énergie de se ravitailler en produits alimentaires au gré des jours.

La mission de Livri n'a jamais été aussi appréciée et demandée en ces circonsatnces de distanciation sociale qui risquent de se prolonger pour des semaiens et des mois après le déconfinement, jusqu''à l'éradication du lourd invité de cette décennie.

Nous avons ainsi fait la connaissance de ce nouveau compagnon qui est, de surcroît, joignable via un site-web et deux applications mobiles adaptées aux Androphones et à l'iOS

Le principe de fonctionnement est des plus simples :

Un livreur personnel se déplace au supermarché. Il fait les courses, paie à la caisse et il vous livre en moins de deux heures ou au créneau de votre choix. Livraison des courses en moins de 2 heures. Nous achetons vos courses dans les supermarchés et nous vous livrons en moins de 2 heures..


Fruits, légumes, boissons, pâtes, viandes, surgelés, friandrises et produits d'épicerie sont autant de denrées fraîches listées, collectées et distribués à la demande.

Une foire aux questions est mise à la disposition des utilisateurs de Livri afin de les guider vers une nouvelle habitude ô combien d'utile, notamment pour nos femmes actives, tel était le clin d'oeil des protagonistes de ce projet qui promet et qui inspire.

Nous somemes bien curieux de voir comment notre jeune et pétillante Livri continuera à s'envoler et à s'implanter dans les coins et recoins d'un pays où il y a encore beaucoup à faire et à parfaire!



Voyage à travers les cartes hilarantes de Terrible Maps

De tous les temps, les stéréotypes culturels ont épicé les plaisanteries dans les différents coins de la planète, personne n'en est épargné!

Si certains clichés sont de nature à alimenter la haine et le rejet d'autrui, il n'en demeure pas moins que d'autres blagues font rire tout le monde y compris ceux qui sont ciblés. Enfin, il y en a même des stéréotypes qui invitent à méditer...

Au cours de nos balades virtuelles sur la toile, nous avons déniché pour vous un coin hilarant au nom de "Terrible Maps", déformant et colorant des cartes au gré des messages : tantôt légers et amusants, tantôt subtils et pleins de sens, au regard des maux de cette humanité déchirée.

Sans vous en dire plus, nous cédons la parole aux images qui parlent d'elles-mêmes :


Ce projet créatif est fort d'une communauté de plus de 600 mille fans partagé entre différents réseaux sociaux. Autre fait qui inspire : Malgré son caractère divertissant, Terrible Maps se prend au sérieux et ambitionne d'évoluer au gré des dons collectés sur une plateforme de crowdfunding, ko-fi, laquelle fera l'objet d'un test dans le cadre de notre rubrique Toolbox, afin de vous en présenter les opportunités pour nos artistes du digital. Bonne inspiration et surtout.. Bon voyage à travers ces cartes qui nous arraché le sourire!





Chokran.net, un lieu de Grâce et de Gratitutde

Vous souvenez-vous des Héros de la quarantaine "Hero-40", cette plateforme débordant d'idées et de bonne volonté exprimée par des centaines de Citoyens souhaitant renforcer les rangs de notre armée de blouses blanches moyennant des dons, partageant des moyens et des compétences...

Or, exprimer sa gratitude et son encouragement est un geste non moins important en ces temps difficile où nos soldats, tous grades confondus, sous soumis à une pression effrénée tandis que d'autres compariotes ont gracieusement offert leurs espaces et services de restauration et ce, en dépit de certaines voix mal intentionnées, amplifiées par les réseaux sociaux, dénigrant tout effort de la part du secteur privé.

Conscients de l'impératif du soutien moral, un autre joyau digital a vu le jour sur la toile, invitant nos internautes à donner un peu de leur temps pour s'adresser à leurs concitoyens engagés physiquement ou matériellement au coeur de cette guerre sans merci. Nous n'avons pas trouvé mieux que de vous relater ces mots de Karim Ben Smail, progaoniste de l'initiative Chokran.net :

Nous sommes au chaud, en sécurité chez nous, et vous êtes mobilisés pour soigner et protéger nos vie et notre pays. La Tunisie vous doit beaucoup et j’espère que cette crise servira au moins à valoriser votre travail et vous donner plus de reconnaissance et de moyens. Vous êtes notre armée contre cet ennemi invisible, et nous vous devons beaucoup.

Puisse cette plateforme de grâce et de gratitude devenir un véritable réflexe citoyen à l'ère du Corona et du.. Digital sur le long-terme. Nous souhaitons tellement voir Chokran continuer à évoluer dans les mois et les années à venir, orchestrant des campagnes bienveillantes à nos instituteurs et professeurs, forces de l'ordre et armée, agriculteurs, journalistes, etc. La Bienveillance inconditionnelle ne coûte rien, mais elle vaut tellement pour cette Nation qui ne manque surtout pas de moyens ni d'idées.

Au final, nous voyons dans ce nouveau-né Chokran plus qu'une campagne passagère, elle porte les germes d'un projet intemporel qui permettra d'ancrer à nouveau la bonté légendaire du Tunisien, souvent chantée par nos invités pendant des siècles.



