Mawsouaa.tn : le projet de l'encyclopédie tunisienne ouverte

A maintes reprises, nous avons consacré cette rubrique à des initiatives conjointes de la société civile et de l'administration électronique tunisienne visant à rendre transparentes et exploitables les données relevant des différents ministères et services pubics. Nous avons ensemble vu les mines d'informations ouvertes rapportées aux secteurs de la culture, du transport ou encore de l'agriculture.

Aujourd'hui, nous mettons le cap sur un autre espace ouvert et collaboratif mis à la disposition par le contribuable : Mawsouaa, le coin lancé par Beit al-Hikma qui ambitionne d'en faire une encyclopédie à l'image de Wikipedia avec un focus sur notre histoire, culture et civilisation, au centre des intérêts de cette instititution publique relevant de la Présidence de la République.

Ce projet a été lancé il y a six ans, ambitionnant de digitiser l'encyclopédie du même nom publiée par Beit al-Hikma, non sans certains manquements reconnus par l'institution même. Mawsouaa.tn s'impose comme un support alternatif et participatif où tout interaute peut ouvrir un compte pour "enrichir le contenu de l'encyclopédie" selon les administrateurs du site.

Toutefois.. bureaucratie quand tu nous tiens, il faut au préalable adresser une demande au conseil scientifique de l'institution Beit al-Hikma afin de jouir de son plein droit d'internaute-citoyen.

Nous comprenons pertinemment l'importance de veiller à l'intégrité de cette encyclopédie nationale, toutefois, ce ne sont surtout pas les moyens techniques qui manquent afin d'assurer la modération du contenu publié ou modifié par les citoyens collaborateurs. Il est également possible de responsabiliser ces utilisateurs en vérifiant leur identité.

Tout en saluant cette initiative numérique émanant du secteur publique, nous souhaitons qu'elle soit bel et bien révolutionnaire pour honorer sa vocation participative.

Au delà de la page d'accueil aux traits sobres, les trésors offerts par les pages de l'encyclopédie sont actualisés en permanence, assure Mme Hela Wertani, responsable du projet.

Tout y a été inséré ? Pourrions-nous espérer voir ce havre de culture consacrer ses pages aux nouvelles lumières de la scène littéraire, scientifique et culturelle de la Tunisie indépendante ? Et pourquoi pas! Parce que nous sommes bien persuadés que l'histoire est continuellement écrite par les bâtisseurs de cette patrie, chacun dans son domaine!


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Articles connexes