Top Ad unit 728 × 90

tounsia

Startups

Startup

Quand le Ministère de l'Education tente de s'ouvrir aux Citoyens

Souvent, nous avons consacré cette rubrique aux actions citoyennes entreprises par des associations, voire même des collectifs spontanés incroyablement organisés et efficients. Qu'en est-il des initiatives publiques ? 


Nous avons mis le cap sur une campagne lancée peu avant la rentrée scolaire au nom qui se veut fédérateur : Parlons Education! Facebook, YouTube et Instagram sont autant d'espaces investis par le ministère en question, dans l'espoir d'aller à la rencontre des parents et des élèves là où ils sont, ces derniers étantau centre de tout projet de réforme. Qu'avons-nous retrouvé ? 


A vrai dire, la communication est haute en couleurs au vrai sens du terme. Les messages sont concis et attrayants, moyennant des bannières simples et sans encombre, à l'image de petites pancartes affichées au gré des jours. Tantôt elles lancent le débat autour d'une des questions à controverse, tantôt elles se contentent de rappeler quelques réalisations ou promesses du ministère, ce qui nous semble quelque peu réducteur. 


Autant nous apprécions l'idée et le rendu de cette campagne sans fin, autant nous aimerions qu'elle ramone toujours plus de questions d'ordre pédagogique, organisationnel, logistique, .. et comme elles sont nombreuses! Idéalement, la page Facebook sera associé à un groupe qui saura faciliter et relancer les ferventes discussions entre les différentes parties, et pourquoi pas! 


En dépit de ces quelques imperfections, ladite page a réussi à interpeller, chiffres à l'appui. Les commentaires, les réactions et les partages se comptent par centaines. En revanche, il nous semble opportun d'optimiser le choix des expressions-clé accompagnant les publications sur Instagram où l'engagement des abonnés laisse à désirer. 


Quant à YouTube, la chaîne manque de contenu. Or, les administrateurs peuvent transformer les pancartes susmentionnées en des vidéos très courtes faits d'images et/ou texte, afin d'atteindre une large audience sur ce réseau social. Mieux encore, pourquoi ne pas donner la parole aux élèves et aux élèves, invités à s'exprimer sur telle ou telle mesure, individuellement ou dans le cadre de débats orchestrés, filmés et partagés par les protagonistes d'une campagne aussi prometteuse! 


Enfin, nous recommandons vivement le recours  à Twitter, cet autre espace effervescent qui gagne en popularité chez nos internautes. L'une des fonctionnalités redoutables est sans doute les sondages lesquels peuvent aider nos décideurs à scruter l'opinion publique instantanément, tout en récoltant des avis si précieux et enrichissants. 


De la même manière, nous voudrions voir le site officiel de la campagne ParlonsEducation.tn évoluer vers un véritable forum où les participations de ses membres sont classées et mises en avant, de quoi pérenniser cette agréable dynamique, voire même inspirer d'autres ministères et entités publiques à en faire de même. 


Aux protagonistes et à tous les collaborateurs de l'action Parlons Education, nous souhaitons toujours plus d'évolution. Bon vent! 


Quand le Ministère de l'Education tente de s'ouvrir aux Citoyens Reviewed by Khalil Gdoura on dimanche, octobre 25, 2020 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Surf 'n' Taste © 2011 - 2020 | Responsible Editor : Khalil Gdoura - Owned by Datalyz
Powered By Blogger, Designed by Sweetheme

Formulaire de contact

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Fourni par Blogger.