A la (re)découverte des couleurs de Gafsa

A vrai dire, cette contrée peut se féliciter de l'engagement inconditionnel de ses citoyens-ambassadeurs contribuant chacun à sa façon dans la promotion d'une destination qui mérite tellement mieux.. au vu des vils stéréotypes véhiculées par certains acteurs du tourisme traditionnel qui a porté préjudice aux régions intérieures voire même à une grande partie du littoral, pas aussi gâté que ça.

Poursuivant nos balades sur la toile tunisienne, nous sommes bien heureux de découvrir des initiatives citoyennes visant à redorer l'image des coins et des recoins du pays, Gafsa à titre d'exemple!

Cette ville et région plusieurs fois millénaires dispose d'un album de photos des plus ravissants, quelque part sur Instagram, dévoilant les mille et une couleurs de cette contrée aux allures exotiques et tellement authetiques, de par sa nature, son paysage urbain unique, et notamment ses gens fidèles à leur culture (comme l'atteste ce portrait de Femme) et débordant de joie de vivre, comme l'illustre ce cliché de rally de moto au milieu d'un paysage digne du Far West... Tunisien!

Sur le plan communication, nous avons apprécié l'ouverture de ce compte Instagram aux participations, relayant des prises de photographes professionnels et amateurs pour autant, réunis autour de leur passion pour leur ville. De plus, les publications sont accompagnées d'expressions-clé (hashtags) soigneusement choisies pour permettre aux portraits de la ville et de ses environs d'aller à la rencontre d'innombrables abonnés intéressés par l'architecture, la nature, l'aventure, la gastronomie et bien d'autres délices gracieusement offerts par ce coin.

Discover Gafsa est un projet qui promet d'aller beaucoup plus loin, et de s'envoler en se dotant d'un portail ou d'un blog dont le contenu (photographique et autre), idéalement alimenté par la communauté des amoureux de la ville et de sens environs, sera de mieux en mieux référencé sur le long-terme, de quoi accroître la visibilité de cet havre civilisationnel comme il se doit.

Rappelons que les férus de l'histoire et de l'archéologie du monde entier ne sont pas indifférents à l'incroyable legs offert par cette terre plurielle. Non loin de la région, les ruines de Sbeitla ont été chantés par l'un de nos visiteurs dont les photographies partagées ont déchaîné l'admiration de centaines de touristes potentiels tous azimuts!

Au protagoniste de cette initiative promotionnelle, Mohamed Firas Karem, ainsi qu'à tous ses futurs collaborateurs, nous souhaitons bon vent!



BBC News s'intéresse à notre Ingénierie : la machine d'oxygénothérapie made in Tunisia en temps du Corona

Depuis des semaines et des mois, la pandémie n'a cessé d'imposer ses règles sur le terrain tout comme à travers les médias dont le contenu fut constamment accaparé par le tristement célèbre Covid-19. Certains pays ont été touchés plus que d'autres en dépits de leurs moyens considérables et infrastructures bien plus solides que la nôtre, à l'instar du Royaume-Uni.

Or, cela n'a pas empêché la légendaire BBC News de braquer les lumières, encore une fois, sur ce qui se trame dans cette admirable terre de lumières.. la Tunisie.

Et pour cause, le géni créatif de nos élèves-ingénieurs épaulés par nos étudiants en médecine mettant au point un système d'oxygénothérapie nasale 100% tunisienne (infographie), n'est pas passé inaperçu. Un article ponctué d'un reportage-vidéo a été monté, publié et diffusé à quelques 380 millions d'abonnés et de téléspectateurs. Nous ne pouvons être plus fiers!


Nous rappelons au passage que le robot patrouilleur P-Guard produit par une startup bien de chez nous a fait le tour du monde, suscitant curiosité et admiration, dans la presse allemande pourtant habituée aux prouesses de l'industrie allemande. En voici notre résumé. Notre voyage continuera de plus belle!


Nous avons savouré ce coin bouquiniste

Renouant avec notre balade hebdomadaire dans les galeries du net, nous avons été tentés de savourer pour vous l'odeur des.. livres d'un autre temps. Et comme toujours, il y a de tout pour tous les goûts!

Un coin sur Facebook baptisé "Vente de livres anciens et rares" a attiré toute notre attention de par sa vitrine constamment changeante, nous révélant des titres, des couvertures et des extraits aussi inédits les que le autres!

Des romans, des études, des planches et des magazines sont autant de joyaux collectés et gracieusement exposés par le(s) administrateur(s) de ce recoin de bouquiniste fort admirable.

Certaines des revues témoignent d'une vie culturelle éveillée et pétillante avant même l'indépendance de cette terre de lumières au legs littéraire dont il importe de découvrir et de valoriser, loin des futilités véhiculées fort malheureusement par le même réseau social, Facebook.

Il y a du bon et du mauvais, nous sommes fort heureux de constater l'engouement des Tunisiens abonnés à cet havre d'art, ils se comptent par centaines jusqu'à l'heure d'écriture de ces lignes. Nous sommes persuadés que cette communauté de bibliophiles continuera à s'élargir comme l'illustre ce groupe d'échange et d'avis de lecteurs dont voici notre revue. Bonne échappée!